Pierre Dion et ses amis néonazis

Le 11 juin, l’influenceur Pierre Dion a été condamné à 30 jours de prison – à raison d’une journée par semaine – pour incitation à la haine.

z00

 

Plutôt que de respecter l’esprit de ses conditions de probation, M. Dion a ouvert un compte sur le Facebook russe « VKontakte » (VK). Un réseau social réputé pour son absence de censure.

L’entourage de Dion s’y montre ouvertement raciste. Pourtant notre champion de Terrebonne souhaite aller en appel de sa décision pour démontrer qu’il ne serait pas haineux…

J’évoquerai trois cas proches de Dion sur VK (cœurs sensibles s’abstenir)

 

Leurs interactions

L’un des contacts les plus actifs de Dion sur VK est « Kek Kekistan », un pseudonyme qui réfère au mouvement Alt-Right.

On peut voir sur ces captures qu’ils se définissent comme « amis » et que Kek Kekistan tient ouvertement des propos racistes devant Dion :

z2a kek kistan ami

z2b kek kistan ami2

Le 16 juin, peu après sa sentence, Dion fait donc un « Live » sur VK et est accueilli à bras ouverts par son « camarade » André Poirier :

z2c

z2d andré poirier nazi

Ce Poirier publie des trucs antisémites directement sous les posts islamophobes de Dion :

z2e andré poirier nazi2a

 

z2ee andré poirier nazi3c

Ainsi que d’autres trucs racistes applaudis en retour par Dion :

z2ee poirier1 - safari

 

Nous nous attarderons à cet autre néonazi du nom d’Alain Carle, qui est heureux que Dion l’ait rejoint sur VK. Ici ils discutent du juge qui a condamné Dion :

z2g carle le juge

z2g carle1b

Ils interagissent aussi sur Facebook :

z2h alain carle Mad Max

z2h carle FB

À un moment, Dion repartage une liste des « idiots utiles » du Québec, Alain Carle commente qu’il faudrait les « éliminer » :

z2hh menaces1

Terminons avec un dernier exemple où Poirier et Carle interagissent avec Dion:

z2i les deux laïcité1

 

Qui est André Poirier?

Le « camarade » de Dion sur VK s’affiche carrément comme nazi sur sa photo de profil :

z3a sur poirier
(Goy signifie « non-juif)

Sur Facebook, il se présente plus évasivement comme « Patriote du Québec » :

z3b poirier présentation patriote québec

On peut le voir faire la promotion de la « Vague bleue » sur VK :

Il s’agit donc d’un Québécois qui ne cache pas ses couleurs néonazies lorsqu’il a le champ libre sur VK. Voici de nombreux exemples suprémacistes et antisémites :

poirier Hitler

poirier juifs

poirier juifs2

poirier Hitler2 liké par alain carle
(À noter qu’Alain Carle a aussi « liké » ce statut VK)

 

poirier juifs3

poirier juifs4

Il s’en prend aussi aux Noirs:
poirier negpoirier neg2

 

Qui est Alain Carle?

Sa photo de profil VK le présente comme fier admirateur du KKK international sur fond de croix celtique (suprémaciste) :

z4 carle présentation2

Sur Facebook, il se décrit comme « retraité de 59 ans » qui aime les chars, le gym et le hockey :

z4b alain carle bio

Son nom d’origine serait Alain Bourgeault :

z4b alain carle bio2

 

Ce Alain Carle ne démontre aucune subtilité sur VK, étant un fanatique suprémaciste, versant à l’occasion dans le néonazisme :

carle aryenne

carle kkk

carle exterminer

carle juifs

carle juifs2

carle nazi

carle nazi3

Il écrit même qu’il faut « déporter ou exterminer » les Noirs :

carle neg exterminer

 

Conclusion

L’observation des comptes VK de ces gens permet de mieux saisir leurs vrais visages. Pierre Dion, ses fans, et certains supporters de la « Vague bleue », sont beaucoup plus haineux qu’ils veulent bien l’admettre sur Facebook.

Pourquoi il faut se méfier de La Vague bleue

La plus importante manifestation d’extrême-droite de l’été est prévue le 27 juillet à Trois-Rivières.

date vague bleue 2e partie

L’homme derrière cet événement – Jonathan Héroux (alias John Hex) – a trouvé une recette gagnante pour attirer les familles autour de ce qui est ni plus ni moins qu’une organisation néofasciste : organiser l’événement plusieurs semaines d’avance, appeler cela « Vague bleue », comme s’il s’agissait d’un défilé souverainiste (alors que cela s’avère être une manif identitaire contre l’immigration et les minorités), puis faire miroiter de soi-disant spectacles « artistiques ».

Loin de promouvoir l’indépendance par des arguments positifs, les affiches de propagande ont notamment utilisé l’image d’une petite Syrienne pour nous faire accroire que le Québec serait envahi par l’islam :

z1 photo volée

 

Comment l’idée d’une « Vague bleue » a-t-elle démarrée?

Un groupuscule xénophobe du nom de « Gilets jaunes du Québec » s’est regroupé chaque samedi devant les locaux de TVA pendant plusieurs mois. Ils n’ont jamais pu rassembler plus d’une quinzaine de personnes :

z1b patriote4

Le noyau dur de ces « Gilets jaunes » était des proches de Pierre Dion, condamné récemment pour ses propos haineux :

z1bb

z1b dion4
(Desjardins à gauche, Dion à droite, avec verres fumés)

Dion avait déjà harcelé Trudeau avec sa clique de Gilets Jaunes :

z1bb trudeau

 

Les proches de Dion, Luc Desjardins et Michel Meunier (alias Mickey Myers) – au sein des Gilets Jaunes – sont aujourd’hui les principaux activistes de la Vague bleue :

z1c desjardins dion mayer
(Desjardins à gauche, Dion au centre, Meunier à droite)

Desjardins a même donné 1000$ à Dion pour ses frais juridiques:

z1d desjardins donne 1000

Soit dit en passant, Dion a déjà fait une vidéo plaidant que le terroriste Bissonnette serait un « condamné injuste », tandis que son acolyte Michel Meunier (Mickey Mike) a déjà fait l’apologie de terroristes anti-musulmans.

Ici il souhaite aux musulmans un nouveau massacre à la Bissonnette :

z1cc mickeymike-1

Ici il estime que durant le massacre de Christchurch en Nouvelle-Zélande, « justice a été rendue » (51 morts.es, 49 blessés.es) :

z1dd mickey mayer2

z1dd israel2

z1dd luc desjardins islamophobe

Il a aussi tenu plusieurs commentaires racistes à l’égards des Noirs (voir mon billet sur le sujet)

Puisque ces trois amigos (Dion, Desjardins et Meunier) sont de piètres organisateurs, c’est donc Jonathan Héroux (alias John Hex) qui a pris les choses en main, lui qui est également proche de Dion :

z1e

L’été passé, Hex avait mis sur pied une petite manif anti-immigration durant le G7, à La Malbaie :

z1f hex11

John Hex avait été l’homme derrière la première mouture de la Vague bleue le 4 mai dernier, comme par hasard, toujours devant les locaux de TVA.

Plutôt que d’être seulement 10-15 Gilets Jaunes marginaux, ils étaient tout d’un coup quelques centaines, qui se sont principalement déplacés pour soutenir le PL21 de la CAQ (interdiction des signes religieux) :

sacré

Le Canadian Anti-Hate Network remarque que ce fut la plus importante manif d’extrême-droite de l’année :

w1

Les architectes de la manif se servent donc d’un message vague – la préservation de l’identité québécoise – pour rallier des centaines de gens autour d’un agenda néofasciste.

