Quand Bock-Côté fête le mois des Noirs, à sa façon

Mathieu Bock-Côté est un drôle de chroniqueur. Alors qu’on célèbre (timidement) le « Mois de l’histoire des Noirs » partout au pays, MBC se croit investi d’une mission chevaleresque : démontrer qu’il s’agit d’un complot fédéraliste visant à anéantir l’identité québécoise.

Il n’amène toutefois aucune preuve pour étayer son argumentaire, passant son temps à pointer du doigt ce qu’il appelle, avec condescendance, « le petit lobby antiraciste » (13 février):

z2b petit lobby antiraciste

Je ne sais pas sur quelle planète vit M. Bock-Côté, mais ce mois existe depuis 1995 au Canada, sans jamais avoir monopolisé l’attention médiatique. En ouvrant la télé, on peut voir les Olympiques en continue, Jean-Martin Aussant revenu au PQ, etc., etc., mais rien sur l’histoire des Noirs.

À vrai dire, cette célébration prévaut pour tout le Canada, pas seulement au Québec :

z2 mois de l'histoire des Noirs
(elle existe aussi aux États-Unis et au Royaume-Uni)

 

Sur le racisme anti-blanc

MBC a démarré le mois de février sur les chapeaux de roues en accusant Radio-Canada d’inciter au « racisme anti-blanc » par le biais d’une étude démontrant que les personnes racisées « sont sous-représentées parmi les employés du secteur public ».

Au lieu de s’en inquiéter et de se demander comment on pourrait mettre un terme aux inégalités, MBC monte au créneau contre l’étude de Radio-Canada, qui serait rien de moins que « raciste » (en plus d’avoir été produite avec nos taxes!) :

z4a

Si, comme l’affirme l’étude, 87% des Québécois.es sont blancs, comment peuvent-ils subir de la discrimination de la part des 13% restants, qui sont eux-mêmes sous-représentés dans les postes de pouvoir?

Bock-Côté évoque une méchante « gauche mondaine », « régressive », qui imposerait sa loi :

z4b

 

Selon sa thèse tordue, les antiracistes s’avèrent les vrais racistes d’aujourd’hui. Car comme ils s’entêtent à dénoncer la discrimination vécue par les personnes racisées, ils se trouvent à valoriser eux-mêmes le concept de « races » :

z3 les antiracistes sont racistes

Voir aussi cet extrait de sa chronique: « Des Blancs, des Noirs, des Jaunes? » (13 février):

z4c2

Un intellectuel apparemment cultivé comme MBC devrait pourtant savoir que la gauche antiraciste a rejeté depuis longtemps le concept de « races ». Une simple recherche de 2 secondes sur Google lui donnerait cette réponse Wikipédia:

z4d racisation

Voilà pourquoi on parle d’un individu « racisé », on lui attribue une « race », mais celle-ci n’est pas réelle. Et comme le processus de racisation est une réalité sociale, des gens vivent de la discrimination, encore aujourd’hui, partout en Occident.

Non seulement Bock-Côté a-t-il mis de l’avant la notion pernicieuse de « racisme anti-blanc » en évoquant la discrimination positive à l’embauche qui pourrait être encouragée par l’étude de Radio-Canada, mais il avait déjà utilisé cette notion un an plus tôt, avant de rappliquer avec sa nouvelle chronique :

z4e racisme antiblanc

 

Bock-Côté le militant

Un aspect remarquable des interventions de MBC est qu’il assume pleinement le fait d’être en croisade contre le multiculturalisme. Par multiculturalisme, il entend la présence de la « diversité » en général, dans un sens très large qui peut recouvrir presque toutes les formes de discrimination pouvant être déplorées par les progressistes (féministes, antiracistes, défense des droits LGBTQ+).

z6 martineau mbc
Martineau et Bock-Côté écrivent souvent sur les mêmes thématiques, mais avec des styles différents

Dans un brûlot récent, il s’insurge contre « l’endoctrine­ment de masse de la jeunesse québécoise dans le cadre du cours ECR » (10 février). Notez bien la conclusion militante :

z5 ECR

C’est quoi ce délire à propos d’un soi-disant « endoctrinement » de nos jeunes? MBC se montre alarmiste et a même le toupet d’entrer la question de l’immigration – en la qualifiant de « massive » – dans l’équation :

z5 ECRb

Nous disions que Bock-Côté adopte une posture militante. Sur Facebook il encourage par exemple le PQ à intégrer le dossier « laïcité » à leur nouveau portfolio nommé « identité nationale » :

z6a identité et laïcité

Il se plaint que le SPVM ne devrait pas chercher à recruter davantage de minorités visibles (elles ne sont que 8,5% au SPVM contre 32,8% dans la population de Montréal!) :

z6b recruteurs blancs

Puis il invite son lectorat à entrer en « résistance » contre les méchants lobbies antiracistes qui essaient de nous faire croire que les discriminations sociales puissent exister. Ces lobbies sont tellement puissants qu’ils reçoivent l’appui des « grands médias de la pensée correcte » :

z6c les grands médias

 

Sur le racisme systémique

Bock-Côté reconnaît qu’il puisse y avoir quelques pommes pourries à droite et à gauche, le « racisme systémique » étant toutefois une « chimère » à laquelle il faut s’opposer vivement pour préserver notre identité :

z7a

Dans un commentaire Facebook, il est convaincu que le racisme structurel est une « lubie idéologique » qui ne peut résister à la vraie sociologie – ah oui, il a un doctorat en sociologie…

z7c

Les données sont pourtant éloquentes dans plusieurs secteurs, à l’effet que les personnes racisées apparaissent sous-représentées en permanence: à la télévision, dans la fonction publique, dans les postes de pouvoir… et sur-représentées derrière les barreaux et dans les taux de chômage… (voir cet article)

