Réplique à Steve E. Fortin

Cher M. Fortin,

Dans un long billet publié le samedi 1er septembre, vous tentez de miner ma crédibilité en m’adressant une série de reproches.

En lisant ce sombre portrait, je ne savais s’il fallait en rire ou en pleurer tant vous commettez les mêmes fautes qui me sont imputées.

 

Sur la vérification journalistique

Commençons par cette critique : je serais coupable de ne pas « Faire une vérification auprès de ceux qu’il s’apprête à salir ».

Tout d’abord, précisons que vous êtes vous-même en train de ternir ma réputation, qui plus est dans un grand média, en m’accusant d’être un diffamateur, alors que je n’ai aucun antécédent judiciaire en cette matière (ni en aucune autre).

Vous dites notamment que je ferais des « allégations fausses » et que je serais un « diffamateur en série ». Dois-je préciser que ces accusations graves paraissent elles-mêmes diffamatoires? Surtout que la suite de votre billet démontrera que vous vous fondez sur rien de moins que des « fake news », ce que vous admettrez plus tard en formulant des « excuses » dans une version corrigée :

s'excuser sur bédard

Ironiquement, et c’est frappant, vous n’avez pas essayé de me contacter avant de publier votre brûlot contre moi, pourtant truffé d’informations erronées. J’aurais pu aisément vous aider à corriger ces erreurs factuelles, avant qu’elles n’apparaissent dans ce grand quotidien qu’est le Journal de Montréal.

Bien que je ne sois qu’un modeste blogueur sur Facebook, qui n’a jamais reçu un seul sou pour mes textes, vous exigez de moi des standards que vous ne respectez pas vous-même :

Capture1a

J’en donne un autre exemple truculent. Le 7 juillet 2018, dans une chronique intitulée « La « gauche inclusive » dérape… », vous avez traîné dans la boue le militant antiraciste Will Prosper, sur la base d’un seul « like » fait sur Facebook, à propos de Maka Kotto.

Eh bien attachez vos ceintures : M. Prosper me confirme que vous ne l’avez jamais approché pour connaître son état d’esprit et sa version des choses. Vous l’avez donc critiqué publiquement, dans un média de masse, sans vous souciez de son point de vue, sans aller vérifier auprès de lui.
Sur la chronique de Ravary qui servait de socle à votre article

Visiblement, puisque vous ne m’avez pas contacté, il apparaît que votre principale source fut une chronique de Lise Ravary, « Le roi de l’amalgame », parue il y a un an.

Captureb

Vous en citiez de larges extraits, en ne prenant pas la peine de vérifier vos sources. Il pourrait être intéressant d’ajouter, au passage, que Mme Ravary non plus n’avait pas tenté de me rejoindre avant d’écrire ce brûlot empli de contre-vérités…

Donc c’est en vous appuyant sur le témoignage de Ravary que vous avez voulu prouver que je suis quelqu’un m’adonnant à de fausses allégations :

« Camus a accusé l’historien Éric Bédard de sympathies d’extrême-droite. Tout simplement dégueulasse quand on sait à quel point cet homme est un humaniste, un homme de tolérance ».

Le seul petit hic c’est que jamais je n’ai mentionné M. Éric Bédard où que ce soit dans mes écrits. Lise Ravary m’avait attribué cet « amalgame » à tort. Elle fut le point de départ de cette « fake news ». Voir par exemple une conversation de l’an passé :

bédard0

Éric Bédard, de son côté, disait bien que c’est Montréal Antifasciste qui l’avait pointé du doigt :

40984413_2123590591044960_614945017737392128_n - Copie

Je vous remercie d’ailleurs, M. Fortin, de vous être excusé pour cette méprise. Comme vous l’avez reconnu, c’est bel et bien le blogue de « Montréal Antifasciste » qui avait lancé cette nouvelle.

s'excuser sur bédard - Copie
(en fait, même Montréal Antifasciste ne semble pas avoir fait d' »insipide insinuation », voir ici)

Si vous aviez fait la vérification, vous auriez observé que la seule occurrence du mot « Bédard » sur mon blogue wordpress apparaît dans ma réplique à Lise Ravary, produite il y a un an.