 

Des racines chez la Storm Alliance

Jonathan Héroux – principal architecte du mouvement – a longtemps été un leader de Storm Alliance. Le voici parmi les leaders en 2018 :

z2a Exécutif de Storm Alliance

z2a SA_appui

Pas plus tard que ce mois-ci, il interagissait encore sur leur page publique en se décrivant implicitement comme un membre :

 

z2a artiss weolcomePuisque ce John Hex s’est fait prendre à menacer le personnel d’un café de Trois-Rivières, il laisse l’organisation officielle à Martine Tourigny, alias Tina Gauthier, qui elle-même affirme qu’elle « DÉTESTE LES MUSULMANS, TOUS » :

z2b Tina Gauthier islamophobe

Mme Tourigny se réclame du groupuscule haineux « La Horde / Les Gardiens du Québec ».

z2b tina

C’est sous cette bannière que son conjoint (Stéfane « Gizmaux » Gauthier, ex militant de La Meute) s’était entraîné en vue de la première Vague bleue :

z2c entraînement gizmaux

z2cc Gardiens du Québec Gizmaux

Ce même Gizmaux a récemment rejoint Storm Alliance, le 5 juillet :

z2e gizmaux gauthier

Ajoutons que Mickey Myers a également fait partie des Stormers :

z2f mickey1e

Idem pour la responsable des déplacements par autobus, Nadia Dumont :

z2i nadia1

Bref, de John Hex jusqu’aux responsables du transport, la « Vague bleue » compte une organisation ayant toujours entretenue des liens directs avec le groupe néofasciste Storm Alliance.

 

La vraie nature de la Vague bleue

Une première raison pour laquelle il faut se méfier de la Vague bleue est qu’on attire des familles à un projet qui se veut foncièrement xénophobe et méprisant envers les minorités. On normalise une idéologie haineuse dans la sphère publique et l’on recrute des gens possiblement modérés.

z1f manifestation-montreal-laicit

Un deuxième aspect est que ces événements permettent aux organisations radicales de se cristalliser autour d’happenings rassembleurs.

Les « Gardiens du Québec » deviennent ainsi une milice en pleine ascension, grâce à la Vague bleue. Montréal Antifasciste en a dressé le portrait :

z3a

Au nom des Gardiens du Québec, trois activistes enivrés par un « power trip » – John Hex, Luc Desjardins et Mickey Mike – ont menacé le café Frida à Trois-Rivières cette semaine, en alléguant faussement qu’il s’agissait d’un repère d’antifascistes :

z3aa

z3ab

z3bt

z3by

En plus des menaces, ils ont placardé l’immeuble de tracts de la Vague bleue, pour intimider les commerçants et le personnel :

z3bb

z3bv

Suite aux événements du Café Frida, le conseil municipal songe sérieusement à remettre en cause la Vague Bleue du 27 juillet :

z4

 

D’autres extrémistes

Deux autres milices avaient profité de la première vague bleue pour se raffermir. En voici la liste dressée par Montréal Antifasciste. Tout d’abord « Groupe Sécurité Patriote » (GSP) :

59183196_535132266891840_4958546426201112576_n

z5a total

Puis « Ragnarok Nordique Society » (RNS), menée par Rednek Fontaine :

z5b rednek

z5b

 

Conclusion

Cet happening constitue sans aucun doute une duperie savamment planifiée afin d’aider l’extrême-droite québécoise à s’organiser et prendre de l’ampleur.

D’une quinzaine de perdus devant TVA, on est passé à quelques centaines de marcheurs.ses. Leur objectif est de continuer sur leur lancée en attirant des milliers de gens, puis en répétant leur expérience en plusieurs endroits du Québec.

Les actions antiracistes permettent de freiner cet élan. La société québécoise, ouverte et progressiste, doit dire non aux groupes haineux.

Quand Sébastien de Crèvecœur souhaitait un Anders Behring Breivik

Sébastien Boutonnet de Crèvecœur – de son nom complet – est un influenceur d’extrême-droite sévissant depuis nombre d’années dans des médias tels que Causeur.fr, mais surtout sur la chaîne Youtube du groupe suprémaciste Horizon Québec Actuel, nommée « Nomos.TV ».

Il y a co-animé au moins 42 émissions intitulées « Culture & Société ».

De Crèvecœur fait actuellement face à une controverse de la part de ses propres camarades, après que la page Facebook « Délibérations » eut révélé la semaine dernière qu’il a déjà été fait l’apologie du terroriste Anders Behring Breivik.

Voici la publication qui a refait surface :

z1b

À la vue d’hommes désarmés faisant la prière, de Crèvecœur utilisa ces mots : « La solution, nous la connaissons, c’est un blond norvégien qui nous l’a donnée… ».

z1c

Ce blond Norvégien est bien sûr Anders Behring Breivik, le terroriste néonazi qui a fait 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2011. La plupart des victimes étaient des adolescents.

« L’idéologie de Breivik est décrite dans un document texte distribué électroniquement par lui-même le jour des attaques. Dans celui-ci, il développe son soutien au « conservatisme culturel », à l’ultranationalisme, au populisme de droite, à l’islamophobie, au sionisme, à l’antiféminisme et au nationalisme blanc. Il considère l’islam, le marxisme culturel et la plupart des partis politiques européens comme des ennemis des Lumières et exige l’annihilation »

NORWAY-ATTACKS-BREIVIK-RIGHTS-TRIAL

Quand M. Paquin lui demande si cet appel au massacre est une blague, de Crèvecœur persiste et signe : « Absolument pas, si j’étais au pouvoir, je donnerais ordre à la police de tirer dessus ».

On parle bien de gens désarmés. Cet idéologue croit fermement que des musulmans qui prient dehors méritent d’être tués.

 

Les explications de M. Boutonnet

Hors des réseaux sociaux, de Crèvecœur se fait appeler simplement « Boutonnet », notamment lorsqu’il reçoit des bourses et contrats de HEC-Montréal.

z2 HEC

z2b

Comme il l’a déjà divulgué sur Facebook, il s’agit bien de la même personne :

z2c

Sur LinkedIn, il porte les deux noms à la fois :

z2d

 

De Crèvecœur, il y a 2 ans, défendait donc bec et ongles la légitimité d’abattre ces hommes désarmés, car ces hommes priant dans la rue seraient nécessairement des « complices de terroristes » faisant preuve d’« occupation de territoire » :

z2e terroristes

z2e terroristes2

z2ef soldats ennemis2

Il poursuivait son raisonnement en disant que « un État soucieux de l’Intérêt général ne devrait reculer devant aucun expédient. La guerre c’est de tuer des gens, y compris parfois sur son propre territoire », « des prières de rue, interdites par la loi française. Il s’agit donc d’une occupation illégale (…) sous couvert d’une idéologie ennemie », « Nous vivons (…) une situation de guerre. Ces musulmans-là que l’on voit dans la vidéo sont des soldats ennemis » :

De Crèvecœur est donc persuadé qu’il est noble de tirer sur des gens désarmés. Jamais il n’a admis que la référence à Breivik fut une erreur. Il essaie de brouiller les pistes en disant que certaines captures d’écran seraient truquées. Ce qui n’est pas le cas.