Le racisme s’exprime ordinairement de manière inconsciente comme l’explique magnifiquement Gabriella Kinté, dans cet entretien qui choqua MBC :

z8 procès en racisme

G. Kinté: « On dépeint toujours les personnes racistes comme des méchants fous furieux. Alors on ne peut pas s’imaginer que notre voisine, qui est gentille et nous offre des biscuits, préférera louer un appartement à un Sébastien qu’à un gars avec un nom arabe. C’est pourtant de la discrimination. »

L’antiracisme est une valeur québécoise – voire universelle – et non une valeur anti-québécoise. Si Mathieu Bock-Côté ne défend pas une vision « ethnique » du nationalisme, alors pourquoi s’échine-t-il à clamer de toutes ses forces que les « blancs » ne doivent rien céder aux minorités visibles, sous prétexte que toute ingérence serait anti-blancs?

Par ailleurs on attend toujours les preuves démontrant que le « petit lobby antiraciste » serait à la solde d’Ottawa et des « fédéralistes radicaux », comme il les nomme.

Bock-Côté propose des chroniques incendiaires, alarmistes et insensées dont on pourrait très bien se passer.

La Meute en Absurdistan

Dimanche après-midi, l’extrême-droite québécoise a participé à l’une des plus ridicules manifs de son histoire, en allant chanter des « Ô Canada » aux côtés d’une petite association de sino-canadiens se disant en colère contre Trudeau.

Quelques dizaines de membres de La Meute – démontrant encore une fois que les Meutons sont peu nombreux – se sont rendus sur place avec des pancartes « Tous les Canadiens sont égaux » et « Non au racisme ». En brandissant ces messages, puis en entonnant « Ô Canada » à tue-tête, on aurait cru des partisans de Justin Trudeau, d’autant plus qu’on laissait entendre que le Canada doit être plus ouvert et accueillant.

z1

L’extrême-droite est-elle devenue pro-immigration?

 

Le prétexte de l’événement

À la tête de l’événement se trouvaient des militants.es conservateurs de la communauté sino-canadienne, qui ont abusé d’un prétexte farfelu pour faire mal paraître Trudeau.

Quand une histoire d’agression contre une fillette de 11 ans était survenue en janvier, Trudeau avait déploré publiquement le fait que son hidjab ait été arraché puis déchiré : « Je voudrais lui souligner que nous sommes dans un pays d’ouverture, d’hospitalité (welcome) et que ce (genre de choses) n’y est d’aucune façon acceptable ».
z2

Jamais Trudeau n’a pointé la communauté chinoise du doigt. C’est plutôt la fake news qui avait prétendu qu’un «homme asiatique» était impliqué. Prétendre que Trudeau avait blâmé la communauté chinoise revient à répondre à une fake news par une autre fake news

Cela ne doit pas étonner, car ces manifestants.es font partie de la « Canadian Chinese Alliance », s’abreuvant aux médias de fausses nouvelles : « Rebel Media, real news! », scandent-ils dans leurs manifs (Rebel Media est un site d’information controversé d’extrême-droite, fondé par Ezra Levant en 2015).

Quant aux Meutons, ils ont sauté sur l’occasion pour marcher contre Trudeau, eux qui sont encore outrées de s’être fait traiter de « nonos » lors des commémorations du massacre de la Mosquée de Québec. Quoi de mieux qu’une sortie inintelligente pour prouver qu’on n’est pas nonos?

z5 la marche2

 

La présence de Storm Alliance

Du côté de la S.A., c’est la même chose : on se cherche désespérément des prétextes pour se mobiliser et faire valoir son mécontentement. Les Stormers étaient à peine une quinzaine, au grand dam de leur ex-gourou Dave Treggett qui a prestement quitté les lieux.

z3 La gang Storm Alliance

Dans une égo-vidéo tournée peu après, « Treg » se plaint du fait que les manifestations ne servent plus à rien. Que la droite radicale plafonne car elle aurait sous-estimé ses adversaires :

« C’est une déception (…) malheureusement on a atteint notre quota côté manifestations, on sait que ça sert à rien (…) faut passer à une autre étape, on n’ira pas chercher plus de gens que ça. Y’a des gens qui patinaient juste à côté, c’était fuck all, les gens s’en foutaient ».

z4

Après s’être défoulé dans sa vidéo – et portant toujours les couleurs du groupe qu’il a fondé – il confirme son dégoût en nous informant qu’il quitte le « militantisme » :

z4b treg2

L’une de ses fans lui propose de former un nouveau parti politique avec la conspirationniste Josée Rivard :

z4d

 

La Meute en déroute

Ça ne va pas mieux du côté des Meutons, qui semblent avoir abandonné leur projet de rédaction d’un « manifeste » qui jetterait les bases de leur plateforme politique, dans l’espoir d’influencer nos élus.es lors de la campagne québécoise à venir en 2018.

Leur chef Sylvain « Maikan » Brouillette avait vu son compte Facebook fermé il y peu de temps, après un statut où il se réclamait fièrement de l’« islamophobie ». Sa bévue avait refroidi ses ardeurs sur le plan des relations publiques.

z5c maikan islamophobe

 

Ce n’est sûrement pas cette récente manif au message contradictoire qui relancera son groupe raciste. Par exemple, il déclare dans ses bilans sur FB : « Les Canadiens sont des gens ouverts et accueillants », précisant aussi avoir noué une « solide alliance avec la communauté chinoise » et bientôt avec les « Premières Nations ». Vraiment?

z5b brouillette1 solide alliance
(C’est très crédible quand on voit sa photo de « croisé » prêt à en découdre avec les étrangers)

La vérité est que le nombre de membres fond comme neige au soleil. Il ne reste plus qu’une poignée de fidèles qui croit toujours en leur « Cause » diffuse: La Meute n’ayant jamais été capable d’identifier un seul « islamiste radical » au pays.