Dans cette réplique, on apprend également que l’argument central de la chroniqueuse était tout à fait erroné : jamais je ne l’ai accusée de faire partie de La Meute, je posais simplement la question de savoir pourquoi elle se trouvait dans leur groupe secret. Ce à quoi elle a répondu qu’elle en avait elle-même fait la demande sous prétexte qu’elle voulait observer La Meute de l’intérieur.

bédard2 - Copie

Voici ce qu’avait confié Ravary:

rvary dans la meute
Manifestement, Mme Ravary n’avait donc pas lu mon billet attentivement avant de me traiter, à l’aveuglette, de « roi de l’amalgame ». Elle semblait plutôt se référer à un article de « Montréal Antifasciste », organisation dont je ne fais pas partie.

Alors quand vous citez encore cette chroniqueuse en rapportant que « ce blogueur « était chanceux de ne pas se faire poursuivre » », j’espère que vous voyez bien qui était en train de répandre des « fake news » à mon sujet : Ravary et vous.

 

Conclusion

En dernière analyse, on réalise donc qu’aucune preuve n’a été fournie à l’effet que je ferais des « allégations fausses » et que je serais un « diffamateur en série ».

C’est plutôt Mme Ravary qui a fait des allégations fausses, comme vous l’avez admis dans votre message d’excuses, publié plus tard en après-midi.

Quant à l’accusation de « diffamateur », je n’ai jamais été condamné une seule fois en ce sens. Vous voyez bien que Mme Ravary avait fait preuve de mauvaise foi en m’imputant des accusations imaginaires.

Je ne suis pas un « blogueur » rémunéré. Je crois faire mon devoir de citoyen en partageant des informations d’intérêt public et analyses, et je laisse les gens s’en faire leur propre idée.

J’ai d’ailleurs toujours été ouvert aux corrections, s’il est vrai qu’il y aurait quelques erreurs factuelles dans l’un de mes textes. J’attends toujours vos preuves et cela me ferait grand plaisir de réparer ce qui serait factuellement faux.

D’ici là, j’espère que vous vous abstiendrez de me calomnier sur la base d’arguments fallacieux.

Chose certaine, je ne m’excuserai pas d’avoir contribué à la démission de deux candidats.es péquistes (Muguette Paillé et Pierre Marcotte), puisque la direction du Parti québécois m’a donné raison sur toute la ligne en les congédiant.

Je ne m’excuserai pas non plus pour le cas de Michelle Blanc : le parti n’a-t-il pas reconnu qu’elle était allée trop loin, en acceptant ses excuses?

Et quant à ses propos controversés passés (sur l’islam et les Noirs), ils ont été amplement couverts dans les grands médias (francophones et anglophones), sans qu’on vienne laisser entendre que mes désaccords seraient infondés.

blanc1a

blanc1b

Veuillez agréer, Monsieur Fortin, mes salutations les plus cordiales.

Xavier Camus

Pierre Marcotte, le nouveau « Muguette Paillé »

Un nouveau candidat du Parti québécois fut officialisé la semaine dernière, soit Pierre Marcotte, dans Drummond–Bois-Francs.

z1b photo4
(Les captures d’écran proviendront principalement de son mur Facebook)

Il s’agit d’une circonscription où le PQ a quand même obtenu 26,29% des voix en 2014, pour terminer en deuxième position derrière la CAQ. Qui est ce M. Marcotte qui risque de nous représenter advenant une remontée du PQ?

À la manière de l’ex-candidate Muguette Paillé, le compte Facebook de M. Marcotte regorge de centaines de commentaires islamophobes, de partages de sources d’extrême-droite et/ou conspirationniste, et il est même membre du groupe secret de La Meute depuis aussi loin que décembre 2015…

z1b Lisée Paillé Blanc
Caricature par Alex Fatta

Coudonc, le PQ recrute-t-il directement dans La Meute? S’il souhaite vraiment se distancier de la droite radicale anti-islam, cette candidature doit être reconsidérée. En voici quelques dizaines de preuves, qui ne sont que la pointe de l’iceberg.