 

 

 

Ses réactions récentes

Il réitère aujourd’hui que sa philosophie est la bonne, les policiers auraient dû tirer dans le tas :

z3 blablabla

De Crèvecœur dresse même un parallèle entre musulmans et nazis, étant convaincu que « la violence préventive » à l’égard des musulmans est justifiée :

 

« La violence préventive à l’égard des nazis aurait été légitime, et nous ferions donc bien de faire de même avec nos nazis d’aujourd’hui, c’est-à-dire les musulmans, puisque nazisme et islam sont en fait la même idéologie, l’une sécularisée, l’autre religieuse ».

z3a violence préventive

Ces propos sont tout à fait dangereux. On peut y voir une légitimation du terrorisme. Il écrira en ce sens : « Quant aux crimes haineux contre les musulmans, cela n’existe pas non plus : il n’y a que des réactions saines de citoyens faisant leur devoir civique ».

z3b crimes haineux

z3b crèvecoeur 5aa

 

z4a

 

Pas une erreur de parcours

De Crèvecœur est constant dans son idéologie haineuse. Il est par exemple obsédé par la théorie conspirationniste du Grand remplacement de Renaud Camus, selon laquelle les élites « mondialistes » opéreraient une « africanisation, islamisation, changement de peuple » de l’Occident et alouette :

z4 remplacisme2

Il utilise un langage déshumanisant, qualifiant les immigrants qu’il considère indésirables de « sauvages extra-occidentaux » :

z4b sauvages extra

Ce qui avait choqué des lecteurs de la page « Délibérations » :

z4bb sauvages extra2Pour Boutonnet, les musulmans n’ont aucune dignité et les « convertis » commettent la pire forme de traîtrise.

Sur Horizon Québec Actuel, il écrivit : « Se convertir à l’islam aujourd’hui, en tant qu’Occidentaux, c’est comme décider d’adhérer au nazisme en 1942 : il faut pour cela n’avoir aucune morale, compte tenu de ce que les faits nous démontrent de l’islam tous les jours dans le monde, et ce depuis 1400 ans. C’est aussi, pour dire la vérité, une forme de trahison culturelle assez ignoble ».

z4c traîtres

 

Conclusion

En somme, cet influenceur aux paroles dangereuses présente – dans bien des captures d’écran – les musulmans comme des sous-humains ou des « nazis » qu’on peut abattre de manière préventive.

Notons qu’il n’a guère plus de respect pour les personnes trans, qu’il estime souffrir d’un « délire schizoïde » et que « la psychose et le délire méritent la haine »…

z5 trans

Des centaines de gens suivent les émissions et les articles d’Horizon Québec Actuel et Nomos-TV. Il serait temps qu’on réalise qu’il existe bel et bien des réseaux de propagande toxiques au Québec, avant que d’autres drames ne surviennent…

Richard Martineau abandonne sa poursuite : entrevue avec Alex Fatta

Excellente nouvelle, Martineau a « choké » et abandonne sa poursuite contre Ricochet et ses contributeurs Marc-André Cyr et Alexandre Fatta.

Voir la réaction du côté de Ricochet :

zz1

Alex Fatta est un ami personnel, nous avons fait plusieurs articles ensemble depuis 2 ans. La poursuite-bâillon de Martineau a toujours pesé très lourd sur ses épaules. Je lui ai proposé cette entrevue pour un bilan de la situation

L’entrevue

—Pour commencer, peut-être nous rappeler brièvement pourquoi Martineau vous a intenté une poursuite?

—Alex Fatta : « Martineau nous poursuivait pour un texte satirique de Marc-André Cyr dans le journal Ricochet. Une fausse chronique nécrologique de son « oeuvre » ou de sa pensée qui serait morte. Mes dessins illustraient à peu près le texte avec des trucs puérils qui ont fait capoter Martineau. On l’aurait cru plus difficile à choquer ».

zz2

 

—Lui qui défendait en principe la liberté d’expression la plus totale, et se disait « Je suis Charlie », ne contrevenait-il pas à ses propres principes? « Riez de tout sauf de moi »?

—Alex Fatta : « C’est ça qui est drôle. Quand Charlie Hebdo a été décimé par deux fanatiques « islamistes », Martineau s’était lancé dans une série de plusieurs dizaines de chroniques dont le titre était « Je suis Charlie 1, 2, 3, 4 » et ainsi de suite. Il s’était carrément fait le porte-voix au Québec de « l’esprit Charlie » ».

« Charlie Hebdo est ce journal satirique trash qui a évolué, sous la direction de Philippe Val, ami du couple Sarkozy, vers une obsession déplorable envers l’Islam. C’est sans doute cette obsession qu’a retenue Martineau de « l’esprit Charlie », plutôt que son côté trash ».

zz3

« J’ai dessiné un chien qui pisse sur la tombe de Martineau. Mais Charlie Hebdo rigole de l’éventuelle mort de Chirac (vieux et malade) en titrant que sa femme, bientôt veuve, sera « bientôt un cœur à prendre ». Charlie Hebdo montre Macron sous la guillotine, Trump la tête coupée, Sarkozy dans un broyeur à viande. Charlie Hebdo se moque de la mort du père de Stromae, découpé en morceaux dans le génocide Rwandais en 1994 ».

« J’imagine que Richard n’avait jamais ouvert un Charlie Hebdo. Martineau a raison quand il dit que les gens sont des « ti-lapins ». Mais il fait partie du clapier ».

—Selon toi, est-ce qu’on pouvait parler d’une « poursuite-bâillon »? Ricochet n’a pas de moyens. Ricochet n’a pas 350 000$ d’actifs, vous non plus, essayait-il de vous ruiner?

—Alex Fatta : « J’ai jamais vraiment cherché la définition exacte, légale, de « poursuite-bâillon » pour être franc. Mais le but est évidemment de faire taire. Tu remarqueras que la droite passe son temps à se plaindre de censure quand elle est seulement critiquée. D’après moi, ce que j’ai vécu depuis 2016 est pas mal plus proche de la censure que de se faire dire qu’on écrit des chroniques de marde.

zz4

Il devait bien se douter qu’en allant en cours il risquait d’être critiqué de tous les côtés, même par des gens de droite avec une idée plus conséquente de la liberté d’expression (ça existe). Donc, je pense que son but était probablement de nous faire taire le plus longtemps possible, de nous traumatiser pour qu’on marche sur des œufs la prochaine fois… c’est le privilège des riches de pouvoir faire planer une menace comme celle-là au-dessus de ses adversaires idéologiques ».

—Ce périple a duré près de 3 ans. Comment as-tu vécu cette période? Te sens-tu enfin libéré? Pourras-tu davantage t’exprimer librement?

—Alex Fatta : « Bonne question. Je suis libéré de cette poursuite depuis quelques heures à peine. Être poursuivi a quelque chose de kafkaïen. On se sent toujours observé, on se sent coupable, indigné, révolté, à nouveau coupable… Il y a un chapitre là-dessus dans « Le droit du plus fort », un livre concernant la poursuite-bâillon dont a été victime Alain Denault et Écosociété. La liberté d’expression est un droit et on devrait pouvoir l’exercer sans vivre sous la menace ».

—Bravo encore pour cette victoire, au plaisir de contribuer ensemble à nouveau!