 

z5e sylvain-brouillette-la-meute

On peut voir sur toutes les images et sur les vidéos qu’aucun dialogue n’avait lieu avec la communauté chinoise présente : la plupart de ces derniers parlaient strictement mandarin et à peine l’anglais.

Lorsque la célèbre xénophobe Josée Rivard a tenté d’entamer une conversation avec l’un d’eux en expliquant son indignation contre les politiques gouvernementales, celui-ci rétorqua sèchement: « Good for you! ».

z6 Josée Rivard

Il faut dire que la deuxième cible préférée de Josée Rivard, dans ses envolées racistes, a souvent été les « Chinois » qu’elle accuse de soudoyer les Libéraux avec des cadeaux « cheap »: « Les Chinois s’en viennent s’installer au Québec, wouuuhouuu! Bien sûr, ils vous font des cadeaux de Dollorama! » (24 janvier).

***

Que l’extrême-droite essaie de nous faire croire qu’elle tisse des liens solides avec les communautés culturelles relève du vaudeville. Si elle ne sait plus quoi inventer pour augmenter son membership, c’est une excellente nouvelle!

Sur Discernement.net – média anti-progressiste

Le journal en ligne «Discernement.net» fut lancé il y a six mois, par «des gens inquiets» par le monde d’aujourd’hui, que l’on décrit comme une «époque orwellienne» où le «journalisme rigoureux a fait place à de la propagande digne des belles années communistes».

z2 discernement2

On s’attaque par exemple à Radio-Canada, «tour du mensonge» :

z2 radio-can

 

z2 radio-can2

Les premiers textes furent d’abord signés par Marco Leclerc, un ex-membre de La Meute, fier de ses positions radicalement islamophobes :

z3a marco islamophobe

D’autres textes, signés par François Doyon, me visaient directement, en ajoutant des images de mon visage en gros plan. Je me rappelle m’être demandé : «Discernement.net est-ce un nouveau gadget créé par Doyon pour mieux me harceler?».

Force est de constater, six mois plus tard, que trois autres articles m’ont ciblé personnellement dans les dernières semaines, incluant une campagne de dénigrement auprès de Radio-Canada.

 

Doyon, un harceleur

Bien que François Doyon admette qu’on ne s’est jamais parlé, il a affirmé au journal Le Soleil qu’il n’a jamais digéré que j’aie pu critiquer la polémiste Djemila Benhabib par le passé. Faut croire que critiquer Benhabib ça ne se fait pas, c’est tout à fait interdit au Québec!

Donc voilà pourquoi il s’acharne sur mon cas et essaie de me faire perdre des occasions d’emploi et d’éventuelles tribunes dans les médias.

Il sponsorise ainsi ses articles contre moi et fait appel à des caricaturistes :

z3 doyon

Il promet de me faire bloquer toute perspective d’emploi, en interférant dans les comités de sélection:

z4b

Puis il partage des images d’actes de vandalisme au métro Joliette, me traitant de «pute du Canada», «sodomite» et «terroriste», en en faisant sa bannière Facebook :

z5a Doyon

Il s’est réjoui de ces méfaits publics, il en rajouta même une couche en «likant» un commentaire souhaitant que les méfaits se poursuivent et en demandant si j’étais «bottom»:

z5b Doyon

z5c

Ça donne déjà une assez bonne idée de quel personnage se trouve derrière Discernement.net.

Passons maintenant à Marco Leclerc, co-administrateur de la page Facebook et ex-Meuton.

 

Marco Leclerc, l’Érudit

Leclerc est l’un des trois co-signataires de la lettre ouverte contre moi, adressée à Radio-Canada. Il est aussi un incontournable contributeur de Discernement.net, ayant rédigé 17 articles, dont le tout premier, intitulé : «L’islamophobie est un humanisme» (Sartre doit se retourner dans sa tombe).

En voici un résumé, affirmant notamment que l’islam «encourage le sexe avec les enfants» :

z6 Marco Leclerc2

Mais d’où vient ce Marco Leclerc? D’après sa présentation, il semble que ce soit un «érudit» admirable :

z6b Marco érudit

Mais chez les antiracistes, il est mieux connu pour ses interventions stupéfiantes sur le groupe secret de La Meute.

Le 15 février 2017, par exemple, une militante islamophobe recherchait des suggestions pour «freiner la construction de mosquées à Sherbrooke». Marco Leclerc répondit qu’il faudrait aller «poser du sang de cochon sur terrain (et qu’ils le sachent)». Il compare aussi l’islam en Occident à la montée d’Hitler :

z6c Marco Le clerc La Meute

Il faut croire que l’horrible attentat d’Alexandre Bissonnette contre une mosquée ne l’avait pas ému outre mesure, car ces commentaires avaient été rédigés peu après…

Par ailleurs, au lendemain de l’attentat, il minimisa l’attentat de Bissonnette en épousant la thèse des deux tireurs et en les qualifiant de simples «citoyens écoeurés» :

z6d marco leclerc3

 

Conclusion

Quand on parcourt les articles du journal Discernement.net, on peut rapidement observer qu’on y fait une fixation sur l’islam, comme l’illustre cette réflexion qui fut partagée 54 fois: «Monde à l’envers. Cette photo est le symbole par excellence de ce qui ne va pas dans notre société»:

z7

On parle d’un blogue qui se réclame de l’islamophobie comme une vertu:

z7b

Parfois on y prend de courtes pauses pour condamner le féminisme d’aujourd’hui, ou dénigrer des individus comme Anarchopanda, ou associer Québec solidaire à «l’islamisme» :

z8

 

J’aurais une petite suggestion : pourquoi ne pas changer le titre du journal pour Harcèlement.net – Place aux préjugés?