 

Liens avec l’extrême-droite

Pierre Marcotte est ainsi membre du groupe secret de La Meute, depuis près de 3 ans. Il ne s’est même pas désinscrit maintenant qu’il est politicien :

z2 membre de la meute secrète1

Si jamais il plaide l’ignorance ou l’oubli, notons qu’il a consciemment partagé une vidéo de propagande de La Meute, promue par leur propagandiste de l’époque, André Pitre (alias Stu Pitt) :

z2a Meutee

Ici, il partage également un statut que la militante meutonne bien connue, Audrey Black, et il encense aussi le groupe, au détriment des antiracistes du « Plateau » :

z2b membre de La Meute

z2bb

Marcotte a aussi un grand respect pour le Front national de Marine Le Pen. Comme il le révèle dans ce statut, lorsqu’une dame qui reproche de récupérer l’une de leurs affiches :

z2c1 racisme anti-français

Il est sur la défensive, mais pendant un bon bout de temps, il utilisera carrément cette affiche FN comme photo de profil :

z2c2 FN

z2c2 photo de profil

Ce n’est pas un hasard. En jetant un coup d’œil sur ses mentions « J’aime », le candidat péquiste a toujours un intérêt pour Marine Le Pen et même pour Marion Maréchal, qui est sans soute tout aussi xénophobe :

 

z2c3 jaime le pen

Dans la même veine, on peut observer qu’il partage une grande quantité de « fake news » en provenance de sites conspirationnistes tels Dreuz.info, Stop Islamization of the world, Poste de Veille, Nouvel Ordre Mondial, et alouette. Va-t-il siéger à l’Assemblée nationale en s’abreuvant à de pareilles sources? En voici des exemples :

z2dd nouv Dreuz.info

z2de Nouvel ordre mondial

z2de nouvel ordre mondial2

z2df Poste de veille
(Ce même Poste de Veille reconnu coupable d’avoir diffamé Dalila Awada)

z2df Poste de veille2

z2dg stop islamization of the world

z2dg stop islamization x2

 

Interdire l’islam?

Le candidat dans Drummond–Bois-Francs a une drôle conception de la laïcité. Quand il s’agit du christianisme, il affirme qu’il ne faut pas « tourner le dos » à une « tradition pluricentenaire de christianisme », qu’il faut être « fier de nos racines chrétiennes ».

z3a fier de nos racines chrétiennes catholaic

Mais lorsqu’il s’agit de l’islam – duquel il fait une véritable fixation – il devient alors intraitable et propose même son interdiction : « L’islam est dangereux. Point. Il faut interdire cette religion comme on interdit les pitbulls ».

z3b interdire l'islam

z3b sa conception de la laïcité

Que fera le Parti québécois d’un député qui veut prohiber l’islam? Il réitère ce souhait à plusieurs reprises, ici en citant le controversé Éric Zemmour :

z3bb interdire éric zemmour

Encore plus méprisant, on voit parfois soutenir qu’il faudrait faire manger du bacon aux migrants : « leur demander d’avaler une petite tranche de bacon avant de leur ouvrir la porte, n’est pas trop demander, non? ».

z3c faire manger du bacon aux migrants

z3cc migrants bacon

Non, mais quelle sorte de candidats va pêcher le PQ? Quel mépris des demandeurs d’asile…

z4 photo3 avec Blanc
Maintenant candidat officiel avec Michelle Blanc

 

Sur son blogue personnel

Pierre Marcotte possède un blogue – aux couleurs brunes – du nom de « Bâtir Québec », qui s’emporte souvent contre l’islam. Il y dit que « L’islam enseigne à haïr les juifs » et les chrétiens, qu’elle est « objectivement, factuellement, une religion haineuse et violente » :

z4aa bâtir Québec

z4ab islam haineux

z4b islam haineux2

Il passe beaucoup de temps et d’énergie à essayer de nous convaincre que l’islam est la source de tous les maux, et qu’aucune autre religion ne peut aboutir au terrorisme. Il dit même souhaiter que ça finisse par arriver :

z4c bissonnette

En fait, ses recherches sont sélectives, car plusieurs auteurs ont démontré qu’en Amérique du Nord, le terrorisme d’extrême-droite s’avère une plus grande menace que le terrorisme de type djihadiste.