Caricature par Alex Fatta :

z1 caricature Alex Fatta

Racisme chez les Gilets jaunes du Québec

Une crise vient d’éclater au sein des troupes « Gilets jaunes » alors qu’une personne racisée du groupe – Anderson Dufresne – subit une fronde violente de la part des xénophobes qui l’entourent.

Il se fait traiter de « singe », de « macaque », de « Noireau », de « mascotte noire » et j’en passe…

zzz malil et anderson dufresne
Ces potes du Front patriotique du Québec ont fait le saut chez les Gilets jaunes, cet hiver.

Le cas Anderson Dufresne

Il y a des années que M. Dufresne se fait instrumentaliser par des groupes d’extrême-droite raciste. De son côté, il partage en bonne part leurs préjugés anti-islam et même la peur du « remplacement de la population blanche » (???), tandis que ces derniers l’utilisent comme « token ». Les tensions ont toujours été latentes et viennent de se révéler au grand jour.

z2a dufresne le pen - Copie
La cause du nouveau conflit est que M. Dufresne aurait perdu l’équilibre dans la rue pendant qu’il pratiquait ses talents d’artiste de l’ « hoverboard ». Il est tombé sur le dos dans la rue, à 6 pouces d’une voiture qui roulait à toute vitesse. Deux journalistes de TVA auraient capté la scène, ce qui serait mauvais pour l’« image » des Gilets jaunes.

z2b hoverboard4
Chaque samedi, M. Dufresne fait des numéros d’hoverboard pour égayer les troupes.

L’une des figures de proue de ces Gilets jaunes du Québec – formés principalement d’extrémistes de droite, ils font honte au mouvement de contestation du même nom en France – est Mickey Mike, alias Mickey Myers.

mickey mike

Mickey Mike est reconnu pour avoir appuyé les terroristes islamophobes Alexandre Bissonnette et celui de Nouvelle-Zélande :
z2 mickeymike-1

z2 mickey mayer2

Durant toute la journée de samedi, Mickey s’est acharné sur Anderson Dufresne, en l’assimilant tout d’abord à un « singe » :

z3 le Singe1

Notons qu’une bonne partie des « Gilets jaunes » ont « liké » la comparaison et en ont ri grassement :

z3sing2

Mickey en rajoute dans les commentaires, affirmant que « la prochaine fois, j’amène ma cage à Rottweiler, il va rentrer dedans » :

z3a singe

Puis samedi en soirée, il revient à la charge lors d’une discussion avec Stéphane Gagné, un Gilet jaune qui se réclame fièrement du « Général Lee » (pro-esclavagiste). Mickey taxe Dufresne de  « Noireau », de « traître » (à ses semblables) et de « mascotte noire et idiote » :

z4 trop foncé1

Ces propos de Mickey Mike sont tout à fait scandaleux, mais il se trouve tout de même une grande part du groupe pour le supporter, à l’instar de Stéphane Gagné :

z4 stéphane gagné manif2z4b gagné conférés du nord

Il faut dire qu’après avoir défendu Bissonnette et le tueur de Christchurch, Mickey Mike ne pouvait tomber plus bas. Le groupe l’a toujours soutenu, tout comme ils admirent également Pierre Dion – qui s’est fait arrêter pour ses vidéos haineuses – et considère que Bissonnette est un « condamné injuste » :

z5 pierre dion chez Basha1
(Pierre Dion qui pense défier l’islamisme en se commandant du Basha)

z5b

 

Conclusion

Plus les semaines avancent, plus des figures radicales commencent à se greffer à la douzaine de Gilets jaunes manifestant devant les locaux TVA, chaque samedi. La première mouture était déjà anti « migrants », alors que la nouvelle gang devient plus musclée.

z6
Espérons que ce mouvement désolant se dissoudra rapidement avant que ça ne dégénère davantage.

7 raisons pour lesquelles Québec solidaire devrait résister au compromis Bouchard-Taylor

Dans les semaines à venir, Québec solidaire aura à préciser sa position quant au port de signes religieux dans la fonction publique. La tentation est grande d’embrasser le « compromis » Bouchard-Taylor, à la fois pour des raisons idéologiques et stratégiques.

Mais, dans une perspective progressiste, est-ce vraiment la position la plus raisonnable?

7 bonnes raisons de rejeter les projets d’interdiction

(1) La commission Bouchard-Taylor cherchait à mettre fin à la « crise des accommodements raisonnables » qui a sévi de l’automne 2006 jusqu’à son point culminant en janvier 2007, lorsque le village d’Hérouxville adopta un « code de conduite » destiné aux nouveaux arrivants : interdiction de la lapidation, de l’excision, etc.

caq identitaire dumont

En d’autres termes, il fallait cette commission pour calmer la grogne populaire contre certaines minorités confessionnelles. Les médias ont largement contribué à alimenter ce sentiment de panique autour d’un faux problème. Savez-vous que la Commission des droits de la personne (CDPDJ) reçoit 13 fois plus de demandes d’accommodement pour cause d’handicaps que pour motifs religieux (0,69% des demandes, toutes religions confondues)?

z2 cdpdj
Maintenant que la soi-disant « crise des accommodements » est chose du passé – la question des accommodements n’est plus d’actualité depuis onze ans – le « compromis » Bouchard-Taylor n’est plus nécessaire.

(2) Dans ce même ordre d’idées, les commissaires Bouchard et Taylor ont pris leurs distances de ce rapport rédigé il y a plus de dix ans. Le philosophe Charles Taylor recommande de ne rien faire : « Nous nous trouvons dans une situation où les choses s’arrangeront d’elles-mêmes avec le temps, parce que les gens viennent à se connaître les uns les autres, les inquiétudes disparaissent » (CBC, 18 octobre 2018).

z33b
Quant au sociologue Gérard Bouchard, il souligne une situation inéquitable : « Nous ne pouvons logiquement et honnêtement demander de réduire les droits de certains citoyens, alors que nous avons toujours le crucifix à l’Assemblée nationale. (…). Nous perdons toute crédibilité vis-à-vis des minorités ». « Depuis 10 ans, le débat sur la laïcité est centré sur la question du hidjab ». « Je crois que c’est une façon polarisante de mener le débat et ça ne fait que creuser davantage les divisions et cela rend impossible une conversation » (Montreal Gazette, 26 octobre 2018).

zz4
(3) En plus de vouloir résoudre un faux problème et de créer des divisions, l’interdiction du port de signes religieux dans la fonction publique s’attaque frontalement aux droits fondamentaux : les Chartes des droits et libertés ne permettent pas qu’on puisse discriminer des gens sur la base de leurs croyances religieuses. Si un parti comme Québec solidaire souhaite remettre en cause les droits fondamentaux de certaines minorités, alors le fardeau de la preuve lui revient : en quoi ces discriminations sont-elles urgentes et indispensables?

(4) L’argument selon lequel « des femmes se battent dans d’autres pays pour ne pas porter le voile, donc il faudrait le restreindre ici » n’est pas valide. Le point central est la défense des droits fondamentaux. S’il y a des pays où le port du voile est imposé par la force et l’intimidation, cela contrevient à ces mêmes droits fondamentaux, que nous devons chérir.

Au Québec et au Canada, les femmes sont libres de porter ce qu’elles veulent. Leur liberté est garantie. Si l’on interdit le port de signes religieux dans une partie de la fonction publique, cela revient à discriminer ces gens et porter atteinte à leurs droits fondamentaux. De toute façon, le débat n’est pas censé porter spécifiquement sur le hidjab, mais sur tous les signes religieux.