Éric Duhaime et La Meute

Éric Duhaime est un fin connaisseur de La Meute.

Il s’avère un journaliste rigoureux qui observe le groupe raciste de l’intérieur, depuis aussi loin que sa fondation en novembre 2015. C’est pourquoi il est membre – en toute connaissance de cause – de leur page secrète afin de bien saisir leur idéologie dans les moindres détails.

z1b Éric duhaime membre

Rien qu’au mois de décembre dernier, il a invité deux fois le chef de La Meute – Sylvain « Maikan » Brouillette – pour bien s’assurer que ses milliers d’auditeurs aient l’heure juste sur la nature réelle du groupuscule.

 

Entrevue du 29 décembre

Duhaime commence ainsi l’entrevue: « On parle d’une scission au sein de La Meute, le groupe qui combat l’islam radical ». À plusieurs reprises, l’animateur insiste sur le bienfondé de cette lutte qui se concentre avec une précision chirurgicale sur l’« islam radical » uniquement.

Un peu plus loin, il s’inquiète par exemple de l’avenir de Maikan : « Est-ce que vous avez l’intention de militer contre l’islam radical à un autre niveau? ». Bin oui, pourquoi pas en politique tant qu’à y être?

Lors d’un passage particulièrement périlleux, Éric Duhaime se moque des personnes qui critiquent La Meute :

— « D’ailleurs j’me suis ramassé dans le trouble parce que j’étais membre de votre page privée, pis ça l’air que c’est bin dangereux là… »

Maikan — « C’est pas vraiment raciste, extrémiste de droite… »

Duhaime — « Islamophobe, etc., hahhhahaha! ». Rires jaunes de Duhaime, Maikan et Mme Ségal…

Ah oui, la co-animatrice de Duhaime, Myriam Ségal, est également une spécialiste ès La Meute, étant membre de leur page « Non aux produits Halal », ainsi que de leur groupe secret :

z1c Myriam ségal membre
(Ils peuvent bien rire jaune, car Maikan les comptabilise comme étant deux membres de La Meute à part entière)

L’animateur polémiste poursuit en demandant pourquoi La Meute ressent le besoin d’avoir une « page qui ne soit pas publique »? Qu’a-t-elle à cacher? Maikan répond : « Elle n’est pas vraiment secrète, il y a plusieurs journalistes qui sont dessus ». Duhaime en convient: « J’en suis »…

Bon, il admet qu’il est toujours là, mais est-il vraiment journaliste??

z2 caricature d'Alex Fatta

Conclusion : « Bon bin Sylvain Brouillette, j’imagine qu’on va sûrement se reparler en 2018 car j’ai l’impression que votre carrière de militant contre l’islam radical n’est pas terminée ».

 

La Meute n’a jamais rien fait contre l’islam radical

Si Duhaime et Ségal infiltrent La Meute depuis sa fondation, tels de véritables agents 007, ils auraient peut-être pu remarquer qu’à part paranoïer en gang, le groupe n’a jamais pu identifier ni stopper un seul « musulman radical » au Québec. La vaste majorité des publications ne servent qu’à alimenter l’islamophobie des participants.es.

z4 éric duhaime
(Duhaime à la pêche aux poissons radicaux)

Donnons un exemple récent, tiré du groupe secret.

Le 24 janvier, Maikan publia un statut visant le chef du NPD, Jagmeet Singh. Non seulement M. Singh n’est pas un « musulman radical », mais il n’est même pas musulman : il est sikh. Ce qui n’empêchera pas les Meutons de déverser leur fiel raciste contre lui :

z6a

 

Comme M. Singh porte le turban, Maikan lui reproche de ne pas pouvoir faire de la moto de manière sécuritaire. En fait, il ouvre le bal des commentaires en lui souhaitant un bel accident :

z6b

Avertissement, les remarques suivantes rivaliseront de violence :

z6de

z6ce

z6cef

D’autres commentaires seront carrément racistes et incongrues :

 

z7a

z7c

z7b

 

Qui sont les « radicaux » dans cette histoire-là?

La fondation de La Meute : grâce à l’«étincelle» Benhabib

La Meute a été fondée en octobre 2015, par des vétérans des Forces armées canadiennes.

Dans une entrevue réalisée en octobre dernier – peu après le putsch qu’il venait de subir – l’ex-chef Patrick Beaudry explique quelles influences idéologiques déterminantes avaient motivé les pères de La Meute à démarrer leur projet militant : Djemila Benhabib et Fatima Houda-Pepin.

z1c

L’animateur Stu Pitt (lui-même membre du groupe d’extrême-droite à cette époque) posait cette question sur l’événement fondateur de La Meute :

« Là tu m’as dit qu’au départ vous êtes allés voir une conférence de Mme Djemila Benhabib, ça a créé comme une espèce d’étincelle »

Beaudry confirme :

« Oui, oui, oui! Mme Benhabib et Mme Houda-Pepin, qui sont des icônes pour la défense de la laïcité, les sonneuses de cloche les plus probantes. (…) On a ces deux personnes-là très vivantes dans notre esprit. Mme Benhabib donne une conférence. On se ramasse là trois. Presque assis sur le stage. Première rangée. Et on écoute le propos de Mme Benhabib (…). Ça sonnait comme quelque chose de très intellectuel où elle voulait, elle, témoigner de sa propre expérience et influencer une intelligentsia politique, à son propos ».

z1b
(Patrick Beaudry s’était fait renversé de force par Sylvain « Maikan » Brouillette, en septembre)

Stu Pitt lui explique que l’approche de Benhabib est « intellectuelle », tandis que La Meute va poursuivre la même œuvre, mais auprès de « monsieur et madame tout le monde ». Il reprend: « Mais disons que c’est l’esprit de Mme Benhabib qui allume quelque chose, et on s’en va? »

Beaudry : « Oui, absolument! Et j’irais même jusqu’à dire que, suite à ça, lentement (…) ça amène une réorientation de La Meute. Ce que Mme Benhabib avait déjà compris, nous pas ».

