L’actuel rival à Yves-François Blanchet, dans la course à la chefferie du Bloc québécois, est un certain Jean-Jacques Nantel, qui faisait partie d’un groupe d’extrême-droite militant sur la scène municipale (L’Union patriote), depuis 2017.

Ce groupuscule xénophobe l’appuie toujours avec ferveur, car l’ex-ministre Blanchet serait un vilain « mondialiste » voulant détruire la nation québécoise en étant favorable à l’immigration :

z1a

Nantel flirte depuis longtemps avec la droite identitaire, on peut l’apercevoir ici dans une manifestation organisée par La Meute et la Storm Alliance, à Québec, contre la soi-disant « Commission sur le racisme systémique »: « Le Parti libéral du Québec cherche à détruire sa patrie en l’empêchant de se défendre, c’est des génocidaires »… what?

(On voit La Meute, S.A., Josée Rivard et cie derrière lui, le 25 novembre 2017)

Or, il appert que M. Jean-Jacques Nantel n’en est pas à ses premières controverses. En mai 2013, il s’était fait montrer la porte du C.A. des IPSO (« Intellectuels pour la souveraineté »), pour ses propos jugés tout à fait inappropriés sur la population « blanche » du Québec qui s’avérerait une « superpuissance morale »…

 

Que s’est-il passé?

Les IPSO est une OSBL qui fut fondé en 1995 par 100 intellectuels québécois de divers milieux (recherche, universitaire, culturel, etc.). Les membres du C.A. se rencontrent chaque mois pour discuter d’actualité politique, mettre sur pied des projets, et ainsi de suite.

Du 15 au 17 mai 2013, se tenait un colloque co-organisé par une des membres du C.A., Micheline Labelle : « Les nationalismes québécois face à la diversité ethnoculturelle ». Il s’agissait d’un événement académique, le colloque annuel de la CRIEC (chaire de recherche de l’UQAM) :

z2a

Un ouvrage en a même été tiré :

z2bb

Mais c’était trop pour Monsieur Nantel, qui y a vu une dangereuse charge antiraciste contre la fierté des Québécois…

Deux semaines avant l’événement, il s’est mis à envoyer de longs courriels aux membres du C.A. et autres participants.es du colloque pour affirmer haut et fort son dégoût du souci pour les discriminations que pourraient vivre les minorités ethnoculturelles : « Je n’irai pas à ce colloque parce que je pense que c’est une nouvelle façon pour les Québécois de souche d’aller s’excuser d’avoir la peau blanche ».

Selon un témoin direct, Nantel était membre du C.A. des IPSO. La rencontre formelle du C.A. des IPSO durant laquelle Nantel a démissionné s’est déroulée à la fin de mai 2013.

Les membres du C.A. ont pris des tours de parole pour lui expliquer que ses courriels avaient placé toute l’organisation dans une situation intenable. Nantel a pris son tour de parole pour annoncer sa démission du C.A., en insultant les membres du C.A. C’était très dramatique.

 

Que contenaient les courriels?

J’ai obtenu lesdits courriels via deux sources directement concernées. Il s’agissait de messages envoyés, autour du 1er mai 2013, à plusieurs destinataires et qui ont été partagés entre les IPSO par la suite.

Tout d’abord, il commet l’erreur de croire qu’étudier scientifiquement la question des discriminations revient à faire le procès de tous les « Québécois de souche » :

« Si les Québécois de souche ont si honte et si les Haïtiens par exemple n’en ressentent aucune, c’est uniquement parce que les Québécois de souche ont la peau blanche et les Haïtiens, la peau noire. Très clairement, il s’agit d’un pur racisme à 24 carats! ».

