Le mouvement des Insoumis est né en janvier 2012, suite à une scission du Réseau de Résistance du Québécois (RRQ) qui perdait ainsi la plupart de ses plus ardents militants. En tête des premiers leaders, il y avait les activistes agressifs Rhéal Mathieu (ex-felquiste) et Denis Ratté.

À la différence de La Meute – qui se veut pancanadienne – Les Insoumis se positionnent fièrement en faveur de l’indépendance du Québec. Ils se battent principalement pour la défense de la Loi 101, pour la valorisation de «notre histoire nationale» et «nos traditions ancestrales», contre la monarchie et ses symboles, puis contre l’ «islam politique» qui nous menacerait.

Ils affectionnent tout particulièrement les reconstitutions historiques où ils peuvent « shooter » allègrement de méchants britanniques.

zz shooter des britanniques

Leur lutte acharnée au «multiculturalisme», à l’islam et à l’ «immigration massive» en fait une formation ultra-identitaire qui multiplie les dérapages rhétoriques et les actions racistes. Ils avaient par exemple tout fait pour faire barrage à Alexandre Cloutier, candidat à la chefferie du Parti québécois en 2016, qui leur paraissait dangereusement « inclusif » :

zz vs Cloutier copie de Couillard

Leur portée

Le mouvement des Insoumis est un petit groupe de quelques dizaines de radicaux menés actuellement par leur gourou Sylvain Meunier, adepte de Kung Fu et résidant en Estrie.

zMeunier seul Kong fu

Divisée en 17 pages régionales, leur organisation Facebook essaie d’étendre ses tentacules aux quatre coins de la province. Ça fonctionne plus ou moins bien pour l’instant, mais Les Insoumis parviennent tout de même à se rapprocher du parti Citoyens du pouvoir (CAP), dont Rambo Gauthier a été nommé porte-parole, et d’Horizon Québec Actuel d’Alexandre Cormier-Denis et Philippe Plamondon (grand fans de Marine Le Pen au Québec).

C’est ainsi que le 26 août dernier, ils recevaient en grande pompe Cormier-Denis et Yvon Simard (chef effectif de CAP) qui y sont allés d’une performance éblouissante devant une foule en délire :

 

zzcolloque 1er sept1 délire
Le gars de la sécurité surveillait bien les lieux

À noter que l’événement était organisé dans le patelin de M. Meunier, en Estrie, là où les Insoumis rencontrent leurs plus grands succès populaires.

Pour rejoindre davantage de gens, leur première tribune est un site web visant à contrer les méchants médias fédéralistes et les «merdes d’antifas islamistes». Ils ont aussi une page Facebook consacrée à la réinformation – Sentinelle des patriotes – comptant une trentaine d’abonnés. Cette page est essentiellement un véhicule promotionnel des Insoumis, de CAP et du groupe de Cormier-Denis.

Sylvain Meunier peine à faire décoller son mouvement dans un contexte où les groupes d’extrême-droite anti-islam ne cessent de proliférer. C’est pourquoi, dans un communiqué officiel, il a promis de laisser le champ libre à ces groupes comme La Meute, la Storm Alliance et les Soldiers of Odin, sur le terrain identitaire, alors que les Insoumis mettront surtout l’accent – en principe – sur la défense de la langue française et «nos traditions».

Voici deux exemples de tentatives de nouer des liens avec des formations rivales :

zzInsoumis et la meute - Copie
Au Kung Fu avec La Meute
zz Insoumis et SOO - Copie
Ici avec les Soldats d’Odin

Le hic c’est que ça ne lève toujours pas. Sylvain Meunier est alors devenu chroniqueur à Radio InfoCité, un média qui semble raffoler des discours conspirationnistes et réactionnaires. Il a trouvé sa niche à l’émission «Le journal du soir», animé par François Saint-Louis.

Les têtes vont rouler

Pour vérifier si les Insoumis ne s’intéressent désormais qu’à la promotion du français, analysons quelques judicieux extraits à propos du Safarigate en juillet dernier, lors duquel des musulmans avaient été aperçus au Parc Safari.

Le maître spirituel des Insoumis commence tout d’abord par se plaindre de la fermeture de sa page Facebook pour 24 heures, «à cause de 2-3 mangeux de marde» qui l’ont signalé suite à un statut hautement raciste qu’il avait écrit, même si pourtant il n’«incitait pas au meurtre, rien!».

Message à ces antiracistes : «Vous vous faites complices des pires terroristes de notre siècle!».

Selon l’avis de Sylvain Meunier, le fait de prier quelques minutes sur un terrain privé et réservé est clairement un acte de barbarie :

« J’ai toujours été très complaisant (sic) avec toutes les nationalités. Pis ça on parle pas d’une nationalité, on parle d’une idéologie. C’est une idéologie qui est vraiment arriérée. Déficiente, parce que tu recules des centaines d’années en arrière! Pis y’ont rien changé à leur philosophie. Pis si tu dis le contraire de ça, là, tu te fais couper la tête, dans leur religion! »

–L’animateur y va d’une réflexion perspicace: « J’sais pas à Montréal si tu te ferais couper la tête… » .

–M. Meunier relativise les choses: « Bin pas encore. Mais laisse-les gagner du terrain, pis ils vont nous couper la tête à grandeur de la planète! » (…).

–L’animateur concède que les musulmans sont comme ça : « Pour mettre les haut-parleurs, c’est un manque de classe. Pis si ils veulent me couper la tête, ils me couperont la tête ».

–Réponse de M. Meunier : « Un peuple doit se tenir debout contre l’envahisseur quand ils veulent s’imposer ».

Et sur la proposition de QS de donner le droit de vote aux résidents canadiens qui sont au pays depuis plus de 2 ans : « Après ça Québec solidaire essaie de nous faire accroire qu’ils sont nationalistes estie! Ça c’est vraiment le grand remplacement de population ».

 

Leurs actions

À part s’énerver contre les musulmans et les antifas, ils ne paraissent pas très constructifs.

Ils organisent à l’occasion des conférences BBQ, des manifs anti-gouvernement et des rassemblements de patriotes, parfois pour honorer des sites historiques évoquant les héros canadiens-français. Sur la prochaine image, on peut les voir avec un Bernard Landry qui semble plutôt crispé :

 

Insoumis avec Bernard Landry
Pour eux, nous devons combattre les deux grands fléaux de notre époque, soit l’anglicisation et l’islamisation du Québec…  C’est dans cette optique qu’en 2014, ils avaient été accusés de méfait pour avoir posé des pancartes « Oui à la Charte, Non à l’islam », à Sherbrooke, en Estrie.

L’on est forcé de conclure que Les Insoumis forment réellement un groupe d’extrême-droite xénophobe, obsédé par l’islam, comme tant d’autres groupes. Leur originalité tient à leur affirmation indépendantiste claire, mais même sur ce terrain, de nombreux autres groupuscules leur livre une solide concurrence (par exemple le Front patriotique du Québec, qui est plus gros qu’eux).

Souhaitons leur bonne chance (ou pas).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s