Quand on se rend sur la page Facebook publique de La Meute, on peut d’ailleurs remarquer que le premier grand « événement » auquel ils se sont joints fut une manifestation en soutien à Djemila Benhabib, poursuivie alors pour diffamation par un établissement scolaire privé :

z2 ben La Meute1a

 

À l’été 2017, les Meutons l’admiraient toujours, allant jusqu’à garantir les services de sécurité de l’un de ses colloques, selon les dires de Stu Pitt et des dirigeants eux-mêmes :

z3 confirmation

Sur cette photo, on peut apercevoir les chefs meutons qui s’étaient mobilisés pour l’occasion :

conférence benhabib

 

D’autres influences

Durant l’entrevue avec Stu Pitt, Patrick Beaudry affirme que d’autres intellectuels ont aussi, par la suite, profondément inspiré La Meute.

z6 martineau mbc The Buddies

On peut penser tout à bord au grand sociologue identitaire Mathieu Bock-Côté, qui semble toujours écrire la même chronique pourfendant le « multiculturalisme », la perte de l’identité québécois et la menace « islamiste ».

Voici ce qu’en pense « Maikan », porte-parole de La Meute :

z6 mbc pareil comme la meute

Un autre visionnaire qui impressionne fortement La Meute est Richard Martineau, qui a la chance d’avoir une section consacrée à ses chroniques sur leur site web officiel.

z7 richard-martineau-burka

 

Rappelons que Martineau a été ajouté au groupe secret depuis aussi loin que novembre 2015. Il le sait. Il l’a admis en ondes, mais il y reste. Allez savoir pourquoi…

zmartineau-2

 

« Maikan » a également une haute opinion de Martineau. Il le considère être « un loup qui s’ignore », qui finira peut-être bien par « sortir du placard ».

Chose certaine, à chaque fois « qu’il ouvre la bouche », « il a exactement le même discours que La Meute » :

z7 Maikan Martineau ouvre la bouche

Odieuse lettre de Fatima Houda-Pepin

Dans une missive publiée samedi sur son blogue, l’ex-députée Fatima Houda-Pepin s’adresse aux « orphelins » des victimes d’Alexandre Bissonnette pour faire passer ses préjugés islamophobes habituels.

Elle accuse des associations musulmanes d’avoir instrumentalisé les funérailles et la commémoration du 29 janvier, mais elle-même n’hésite pas à instrumentaliser les enfants des victimes…

 

Les mystérieux mobiles de Bissonnette

Première étape, elle s’adresse aux enfants des défunts en niant l’évidence la plus élémentaire : il y a un an, Bissonnette est entré dans une mosquée pour tuer le plus grand nombre de musulmans possible. Il s’agit de l’acte terroriste le plus haineux et islamophobe qui soit.

z2 vos papas

Les lecteurs de Mme Houda-Pepin ne s’y trompent pas. Ils savent qu’elle ouvre la porte à des théories alternatives. Dans la section commentaires, certains se mettent même à jeter le blâme sur les musulmans eux-mêmes :

z2 complots

Deuxième étape, l’ex-députée libérale se met à encenser le Québec comme étant la société la plus accueillante au monde, on croirait lire une chronique de Martineau :

z3a

z3b

Dans ces passages, elle essaie de nous faire croire que cette société quasi parfaite qui est la nôtre n’a pas à se remettre en question : « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes », disait le Pangloss de Voltaire.  Un peu plus et Mme Houda-Pepin demandait aux enfants de remercier ce merveilleux système québécois dénué de racisme.

Pourtant, personne n’accuse TOUT le Québec d’être raciste. Seule une partie l’est, et chaque société a intérêt à se défaire le plus possible de ses divers préjugés, il y a toujours place à l’amélioration.

fatima2
(Après 20 ans de loyaux services chez les Libéraux, Houda-Pepin avait été exclue du caucus en 2014, pour ensuite perdre ses élections la même année par 15 503 voix)

 

Les associations musulmanes

Dans la suite de son texte, Mme Houda-Pepin prend à partie les associations musulmanes qui détourneraient le sens des événements afin de faire avancer leur agenda politique :

z4a

Si l’on pense à la demande qui a été faite pour une « journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie », elle fut appuyée par « plus de 70 organisations musulmanes canadiennes et plus d’une vingtaine de « partenaires communautaires », dont Amnistie internationale Canada francophone et le Congrès du travail du Canada » (R.-C., 5 janvier).

On ne peut réduire tous ces gens à de méchants islamistes voulant détourner le sens des événements. L’approche de Mme Houda-Pepin est réactionnaire en ce qu’elle se refuse à croire qu’il puisse être légitime que la communauté musulmane ait ses propres groupes de pression. Quelles personnes seraient mieux placées pour dénoncer le racisme que celles qui le subissent?