Extrait d’un texte de Céline Héquet :

zz héquet1
(5) D’où vient ce sentiment d’urgence qu’il faille légiférer pour invisibiliser des signes religieux qu’on ne voudrait pas voir? Un retour du religieux? En fait c’est plutôt la catégorie des non-croyants.es qui semble en plein essor depuis trente ans, tandis que les femmes arborant le voile forment moins de 0,5% de la population québécoise. Et encore là, rappelons que l’écrasante majorité de celles-ci ont le visage découvert, pourquoi la panique?

zzzz1 - Copie

(6) Depuis le 11 septembre 2001, les médias occidentaux ont fait leurs choux gras de la peur de l’islam et du terrorisme, martelant des images de femmes voilées intégrales en la « Une » de leurs journaux et de n’importe quel topo. Cela a marqué les imaginaires et amplifié démesurément l’inquiétude vis-à-vis de l’islam.

Une étude réalisée à l’Université de l’Alabama démontre que les attaques terroristes commises par des musulmans reçoivent 7 fois plus d’attention que celles commises par des individus adhérant à d’autres croyances. Cette disparité médiatique provoque nécessairement l’impression que les musulmans.es seraient plus enclins au terrorisme (The Guardian, 20 juillet 2018).

z terror attack

Si la vue de signes religieux indispose tant de gens, c’est notamment en vertu de préjugés qui furent consolidés au fil des années. Ce n’est pas en stigmatisant ces femmes que les préjugés s’effaceront…

(7) La CSN ainsi que la Fédération des femmes du Québec (FFQ) s’opposent à l’interdiction de signes religieux en invoquant plusieurs raisons, dont le fait que ce n’est pas en excluant des minorités confessionnelles de la fonction publique qu’on facilitera leur intégration.

zz CSN et l'inclusivi22 - Copie
Quant aux femmes qu’on prétend vouloir « délivrer » du supposé joug de leur voile – cela reste à démontrer car, au Québec, elles sont libres de le porter ou non, elles arborent généralement leurs signes religieux par simple expression de leur foi – rappelons qu’elles subissent leur lot de violences verbales et physiques avec la montée des courants identitaires partout en Occident. Nul besoin d’une discrimination institutionnelle venant s’ajouter à cet ensemble de pressions sociales non-sollicitées.

Pour toutes ces raisons, on peut penser que Québec solidaire – un parti qui se définit comme inclusif de par son programme – devrait faire le choix de la tolérance face au pluralisme. La laïcité, la vraie, est tout à fait compatible avec l’ouverture au pluralisme.

Un retraité de la SQ chez les néonazis?

Léo Laberge de La Prairie, né en 1936, est la figure tutélaire de « Tradition Québec », un mouvement de jeunes religieux ultraconservateurs se battant pour le retour de la messe en latin, les crèches publiques et le maintien du crucifix sur les murs de nos institutions.

z2e ville blanche8 crucifixgat2
En mai 2017, Tradition Québec avait réinstallé un crucifix sur les murs de l’hôpital Saint-Sacrement à Québec, pour le plus grand bonheur d’Éric Duhaime

Ils sont aussi des adorateurs d’Adrien Arcand, le « Führer canadien » des années 30’-40’:

arcand image à utiliser
Kenny « Goglu » Piché, porte-parole de Tradition Québec, collectionne les souvenirs d’Arcand

 

Il semble que dans sa jeunesse, Léo Laberge ait participé au dernier coup d’éclat d’Adrien Arcand, en 1960.

D’après l’historien David Rajotte : « La dernière grande action publique du Parti de l’Unité nationale avant la mort d’Arcand a concerné La Clé du mystère. En mai 1967, les journaux ont rapporté que des exemplaires du pamphlet avaient été transmis en grande quantité à plusieurs députés ». Notons que la Clé du mystère était un pamphlet antisémite de 64 pages qui accusait les Juifs de tous les crimes de l’humanité.

aLaberge Clé du Mystère3
Cette brochure antisémite, publiée une première fois en 1938, fut le plus grand succès littéraire d’Arcand.

« Environ 100 000 brochures avaient été imprimées en 1966. Elles avaient toutes été envoyées d’une boîte postales au nom de l’Alerte de l’Occident. Les Gendarmes ont simplement ont simplement cherché à qui appartenaient cet éditeur et la case postale. La maison d’édition était aux noms de Wilfrid Beauregard et de Léo Laberge (…). La police a pu ainsi confirmer que le PUNC (parti d’Arcand) était derrière la campagne d’envoi » (BHP, janv. 2018).

Selon la biographie d’Adrien Arcand par Jean Côté – qui l’admire – il y aurait bel et bien un Laberge parmi ses héritiers idéologiques : « Dans tous ses écrits philosophiques le nom de Dieu, tel un leitmotiv revenait constamment sur ses lèvres. Ses derniers disciples, toujours vivants, les Lemieux, les Lanctôt, les Laberge, les Bleau et quelques autres témoignent que toute la pensée politique de leur chef était nourrie par ses études dans des établissements catholiques ».

arcand national_unity_party_1939_by_midlandfascist-d30xx01
(Rassemblement des partisans d’Arcand, 1939)

Notre Léo Laberge (photo ci-dessous avec moustache blanche) est toujours à la tête d’une maison d’édition – Héritage-Québec – enregistrée à La Prairie. Il y publie principalement des ouvrages sur ses origines familiales. Une autre de ses publications dresse le portrait historique du Comptoir Emmaüs, à Québec, un organisme de charité dont Léo Laberge (de La Prairie) fut jusqu’à tout récemment le vice-président.

yves germain et Léo Laberge1
(Yves Germain, tout à gauche, a été le fondateur du Comptoir Emmaüs, alors que Laberge, à l’extrême-droite, en était le vice-président et a écrit un ouvrage sur le sujet)

Passons maintenant au milieu des années 70’, lors desquelles M. Laberge se démarqua par un autre coup d’éclat. Il s’impliqua dans un groupe d’activistes intitulé « Comité pour la défense de la messe traditionnelle » qui peut être perçu comme l’ancêtre de Tradition Québec.

Dans la revue Le Carillon – organe de propagande de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX) – Léo Laberge relate cette belle époque où son groupuscule était formé d’une « poignée de laïcs qui s’occupait de l’organisation matérielle, des communications téléphoniques et médiatiques et organisait des conférences grand public ».

Le groupuscule de Laberge avait donc invité Mgr Marcel Lefebvre en personne au Québec, qui venait de fonder la FSSPX en 1970. Tout comme Laberge, cette secte milite pour « maintenir les droits du vénérable rite catholique » contre le méchant Concile Vatican II, qui modernisait l’Église.

mgr-lefebvre-iv
Mgr Marcel Lefebvre, fondateur de la très réactionnaire FSSPX

Lors de son passage en novembre 1975, Mgr Marcel Lefebvre donna son appui au curé de la paroisse Sainte-Yvette à Montréal, qui souhaitait s’accrocher aux anciens rites. Après son départ, le groupuscule de Laberge occupa l’église jusqu’en décembre, par esprit de résistance. Leurs actions leur ont valu une arrestation : « Léo Laberge (et cie) se voyaient accusés « d’occupation illégale de domicile et de temple » » (Le Carillon, oct. 2015).