Quand Alexandre Bissonnette commettra son acte terroriste anti-musulman, M. Marcotte se plaindra quelques jours plus tard d’une séance d’« auto-flagellation » collective en voulant minimiser l’affaire.

z4c2 bissonnette autoflagellation

Puis au moment où un colis haineux sera déposé à la Mosquée de Québec, le candidat péquiste clamera publiquement qu’il s’agit soit d’un complot islamiste, soit d’un complot de la GRC, en rappelant de vieilles histoires du temps du FLQ. Quel délire! Quelle compassion…

z4cc bissonn complot GRC

 

Sa vision des autres partis politiques

À propos de Québec solidaire, M. Marcotte tient des propos tout à fait méprisants, voire calomnieux. Pour commencer, il surnomme la porte-parole Manon Massé « Monsieur » : « Monsieur Manon Massé et son parti fémi-nazi » (femi-nazi?) :

z5 Québec solidaire transphobe

Il partageait aussi de la propagande islamophobe à propos de Françoise David :

z5a qs voilée

Quant au premier ministre Couillard, Marcotte ne trouve rien de mieux à lui reprocher qu’une soi-disant complaisance envers l’État islamique :

z5b qs couillard

Idem pour Justin Trudeau. On nage en pleine théorie conspirationniste d’extrême-droite :

z5c qs trudeau

 

Non pas islamophobe, mais « islamofuge »

Marcotte semble obsédé par l’islam et ne cesse de diaboliser cette religion, tout en refusant l’étiquette d’« islamophobie » :

z6 islamofuge

Des amis.es finissent par quitter sa page à force de le voir s’enfoncer dans sa haine :

z6a islamohpboei flushé car islamophobe

Il reconnaît qu’il puisse y avoir des musulmans.es plus « modérés », bien qu’ils soient tous coupables par association :

z6b association

z6bb bulldozeur

z6bc les sans cerveaux d'allah

z6c mes amis explosifs

D’après ce représentant du PQ, les « de souche » paraissent les victimes d’un vaste complot où l’on laisse l’islam envahir progressivement l’Occident :

z6f de souche

z6e charkaoui terroriste

z6h voile violence

z6i LA Corrompu
(L’image est censée représenter des musulmans.es priant à L.A.)

 

Conclusion

Le candidat Pierre Marcotte est donc à fond dans les théories conspirationnistes anti-islam, réclamant même son interdiction. Il flirte avec l’extrême-droite, se montre sympathique au Front national et totalement insolant face aux « migrants », proposant de leur offrir du bacon pour filtrer les musulmans.es trop pratiquants à son goût.

La direction du Parti québécois va-t-elle vraiment avaliser cette candidature?

N.A.Q.A.R.E.Q, groupe raciste

L’une des pancartes électorales de Québec solidaire dérange la droite identitaire, qui refuse qu’on puisse afficher la diversité : les commentaires racistes fusent, on parle de « tirer dessus avec un gun à peinture », un autre évoque le mondialisme « juif » (Jxxx).

Rien n’a été modéré, car la plupart des interventions vont en ce sens. Le commentaire d’un certain « Isidore » semble même appeler au meurtre et reçoit des « likes » :

z1 Capture2 naqareq

 

Encore d’autres commentaires :

z1b Capture1h

gang23

Quand une personne fait valoir à Isidore qu’il dépasse les bornes, il se rebiffe et est défendu par quelques appuis :

z1c Capture1f

 

z2 Capture2 naqareq

 

Qu’est-ce que N.A.Q.A.R.E.Q?

N.A.Q.A.R.E.Q. est un groupe fermé comptant 3844 abonnés.es. Il est cofondé en mai 2016 par Eddy Poulin et une certaine Diane Rose, militante péquiste et membre de La Meute :

z2b diane rose péquiste

z2b2 diane rose2
(Groupe secret de La Meute, dans lequel elle interagit fréquemment)

Dans son prologue, Mme Rose explique que l’objectif est de regrouper des gens victimes du racisme anti-québécois, la « Québécophobie ». Il faut dire que même l’ex-chef du Bloc Québécois, Mario Beaulieu, a participé à populariser la notion de « québécophobie », mais en tant que synonyme de « Québec bashing ».

z2c diane rose1

Mais chez N.A.Q.A.R.E.Q., on combat plus directement la diversité et l’islam en particulier :

z2g naqareq3

On prône ce qu’on appelle la « désinfection » du Québec et du Canada. On se croirait dans l’Allemagne nazie des années 30’…