Mme Houda-Pepin conclut son article en demandant aux « orphelins » de se désolidariser de leur communauté en niant les discriminations dont elle est victime au quotidien, puis en s’intégrant courageusement pour devenir de vrais « Québécois à part entière ». Votre papa mort en serait très fier… :

z5

Au fond, Mme Houda-Pepin ne s’adresse pas tant aux enfants de la tragédie, qu’à son fanclub islamophobe qu’elle flatte dans le sens du poil. Ceux qui veulent l’entendre dire que les musulmans pratiquants ne sont pas de vrais Québécois. Que leurs valeurs seraient contraires à nos bonnes vieilles traditions « catho-laïques », chères à un chroniqueur identitaire comme M. Bock-Côté.

On le voit, dans la section commentaires du Journal de Montréal, c’est un triomphe, un véritable concert d’éloges. Tout le monde a littéralement adoré son texte. Pourtant odieux.

Je partage cette rare voix discordante qui n’a reçu qu’un « like » :

denis vallières1

TVA Nouvelles : exutoire pour islamophobes

En l’espace de quelques jours seulement, trois nouvelles présentées à TVA la semaine dernière ont déchaîné la colère la plus sourde de son public.

Manifestement, les islamophobes aiment TVA et TVA aime les attiser.

À travers ce flot de haine, des menaces de mort à peine voilées envers la communauté musulmane ont été aperçues sur la page Facebook de TVA, qui a tardé à retirer ces commentaires. Le phénomène prend des proportions inquiétantes et la chaîne ne semble prendre aucune disposition pour remédier à la situation, alors qu’elle avait pourtant été au cœur d’une « fake news » islamophobe gênante il y a un mois.

 

Y a-t-il de l’islamophobie au Québec?

L’islamophobie, ce n’est pas une démarche intellectuelle critique et rigoureuse à propos de l’islam, mais bien le fait d’avoir des préjugés infondés – inspirés par une méconnaissance de la réalité –, qui alimentent une hostilité envers les musulmans.es ou les personnes qu’on croit être liées à l’islam.

Les commentaires islamophobes sous les statuts de TVA Nouvelles se comptent par centaines et ne sont pas le fait de groupes d’extrême-droite organisés. Je vais en présenter de nombreux exemples, mais retenez bien qu’il ne s’agit que d’un minuscule échantillon. Même Radio X, le 4 janvier dernier, s’est indigné de la grossièreté des clavardages sous une nouvelle de TVA annonçant que le terrain acheté à Québec, pour un éventuel cimetière musulman, était contaminé :

z3b radiox
(Quand même des animateurs de radio de Québec appellent à la modération…)

Nous diviserons donc les commentaires recueillis en trois « nouvelles » présentées par TVA entre le 2 et le 5 janvier.

 

Un cimetière contaminé

En début d’année, le Centre culturel islamique apprenait que le terrain acheté à la Ville de Québec pour l’établissement d’un cimetière musulman était contaminé. C’était une triste nouvelle pour les personnes impliquées qui cherchent un terrain depuis des années.

Le public de TVA a profité de l’occasion pour générer plus de 1000 commentaires dont la vaste majorité allait dans le sens d’un mépris flagrant des musulmans.

Il y avait par exemple celui-ci d’un certain Chris, relevé par Radio X: « J’espère que c’est du gaz. Brûlez-les tous, les sacraments! ». Steve ajouta: « Pour régler le problème, il faudrait y mettre une bombe. Ça l’air que c’est comme ça qu’ils règlent les problèmes liés à leur religion » (21 « likes »).

Plusieurs interventions assimilaient les musulmans à des animaux ou pire (dans une perspective raciste):

cim rats

cim 72 chèvres

cim bâtards et races

cim pas plus purs que nous

cim pourris

 

D’autres réactions jouaient de manière tout aussi raciste sur le mot « contamination »:

cim contaminants

cim contaminante

 

cim contaminés

Puis des commentaires plus directement islamophobes:

cim à genouxcim cochonscim halalcim vidanges

cim dans le trou pareil

 

 

Des femmes abandonnées par leurs maris

Le même jour, TVA relayait un reportage expliquant qu’en Algérie, plusieurs hommes « abandonnent » leur épouse après une « ablation du sein due à la maladie ».

z4 abandonnées

Si le phénomène est réellement déplorable et suscite l’indignation, les commentaires ont fourmillé dans le sens d’une vindicte contre l’islam, fondée sur des préjugés et des sophismes : « Y sont tous comme ça ».

Certains plaident que les hommes musulmans ne respectent pas les femmes, d’autres que c’est inscrit dans le Coran, et d’autres blâment les femmes elles-mêmes:

Respecte pas les femmes

Respecte pas elles-mêmes

Respecte pas accoutrement

Une pseudo-sociologue ajoute que les Algériens sont comme ça à 99.9%:

Stats 99.9

D’autres pensent qu’Allah est Satan:
Satan

Enfin, on assimile encore les musulmans à des bêtes:
Des animauxComme des chiensArabes arriérés

 

Une journée de commémoration et d’action contre l’islamophobie

Le 5 janvier, TVA nous informait que près de 80 organisations musulmanes et partenaires aimeraient que le 29 janvier soit reconnu comme « journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie ». La demande est certainement légitime et peu contraignante puisque personne ne parle d’un jour « férié » (Québec solidaire appuie d’ailleurs la demande).

Mais à quoi bon une journée de sensibilisation à l’« islamophobie » s’il n’y a pas de racisme au Québec?