Dans ses entrevues, M. Laberge soutient qu’une « poignée de braves » peut ainsi changer le cours des choses : « Fortement médiatisées, les événements de Sainte-Yvette eurent une répercussion mondiale » (Ibid.). Il estime toujours que l’Église traditionnelle peut être le seul remède à la décadente modernité : « Il n’y aura pas de réaction nationale sans l’Église revenue de son modernisme et de sa démocratie libérale » (Le Carillon, janv.-fév. 2016).

Malgré son attachement à la messe traditionnelle, M. Laberge est un « laïc », il n’est pas prêtre. Quelle a pu être sa profession? Selon un compte LinkedIn, Léo Laberge de La Prairie est un retraité de la Sûreté du Québec (SQ). Le logo de la SQ apparaît d’ailleurs en évidence. Y a-t-il d’autres Léo Laberge à La Prairie?

linkedIn2

À compter de 2011, on voit Laberge se présenter aux côtés de Gilles Rhéaume, dans un regroupement appelé l’« Assemblée des patriotes de l’Amérique française ». Rhéaume qui fut président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de 1981 à 1985, en est le secrétaire, tandis que Léo Laberge (toujours de La Prairie), en est le vice-président. Ce regroupement était d’ailleurs inscrit à la Maison Ludger-Duvernay – SSJB de Montréal.

léo laberge Assemblée des patriotes de l'Amérique française2 courriel

Lors du lancement, Léo Laberge prenait la parole au micro (à 31m40s de la vidéo officielle) :

lancement APAF léo laberge3

Sur la chaîne Youtube de la Fédération des Québecois de souche (FQS, groupe d’extrême-droite suprémaciste), on peut y écouter la conférence du néonazi Sylvain Marcoux (avril 2013), à Drummondville. La présentation de la conférence est faite par Kenny « Goglu » Piché, nul autre que le jeune porte-parole de Tradition Québec. Quant à Sylvain Marcoux, il est également membre de Tradition Québec et aime bien se recueillir sur la tombe d’Adrien Arcand de temps à autre… Léo Laberge appararaît à la première minute de la vidéo :

laberge Marcoux FQS2

adrien arcand
Marcoux, le conférencier de la FQS, adorateur d’Arcand et promoteur de Tradition Québec

marcoux hitler

En novembre 2015, Laberge se trouve à l’intronisation religieuse du « Mouvement Tradition Québec » (photos ci-dessous) avec le jeune président Étienne Dumas et Mgr Tissier de Mallerais, l’un des rares évêques de la FSSPX à avoir été consacré par Mgr Marcel Lefebvre. Mgr Tissier de Mallerais était présent pour « bénir » Tradition Québec par des rituels stricts. Il ne fait aucun doute que Laberge souhaitait que tout se fasse selon les règles de l’art…

laberge1egh

Rappelons que des prêtres de l’école Sainte-Famille à Lévis, dirigée par la FSSPX, ont participé à des événements de Tradition Québec et ont animé une sainte commémoration en l’honneur de Jeanne d’Arc sur les Plaines d’Abraham, pour le compte d’Atalante Québec (boneheads néonazis) :

zzmesse-jeanne-darc-copie

Les rassemblements religieux de Tradition Québec ont parfois retenu l’attention de nationalistes québécois plus connus, tel l’ex-ministre Richard Le Hir :

z2

Le Hir et Pomerleau1 - Copie
Richard Le Hir à gauche, son acolyte J.-C. Pomerleau à droite, et le jeune président de Tradition Québec, debout à l’arrière

Conclusion

En conclusion, le portrait global de Léo Laberge montre bien qu’il a toujours été un ardent militant de la FSSPX au Québec, branche du mouvement traditionaliste le plus réactionnaire.

Dans ses écrits récents, il fait toujours l’apologie du nazi Arcand qu’il surnomme affectueusement « l’érudit Adrien Arcand ». Il admire également Duplessis, les « groulxistes », Jules-Paul Tardivel, puis les fascistes des Jeune Canada, de La Nation (Paul Bouchard) et des disciples d’Arcand comme Fortunat Bleau.

Dans son brûlot « Pauvre Québec! » (janv.-fév. 2016), Laberge pourfend ce qu’il nomme le « génocide national » : « divorce, avortements massifs, stérilisation, suicide, mariage gay, euthanasie, déchristianisation accélérée ». Tout cela aurait pour origine la « franc-maçonnerie », « une kyrielle de professeurs athées, freudiens et marxistes », le « diable » et « l’anarchie »…

Le point de vue qu’il tient sur la Révolution tranquille, René Lévesque et Bourgault est celui d’un homme d’extrême-droite :

bourgalut

Léo Laberge se sert donc de Tradition Québec pour laisser derrière lui des héritiers d’Arcand, qui poursuivront son œuvre.

goglu et étienne dumas
K. Piché et É. Dumas

Ces jeunes hommes sont maintenant aux commandes d’une nouvelle maison d’édition, les « Éditions de la Vérité », qui rééditera des classiques du fascisme québécois, tel « L’infiltration gauchiste au Canada français » de Robert Rumilly (réédité en 2018).

9178ef459bb54b29a8dc5cbf6ab0a23b

Le jeune Étienne Dumas était sur les tribunes d’extrême-droite pour promouvoir cette réédition de Rumilly :

nomos

Merci M. Laberge pour ce legs dont on aurait pu se passer…

Un collectif islamophobe au sein de Québec solidaire?

Dans les semaines à venir, Québec solidaire aura à préciser sa position quant au port de signes religieux dans la fonction publique, d’autant plus que la CAQ de François Legault s’apprête à lancer un projet de loi discriminatoire envers certaines minorités confessionnelles.

Le « Collectif laïcité de Québec Solidaire », mené par la militante controversée Lise Boivin, est parvenu à promouvoir une option tout à fait intransigeante – intitulée « l’option C » – qui propose l’interdiction de signes religieux pour tout employé de l’État. Cette position est plus radicale que celle de la CAQ. À tel point que l’Option C est jugée irrecevable par le parti car elle modifierait le programme…

la presse


Analyse de la page officielle du Collectif

Quand on jette un coup d’œil à la page officielle du Collectif laïcité sur Facebook, on apprend qu’on cible spécifiquement le « hidjab » et l’islam :
zz devoir de réserve3 libelléc hidjab - Copie - CopieLe Collectif de Lise Boivin est plutôt honnête : dans le document défendant l’Option C, on y fait la guerre au hidjab qui serait le symbole de « l’infériorisation de la femme » et même de « l’impossibilité de la démocratie », rien de moins… Quatre sections portent sur le hidjab et la « communauté musulmane », on ne retrouve aucune autre section spécifique sur les autres religions :

zzz2Capture

Idem pour le document introduisant au Collectif : il y a une section spécifique sur « Le hijab dans l’espace public », puis une deuxième sur « Le niqab, tchador, etc. ». Rien sur les autres religions…

Pour revenir au document sur l’Option C, le Collectif prend parti contre son parti : « Comment un parti officiellement féministe (QS) peut-il se fermer les yeux sur cette pratique symbolique de l’infériorisation de la femme et du pouvoir du patriarcat ».