Il s’agit, en gros, d’un ramassis de gens tannés de se faire étiqueter comme « racistes », ils se rassemblent donc pour mieux exprimer leur racisme entre amis.es… S’ils estiment que l’islam n’est pas une « race », une recherche rapide avec le mot-clé « n*gre » démontre qu’ils sont réellement racistes dans tous les sens du terme :

ngre1

ngre2
(Ce Lalancette illustre bien le racisme larvé de La Meute…)

ngre6b

Notez que toutes ces remarques répugnantes ne sont que la pointe de l’iceberg, et se trouvent en ligne depuis des mois, sans que personne parmi les modérateurs.trices, ni Facebook, ne soit intervenu.

 

Sur « Monseigneur Isidore de Saint-Jérôme »

(**Avertissement: appels à la violence)

Ce monsieur utilise bien sûr un pseudonyme, mais il est constant dans ses prises de position. Après la publication de mon billet sur l’affaire de la pancarte électorale, son compte a été signalé et barré de FB pour un certain temps.

Voici quelques captures d’écran qui ont été prises peu avant sa disparition de FB. Il est assez incroyable de voir des gens appuyer ses publications :

z4 naqa2

z4b naqa1

z4c naqa3

Diane Blain, nouvelle coqueluche de l’extrême-droite

Diane Blain est cette citoyenne qui a interpellé Justin Trudeau, lors d’un rassemblement libéral à Saint-Jean-sur-Richelieu, jeudi dernier. Elle a été expulsée par des officiers de sécurité, mais est acclamée par la droite identitaire, qui voit en elle une authentique héroïne et martyre de la cause nationale.

blain power

Martyre, car Trudeau aurait laissé entendre que son discours était raciste et malvenu, ce qui a fait grand bruit à Ottawa. Des politiciens conservateurs ont tenté de prendre le parti de la pauvre victime citoyenne. La vidéo de l’altercation a été partagée des milliers de fois dans la droitosphère.

Quel exploit a-t-elle réalisé? Elle s’est mise à hurler durant un discours de Justin Trudeau, l’interrompant en plein milieu. Mme Blain lui reprochait d’avoir dépensé 146 millions$ pour les « immigrants illégaux », alors qu’en réalité ce sont des demandeurs d’asile et nous sommes obligés d’étudier leurs demandes en vertu des traités internationaux. Ces gens ne sont pas là sous l’invitation de Trudeau, mais ils fuient plutôt les politiques de Trump et tout cela s’inscrit dans un contexte international où il y a une crise des réfugiés.es depuis au moins 2015.

« Moi je veux savoir quand vous allez nous remettre les 146 millions qu’on a payés pour VOS immigrants ILLÉGAUX ? ». Mme Blain laissait donc savoir qu’elle ne voulait pas que « ses » impôts servent à accueillir les migrants « de » Justin Trudeau. Elle veut des politiques axées sur les «Québécois de souche », comme elle l’a vociféré à de multiples reprises :

z2a
(Blain a crié des trucs contre l’immigration sans expliquer à Trudeau qu’elle évoquait la demande du ministre Heurtel ou quoi que ce soit)

« Vous M. Trudeau, êtes-vous tolérant avec les Québécois de souche? !? » Pendant ce temps, un autre complice lança une remarque raciste à propos des autochtones, tandis qu’un autre (Richard Majeau) apostropha Trudeau avec une pointe islamophobe.

 

Un coup orchestré à la Ferme Reid

Comme l’a bien démontré « Le Troupeau » dans une série de Tweets, le coup d’éclat avait été prémédité par un groupe de militants.es affiliés à l’extrême-droite. Plusieurs personnalités ont partagé la vidéo et pris la défense de Mme Blain sans chercher à savoir qui est cette dame :

z2b Troupeau1

En fait, Diane Blain fait partie du Front patriotique du Québec (FPQ), et avait convié à l’événement un certain Mario Dallaire, membre du même groupe :

z2c Blain membre du FPQ

z2d diane blain instigatrice1

Mario Dallaire nous apprendra plus tard qu’une cinquantaine de militants.es anti-Trudeau était attendue, mais que seulement 9 se sont pointés. « La dame a fait ce qu’elle avait à faire » :

z2e dallaire 9 au lieu de 50
(Dans un autre statut, Mme Blain demanda si un « garde du corps » voulait l’accompagner)