Comme le remarquait une amie, un article portant sur une problématique liée à la discrimination va nécessairement justifier l’importance de cet enjeu social par les réactions hostiles qu’il suscite, suivant la logique de la Loi de Lewis :

z6 lewis law

 

Observons quelques-uns de ces commentaires agressifs, en commençant par Mme Bibeau qui traite encore les musulmans de « rats »:

Jour rat

Jour rapaces

L’aversion face à une journée consacrée à l’islamophobie est si grande que plusieurs ont appelé à la guerre, à la déportation, voire à de nouvelles tueries… :

Jour guerre commencejour déportation de masse

Jimmy souhaite une journée spécifique pour « fêter » la tuerie:

Jour autre massacre

« Hey gang! On les tire! »:

Jour on les tireMme Dutrisac est ensuite allée menacer en privé, une personne qui lui avait montré son désaccord:

jour on les tire2

Un autre souhaite « effacer » les musulmans:

Jour vous effacez

 

Toujours sur la page Facebook de TVA Nouvelles:

 

Jour 2 menaces

 

Y a-t-il de l’islamophobie au Québec? Oui.

Une journée de commémoration et de sensibilisation pourrait faire partie de la solution.

Et il serait temps que de grands médias comme ceux de Québecor réalisent que leurs articles polarisants sur l’islam, qui deviennent des « hits » sur les réseaux sociaux, ne sont pas que de gros succès populaires qui génèrent du profit, mais aussi de possibles vecteurs de haine. Une responsabilité sociale doit être prise en compte.

 

Le retour du Grand Chef « Maikan »

Sans tambour ni trompette, Sylvain « Maikan » Brouillette a repris le contrôle de La Meute au cours des derniers jours.

Il s’était retiré momentanément durant le temps des fêtes, alors qu’un ex-codirigeant – Éric Proulx – avait pris « en otage » toutes les pages Facebook de La Meute afin d’ « avoir la peau » de Maikan.

La situation s’est finalement stabilisée pour la modique somme de 883$. M. Proulx – isolé suite à une fronde menée par des dissidents qui l’accusaient de comportements inappropriés vis-à-vis les femmes – a mis fin à sa « prise d’otage » et Maikan a pu reprendre son poste le 31 décembre, juste avant le Nouvel an :

z2 retour de maikan par Gagné
C’est l’ex-policier de Québec, Jacques Gagné, qui a réintégré Maikan

 

Maikan et les « autochtones »

On ne sait trop ce qu’a consommé Sylvain Brouillette durant les fêtes, mais à son retour, il écrivit un communiqué officiel expliquant que tous les citoyens.nes nés au Québec sont des « autochtones » :

z3

Non content de déjà faire de l’appropriation culturelle en se donnant le nom de « Maikan », qui signifie « loup » en Innu-aimun, Brouillette s’auto-proclame autochtone :

z3b

La stratégie de M. Brouillette consiste à opposer les citoyens.nes nés en sol québécois aux immigrants.es, pour les contraindre à se plier aux valeurs et traditions des « de souche ». Cette attitude peut être rapprochée de la notion de « nativisme » chez les groupes d’extrême-droite européens :

« Le nativisme est un mouvement politique rencontré dans certains pays soumis à une nouvelle immigration et qui s’y opposent. La distinction est faite dans ces mouvements entre les personnes immigrantes et les personnes nées sur le territoire, parfois à l’échelle de plusieurs générations. Selon le politologue Jean-Yves Camus, le programme du Front national français tiendrait du « nativisme » ».

Pour ce qui est de la (re)définition du mot « autochtone » par Brouillette, elle ne tient pas la route. Comme le fait voir Wikipédia :z4

 

Réalisant qu’il s’était mis les pieds dans les plats, Brouillette a dû revenir sur ses propos :

z5

La polémique fit même réagir le chef mohawk Serge Simon, dans un article de The Gazette : « Ce ne sont que des déclarations stupides, ça ne menace en rien ma communauté ou moi, mais c’est incroyablement insultant! ».

 

Retour à la normale au Conseil

Suite à la crise du temps des fêtes, seul Éric Proulx (surnommé « Tit-loup Fourre-Tout ») a donc quitté la direction de La Meute.

Pour le remplacer, on a fait appel au Meuton d’origine belge, Robert « Katana » Quettier. Celui-ci ne se prend pas pour un autochtone, mais bien pour une sorte de « dernier samouraï » :

z6 quettier3

« Katana » Quettier peut être reconnu lors des manifs de La Meute par son imposante moustache :

z6 quettier1 - Copie

Bizarrement, il était administrateur et seul membre d’un groupe Facebook opposé à la soi-disant conspiration du vaccin H1N1…

z7

Enfin, j’aimerais souligner que sa promotion au rang de co-dirigeant fut accomplie par la seule femme parmi les chefs meutons, Mme Myriam Voyer :

z8 voyer quettier2 - Copie

Comme les Meutons sont très « féministes », ils l’ont confiné à de simples rôles administratifs de « secrétaire » au sein du Conseil, sans réel pouvoir décisionnel…

Cette Mme Voyer, quant à elle, ne se prend ni pour une autochtone, ni pour une samouraï, mais pour une authentique ange guerrière :

 

 

Dans les milieux d’extrême-droite, elle est surtout reconnue pour avoir fait ses armes en tant que co-administratrice de la page de « PEGIDA Québec » sur Facebook (aux côtés de Stéphane Asselin et Jean-François Asgard).

À cette époque, son pseudonyme était « Ange Veilleur De la Ville »:

z9 ange veilleur de la ville3 - Copiez9 ange veilleur de la ville1 - Copie

Quand on observe ses nombreux comptes, on peut effectivement remarquer qu’elle relayait des communiqués officiels et s’associaient à PEGIDA en 2015 :

z9 myriam voyer3 pegida4

z9 myriam voyer3 pegida2

z9 myriam voyer3 pegida4b

 

Si La Meute ne tolère pas les racistes, comment se fait-il qu’une ancienne haute militante de « PEGIDA Québec » fasse partie de sa direction?