On affirme ensuite, à tort, que les musulmanes sont libres de mettre ou enlever leur hidjab à leur guise : « Si ce choix est effectivement libre, elles ont aussi le choix de ne pas le porter! Pourquoi alors prétendre que l’interdire sur les lieux de travail revient à leur interdire l’accès au travail? » Parce qu’il s’agit d’un choix de vie et non qu’elles peuvent le retirer comme si c’était une casquette ou une tuque…

Le texte aboutit, on s’y attendait, sur le regret de voir trop de hidjabs dans l’espace public :
zzz devoir de réserve3 libelléc hidjab4 - Copie - Copie
S’il avait fallu que le Collectif s’acharne ainsi sur la « kippa et la communauté juive », on n’aurait pas hésité à taxer ce groupe d’antisémite : Oh mon dieu, des kippas partout, le patriarcat nous envahit, la démocratie est en péril…


Sorties controversées de Lise Boivin

Parlons maintenant de Lise Boivin, coordinatrice et leader incontestée de ce collectif qui fut fondé par son défunt mari (qui avait d’ailleurs claqué la porte de QS, l’accusant d’appuyer « l’intégrisme »).

En tant que co-coordonnatrice dans les Laurentides depuis environ 2012, Mme Boivin use de son pouvoir pour intimider militants.es et candidats.es qu’elle considère trop tolérants.es envers l’islam.

(1) Premier exemple. Durant la dernière campagne électorale, elle essaya de faire déraper la candidature d’Haroun Bouazzi dans Maurice-Richard. Mme Boivin envoya des courriels à au moins deux membres qui appuyaient Bouazzi pour tenter de l’associer à la mouvance islamiste en affirmant qu’il serait « favorable à la charia ». Ses courriels contenaient également des extraits de conférence pour salir la réputation du candidat.

C’était évidemment tout à fait mesquin et diffamatoire. De quel droit Mme Boivin se mêle-t-elle d’une course à l’investiture ayant lieu à Montréal? Un document interne à QS conclut que « le CCN considère que ces propos relèvent de procédés islamophobes ». En outre : « Il ne s’agit pas de notre première communication avec toi au cours de la dernière année. »

(2) Ce n’est pas tout, présentons un deuxième exemple. Vers l’été 2018, le député Amir Khadir organisa une rencontre à son bureau de comté dans Mercier, afin de calmer de jeu entre divers.es militants.es, notamment Mme Boivin et Ève Torres qui étaient présentes.

Eh bien Lise Boivin commit l’affront, devant Ève Torres, de faire un parallèle entre le hidjab et les croix gammées, comme si de rien n’était : selon elle, une enseignante qui porte de hidjab est comme un prof qui porterait des insignes nazis dans une classe…

Ajoutons qu’un militant racisé du parti a d’ailleurs été intimidé par Mme Boivin au cours des derniers mois, s’en prenant au passage au comité antiraciste dans le même courriel.

Puis, de nombreuses personnes ayant milité dans les Laurentides ont été victimes de ses mensonges et tactiques d’intimidation au cours des dernières années. Mme Boivin invoque par exemple des règlements internes, mais refuse de les produire. Ou elle « engueule » vertement de jeunes candidats.es, pour des raisons aussi futiles que leur habillement.

 

Conclusion

En dernière analyse, il semble donc que la principale mission de Mme Boivin au sein de QS est de faire avancer son agenda anti-islam, ce qu’ont estimé les différents témoins directs avec lesquels j’ai fait des entrevues. Le biais est évident.

Les publications Facebook de Mme Boivin prennent d’ailleurs position en faveur de la militante polémiste Nadia El-Mabrouk et ne cible que les signes religieux musulmans. En voici des exemples :

z4v
z4vv
z4bz4 Capture

z4bbb
Cet article a été retiré par RadioX, fake news?

z4tr lise boivin sur facebook - Copie

**P.S.: Pour ce billet, sur une période de trois mois, je me suis entretenu avec au moins 6 militants.es et ex.-candidats.es solidaires qui sont tous des témoins directs. J’ai aussi eu accès aux documents et courriels pertinents. Merci pour leur aide.

L’extrême-droite chahute Trudeau à Saint-Hyacinthe

Vendredi dernier, le premier ministre Trudeau tenait une assemblée publique à Saint-Hyacinthe pour répondre aux questions des citoyens.nes.

Si environ 200 personnes étaient entrées dans la salle – comprenant des supporters et opposants.es de toutes sortes – il y a eu une surreprésentation des groupes xénophobes organisés qui s’étaient mobilisés pour venir confronter, voire narguer Trudeau.

Il semblait y avoir une vingtaine de Meutons dans la salle (une autre trentaine attendait à l’extérieur dans le froid), sept ou huit Gilets jaunes québécois ont pu aussi s’y installer, arborant leurs couleurs, en plus d’au moins deux Stormers et quelques autres militants.es anti-islam tels Richard Majeau.

z1b les gj clode roy
Les Gilets jaunes du Québec en ont surtout contre l’immigration

 

Bilan des événements : Pierre Dion

Celui qui a le plus tenté de perturber l’événement est Pierre Dion, un militant d’extrême-droite ayant déjà organisé une manifestation anti-immigration à Laval. Il était bien entouré par la GRC. Surtout qu’il considère que Trudeau mérite la peine de mort :

z1 vs trudeau0

D’entrée de jeu, avant l’arrivée du premier ministre, Dion s’est assis sur le banc de Trudeau, pour faire le fanfaron :

z1c dion siège à trudeau1

Il a également hurlé dans la salle : « Vive Donald Trump! », ce qui a dérangé plusieurs agriculteurs venus poser des questions à propos de la gestion de l’offre…

Tout au long de l’assemblée, Dion faisait de l’obstruction en beuglant des trucs du genre : « Y’a aucun respect pour les Québécois, on le sait ça. Y’est comme son père! ». Trudeau le priait de le laisser répondre aux citoyens.es. Dion rétorque : « Je te respecte pas, mais je te laisse aller ». Plus loin : « Comme tu fais là avec les immigrants, tu demandes pas à ton peuple, tu le demandes pas à personne ».

z2a dion a l'air fou1b

Bref, Dion faisait comme Diane Blain cet été, en obstruant les interventions.

z2b dion a l'air fou2

Impatient, il a fini par se lever et a fait des pas en direction de Trudeau. La GRC l’a intercepté et l’a expulsé sous les applaudissements de la foule qui en avait marre de ses agissements immatures.

z2c cbc expulsé

À un moment, un important militant de La Meute s’est même approché de Dion pour lui cracher au visage. Selon le principal intéressé, le chef de La Meute a approuvé le geste :

« Le gros crisse de William Johnson m’a craché dans face ». « Maikan m’a écrit à matin qu’il appuie son geste ». « Il me traite de fif parce que je me fait cracher dans face » (*désolé pour le terme homophobe). Dion a peut d’avoir attrapé le sida durant l’altercation :

L’homme responsable de cette agression est William Johnson, un fier-à-bras qui aurait également participé à l’expulsion de Dion en décembre à Ottawa. C’est que La Meute s’oppose vivement aux Gilets jaunes, aux groupes indépendantistes et à Pierre Dion en particulier, qu’ils considèrent être un « coké » nuisant à leur cause.

z2e william johnson
(William Johnson, full patch du club de motards de La Meute)

 

Trudeau et La Meute

La confrontation entre le premier ministre et La Meute se voulait intéressante, car Trudeau les avait traité de « nonos qui se promènent avec des pattes de chiens sur le t-shirt », il y a un an :

z3 nonos

La stratégie du chef Sylvain « Maikan » Brouillette fut de pénétrer dans le Centre des loisirs en cachant leurs logos, pour ensuite les dévoiler une fois assis :

z3d la meute fin
(L’Artiss Charland à gauche, Brouillette à droite)
z3d roch
(Stéphane Roch, #2 du groupe)
z3de logos de la meute en vue
(Membres avec « pattes de chien »)

Visiblement, Justin Trudeau ne s’est pas laissé impressionner et a répondu à toutes les questions avec tact. TVA Nouvelles a toutefois été surpris du calme de Brouillette :

z3f tva maikan ton respectueux

En fait, la sortie de Brouillette a choqué plusieurs Meutons qui ont trouvé sa question fort complaisante, alors qu’ils s’attendaient à ce qu’il l’attaque sur l’islam et l’immigration. N’est-ce pas cela la mission de La Meute? De nombreux membres se demandent si Brouillette les représentent vraiment.