Ensuite M. Nantel martèle l’idée qu’a priori, on peut déjà déterminer qu’il n’y a aucune discrimination au Québec puisque nous émanons une « superpuissance morale » historique :

« Ceux qui font le mal au Québec, ce ne sont pas les Québécois de souche qui n’ont pratiquement jamais fait de mal à personne et qui représentent une véritable superpuissance morale »…

Nantel va plus loin : les vrais méchants sont les 90% d’immigrants qui ne votent pas Oui au référendum :

« Ceux qui font le mal au Québec – et en fonction de leurs propres valeurs, pas les miennes – ce sont les immigrants qui ne cessent de chanter les mérites de Nelson Mandela, de Luther King ou de Gandhi, qui nous disent que le colonialisme a été un crime contre l’humanité dans leurs pays d’origine et qui, pourtant, quand ils arrivent ici, se joignent de tout cœur à nos colonialistes et à nos agresseurs pour qu’ils puissent continuer à nous écraser ».

À propos des 10% d’immigrants restants, Nantel ne les aime pas tellement plus : « Quant aux 10% qui nous appuient, si j’apprécie le fait qu’ils proviennent le plus souvent de la frange la plus sophistiquée (et intellectuellement honnête) des groupes ethniques, je ne leur dois aucun remerciement puisque c’est leur intérêt à eux aussi de devenir riches ».

z2c stu pitt avec nantel4
(du côté gauche, dans une émission du conspirationniste Stu Pitt)

Le prétendant à la chefferie du Bloc se réclame de Parizeau : « Quand Parizeau a dit que des votes ethniques nous avaient fait perdre le référendum de 1995, il n’a pas reproché aux membres des groupes ethniques d’avoir les cheveux blonds ou les yeux bridés, il leur a reproché ce qu’ils ont FAIT (…) Toutes les réactions antiracistes qui ont suivi étaient parfaitement niaises puisque Parizeau a dit la simple vérité… et qu’on aurait dû continuer à la dire!
».

Dans un deuxième courriel, M. Nantel répète les mêmes discours hurluberlus : « On enseigne aux jeunes Québécois de souche qu’ils doivent avoir honte de je-ne-sais-quoi parce qu’ils ont la peau blanche »…

Puis dans un troisième : « Je n’ai jamais dit que les Québécois (ou moi-même) étaient sans tache ou défaut; j’affirme haut et fort cependant qu’ils sont meilleurs que les autres peuples dans le domaine moral (…). Les Québécois de souche sont également supérieurs moralement aux immigrants qui nous parlent constamment contre le colonialisme ».

« Oui, oui, oui, c’est exact: il y a des imbéciles au Québec qui discriminent ou qui font du profilage racial… et ces imbéciles sont noirs, asiatiques, blancs ou métis. Il y a des imbéciles partout (…) Or, quelle est la province la plus pauvre du Canada? Le Québec! Mais d’où vient donc l’argent qui permet de traiter si généreusement nos minorités? C’est tout simple: DES POCHES DES QUÉBÉCOIS DE SOUCHE! ».

Au sujet des colloques universitaires, Nantel démontre peu de respect : « Ce milieu a toujours été contaminé par des idéologies de combat. C’est pitoyable! ».

 

Conclusion

Jean-Jacques Nantel préconise des thèses en faveur d’un nationalisme ethnique qui ont choqué les membres du C.A. des IPSO. Celui-ci s’est fait montrer la porte et il a été contraint de démissionner.

Depuis lors, Nantel est loin de s’être assagi. Ses vidéos sur Youtube soutiennent que l’Occident est en entré dans une phase de « décadence » en raison de l’ « invasion des faux réfugiés » composés principalement de musulmans « inassimilables ». Il peste également contre les LGBT, qualifiés de « pervers », contre Hollywood et « les jeunes avec des anneaux dans le nez »…

Même s’il a l’appui de plusieurs groupes xénophobes, sa campagne bat toutefois de l’aile : il a fait paraître un communiqué le 3 janvier pour annoncer qu’il ne pouvait plus récolter de dons, en raison d’un mystérieux pépin « d’ordre légal ». À suivre…

z3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s