Archive 2017 : Un dirigeant de La Meute croit que le Coran est «le livre du Diable»

**Je republie ici ce billet sur La Meute que j’avais écrit avant que je n’aie mon blogue wordpress. À noter que M. Grandmaison milite désormais dans le groupe de l’ancien chef de La Meute – Patrick Beaudry – qui s’était fait renverser par un putsch en septembre 2017.

L’été dernier, le chef de clan de La Meute en Abitibi-Témiscamingue caressait tout plein de beaux projets dont celui de faire le tour des écoles de la région pour promouvoir ses valeurs xénophobes.

Comme l’a formulé un journaliste de TVA, M. Jack « Crow » Grandmaison souhaite « aller dans les écoles afin d’inciter les jeunes à adhérer à l’idéologie de La Meute ».

z4 à tva

 

Quelles sont ces valeurs?

Sur sa page Facebook, il estime par exemple que le Coran serait ni plus ni moins que « le livre du Diable ». Fier de présenter un documentaire qui le prouve, il ajoute :   « ça fait longtemps que je le sais et vous? » (27 juin).

Dans une autre publication, il affirmait (avec sérieux) que Satan est l’un des noms d’Allah

z3 satan

Sa présence dans les écoles sera sûrement indispensable pour éduquer nos enfants. Il pourrait leur faire part d’une découverte archéologique stupéfiante qu’il partagea sur Facebook : un authentique démon (Néphilim) aurait été exhumé selon le très crédible média « Nouvel ordre mondial » (26 mars).

z2 nephilim

Grandmaison est persuadé qu’Allah appartient à cette espèce démoniaque et que ce sera le rôle de Meutons comme lui de se mettre au travers de son chemin: « Allah le néphilim est en marche depuis longtemps, là , bientôt, il va tomber, lui et tous les crétins qui le suivent.. ». Il y voit un combat de Jésus contre le Malin:

z2 laïcité de la meute
Laïcité version meutonne?

Je rappelle que M. Grandmaison a été le chef du Clan 08 de La Meute pendant 8 mois. C’est lui qui organisait les activités sur son territoire et veillait au recrutement. Ses statuts haineux envers l’islam sont innombrables:

z3b

Quand le journaliste lui a demandé si son groupe dérange, il rétorquait : « Tu peux remarquer que j’ai pas l’air d’un bandit ou d’un tueur? »…

Enfin, peu avant sa promotion comme « chef de Clan » le 29 janvier 2017, Jack « Crow » Grandmaison eut une réaction consternante face à la tuerie de la mosquée de Québec, il déclara: « Qui est l’audacieux tueur de musulmans? »

z4 Jackcrow2

Archive 2017 : « Onde de choc à Baie-Comeau: des musulmans auraient été aperçus à la sortie d’une pharmacie »

**Je republie ici ce billet sur La Meute que j’avais écrit en juillet 2017 (il avait été censuré par Facebook).

Vendredi matin le 28 juillet, Ricky V. se rendit à la pharmacie pour s’acheter des antidouleurs. Il venait de revêtir son plus élégant chandail de La Meute à grand-peine, en dépit de ses nombreuses côtes fracturées.

z2

Descendant de son pickup, deux individus mécontents ayant l’air de «musulmants» se mirent à l’enguirlander en le traitant de « racisme ». Sa réaction fut de les « envoyer chier », puis il s’engouffra dans la pharmacie où il y acheta ses médicaments.

Comble de malheur, les «musulmants» avait eu le temps de se reproduire en quelques minutes : «Quand je suis sorti, ils étaient toujours là mais tabarnak ils se sont multipliés! Ils  étaient rendus 5 les crisse de lâches ont fait venir 2 kids et une femme!».

Bon, il faudrait peut-être expliquer à Ricky V. que lorsqu’il y a une femme et des enfants, ça s’appelle une « famille » et non une milice. Il précisa plus tard qu’il s’agissait probablement de « touristes ». Puis étaient-ils vraiment musulmans?

Toujours est-il que son témoignage déchaîna des émotions des plus fulgurantes chez les «loups» de la Côte-Nord. Plusieurs regrettent qu’il ne les ait pas passés à tabac : «ça t’aurait pris une cagoule pour revenir les voir». Pierre-Alexandre D. : «Si vous en tapper un, assurez-vous qu’il n’y ait pas de témoin».

z2 conversation2

Une dénommée Kimberly abonde dans le même sens : «Eux nos femmes et nos enfants ils les violent» (elle reçoit 5 likes). Dominique M. : «Ils font des attouchements et des viols et ils vont même pas en prison».

C’est la consternation générale, la publication est partagée au moins 45 fois, que faisaient ces monstres à Baie-Comeau : «Ça se propage comme une épidémie» estime Sue, un autre ajoute : «Ces bâtards de sous-race, c’est comme la peste, y’en a partout.» Remy B. : « Trop peureux pour protéger leur pays, ils viennent foutre leur mar** dans notre pays» (11 likes).

z3

Tout ça pour une famille en face d’une pharmacie, dont on ne sait même pas s’ils étaient musulmans. L’histoire de Ricky V. avait-elle été inventée?

Pierrette S. y voit une déclaration de guerre : «Après ils accusent toujours les blancs pour ce QU’ILS FONT. ILS CHERCHENT LA GUERRE. CA VA PÉTER! » (6 likes). Un autre intervenant dépose une vidéo d’armes à feu pour les intéressés-es…

Pour conclure, j’aimerais préciser que j’ai bloqué des centaines de «loups» ces dernières semaines et il reste encore des milliers d’islamophobes comme ceux-ci qui continuent à fourmiller sur les réseaux sociaux. Un groupe comme La Meute est un excellent vecteur de haine, même pour les incidents les plus insignifiants…