D’autre part, TVA aurait dû relever que les autres Meutons.nes n’ont pas été aussi « respectueux ». Ils ont chahuté Trudeau copieusement. Une dénommée Véronique, avec tuque de La Meute, a d’ailleurs enguirlandé le politicien au sujet de « Pacte de l’ONU » et a quitté la salle avec son conjoint pendant qu’il leur répondait.

elle a une tuque blanche de meute vs pacte onu

 

Ils ont crié : « Ostie de vendu Trudeau »! (vendu au « mondialisme »)

 

D’autres hurluberlus

Au moins deux membres de Storm Alliance étaient présents, soit Mario Roy et son ami « Stef Laf ».

z4 logos sa3

M. Roy arborait sa casquette S.A. et a posé une question à l’emporte-pièce, évoquant la DPJ sous l’expression « réseau d’enlèvement d’enfants », qui servirait à entretenir un réseau de « pédophiles » avec la complicité de l’élite. Trudeau a rétorqué, avec compassion, que son équipe se pencherait sur la question.

On a pu aussi apercevoir Richard « Pepito » Majeau, l’homme qui s’était distingué pour s’en être pris à un comptoir halal au Maxi de Sorel :

z5a

Majeau a interrogé Trudeau en qualifiant l’immigration « d’invasion » et en se disant préoccupé par l’islam.

z5b pepito1

Encore une fois, le politicien a répondu avec aplomb, tandis que les xénophobes sur place n’écoutaient pas ses répliques et chahutaient.

Au final, ce fut un long dialogue de sourds, davantage une guerre d’images qu’un échange d’idées.

On pourrait souligner la patience des autorités qui ont toléré cette présence massive de l’extrême-droite, même s’ils arboraient leurs couleurs de manière ostentatoire. Tolérer revient-il à normaliser l’extrême-droite?

Vidéos comiques de Pierre Dion pour obtenir la destitution de Trudeau

Pierre Dion est cet influenceur d’extrême-droite qui sévit sur les réseaux sociaux depuis l’an passé.

Étant farouchement anti-immigration, il s’était démarqué au début de l’été 2018 en initiant un mouvement de « briques bleues », c’est-à-dire qu’il souhaitait que tous les xénophobes du Québec signent des briques qui allaient servir symboliquement à bloquer la frontière à Saint-Bernard-de-Lacolle :

z1a dion brique

z1b brique bleue
(Josée Rivard a notamment signé cette brique)

Notre Donald Trump québécois n’a toutefois pas d’influence mainstream. Ce n’est pas avec une dizaine de briques qu’il aurait pu concevoir son majestueux rempart bleu…

À la fin de l’été 2018, il organisa donc une grande manifestation à Laval qui rassembla une vingtaine de personnes. Grand consommateur de drogues, Pierre Dion flottait sur un nuage :

z2 jésus dion

TVA Nouvelles jugea que c’était suffisamment impressionnant pour tendre le micro à ce Jésus de Terrebonne :

z2a dion manif tva

Il y a aussi le documentaire « Troller les trolls » qui offrit une certain tribune à Pierre Dion :

z2b trolll trolls

 

Sa tentative d’obtenir la démission de Trudeau, en vidéos

En décembre dernier, Dion s’est mis à paniquer à l’idée que le premier ministre Trudeau puisse signer le Pacte de l’ONU sur les migrants (au Maroc), comme si cela allait mettre fin à la nation québécoise…

Il a donc mis sur pied un plan abracadabrant, qu’il a exposé lors d’une vidéo « live » en direct du Casino de Montréal. D’après Dion, il faudrait qu’une vingtaine de citoyens « de chaque région » aillent harceler leurs députés respectifs pour exiger la démission de Trudeau « pour haute trahison envers son peuple ».

(Toutes modifications des vidéos par Isa Zabb)

Quelques jours plus tard, Dion se dit inquiet que son plan puisse échouer. Il redemande aux « 18 groupes » qui manifesteront contre le Pacte de l’ONU – ils se donnaient rendez-vous le 8 décembre à Ottawa – de continuer à faire pression sur leurs députés.es et d’ « inonder le site à Julie Payette » de messages…

Il faudrait peut-être lui expliquer que la gouverneure-générale n’a qu’un rôle symbolique au Canada…

z3 payette

Dion est désormais « sur la panique » :

3e acte. Monsieur Dion se rend finalement lui-même au bureau du député de sa circonscription, mais il se bute à une porte close. Il réalise que son plan est un échec et que personne n’a rencontré les députés.es fédéraux comme il l’avait prévu. Grosse déception :

 

4e acte. Dion vient d’apprendre que si le bureau du député lui était fermé, c’est que la Sureté du Québec les avait prévenus qu’il était « une personne dangereuse ».

 

Manifestation du 8 décembre à Ottawa

Arrive enfin l’événement à Ottawa, qui devait ébranler le gouvernement Trudeau. Dion s’installe devant le Parlement avec un groupuscule de « Gilets jaunes » anti-migrants. Les « 18 groupes » qui devaient participer à la révolte, dont La Meute et Storm Alliance, rassemblèrent à peine 200 personnes.

Le Trump de Terrebonne se met alors à pester contre La Meute et compagnie, qui gonflent leurs chiffres en faisant accroire qu’ils ont 60 000 membres. Ces derniers expulsent Dion manu militari hors de la manif et ordonnent aux Gilets jaunes de retirer leurs vestes.

z4 dion ff

Après quelques semaines de repos, Dion revient plus requinqué que jamais. Il dit avoir pris « deux cafés chez McDonald’s » :

 

Le mouvement des Gilets jaunes québécois – axé principalement contre le Pacte de l’ONU – l’enthousiasme follement. Enfin un projet qui sera un grand succès. On les a d’ailleurs apercu la semaine passée dans un centre commercial, en train de faire un tour de carrousel :

 

La philosophie politique de Pierre Dion

Cet influenceur d’extrême-droite est un pseudo-libertarien qui fait une fixation sur l’islam. Dans de nombreuses publications violentes, il appelle à se rebeller contre les musulmans. Ceux-ci contrôleraient d’ailleurs Facebook :

Dans cet extrait vidéo – mis en ligne en août 2018 – il demande à ses fans de cesser de payer leurs impôts, car ils serviraient à financer rien de moins que l’État islamique…

 

En conclusion, les frasques de Dion sont peut-être fort divertissantes, mais il ne faut pas oublier qu’il est un réel vecteur de haine, et que s’il n’influence que quelques dizaines de gens, c’est déjà préoccupant.