Sur les vidéos publiées par le Front patriotique (groupe d’extrême-droite anti-immigration), on peut se rendre compte qu’ils attendaient ensemble le cortège de Justin Trudeau :

z3 de mèche avec Bo Bois2
Il s’agit de Bo Bois, un militant péquiste qui a caché son logo du Parti québécois avec deux feuilles bleues. Voir l’article de VICE
z3a de mèche avec Bo Bois
Carl Brochu est celui qui filmait de « live », il a ensuite été invité aux émissions d’Éric Duhaime et de Bernard Drainville, où il s’est présenté comme simple journaliste amateur

Une fois sur place, un de leurs compagnons s’était mis une ceinture fléchée et distribuait des petits drapeaux du Québec pour troller les libéraux :

z3b andré lavigueur avec carl brochu1

Notons que le responsable de la vidéo « Live », Carl Brochu, est aussi membre du FPQ :

z3c carl brochu fpq

Mieux encore, le vidéaste qui avait filmé la scène, Carl Brochu, a admis lors d’une web-émission que tout avait été minutieusement planifié. Les activistes s’étaient infiltrés un à un dans cet événement libéral, pour déjouer la sécurité. Il affirme qu’ils étaient 10 à 15 personnes ayant pour objectif de « perturber » le rassemblement :

Le coup avait donc été orchestré par un groupuscule raciste, à la manière de ce qu’avait fait La Meute un jour plus tôt, en Abitibi-Témiscamingue. La gang à Mario Dallaire voulait s’y rendre, mais avait finalement opté pour Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

Les enfantillages de La Meute

Mercredi, le premier ministre Trudeau était en Abitibi pour rencontrer des acteurs politiques de la région. Les « nonos » de La Meute du Clan de l’Abitibi ont voulu narguer Trudeau en prenant des « selfies » avec lui, en découvrant leurs « pattes de chien » à la dernière seconde (Mme Blain fut impressionnée) :

39557955_278245042993612_1318456648070594560_n

Quel était le but? Qu’est-ce que ça donne? Rien. Les Meutons.nes étaient là avec leur cheffe de clan « Abby Louve », il y avait aussi un autre bonhomme à ceinture fléchée :

z4b abitibi4

z4c abitibi3

 

Qui est Diane Blain?

À l’instar du Front patriotique du Québec, elle est une militante anti-immigration ayant un faible pour le Parti québécois (elle est reconnue pour parfois passer des nuits à tenter de convertir des gens au PQ) :

z5a blain pq
(Une autre qui fut emballée par la Charte des valeurs?)

Elle a déjà fait la manchette à l’aube de 2015, pour avoir refusé de se faire opérer par une dentiste portant le hijab :

z5b dutrizac

Voici un extrait de son cri du cœur de l’époque :

« Je suis en beau maudit. J’avais été référée à la clinique dentaire de l’UdeM car les coûts sont plus abordables. (…) Enfin je pourrai faire réparer mes 3 fractures de dents et faire mon traitement de canal. À 13h, tourne et tourne, pas de stationnement. J’avise que je vais être en retard. Je m’enregistre et je vais dans la salle d’attente. Au bout de 2 minutes, une étudiante de 3e cycle me demande de la suivre. CAUCHEMAR. Ah non, pourquoi ça m’arrive? Merde je me dis dans ma tête. Ne courbe pas l’échine Diane. Câlice, c’était une voilée » (FB, fév. 2015).

Pauvre Mme Blain, elle voulait être traitée par un être humain, mais non, « une voilée ». Elle lui demande même en pleine face : « Est-ce que ça va être toi qui va me donner les soins? Tu sais, je n’ai rien contre toi, mais ton voile c’est vraiment contre mes croyances et me blesse dans mes valeurs profondes »… Puis elle se plaint plus tard de la réaction de l’étudiante : « Elle me fusille avec ses yeux noirs charbons ».

En résumé, en plus d’une attitude discriminatoire, les propos de Mme Blain ont dû être extrêmement offensants pour la jeune femme. Blain ne montre toutefois aucune empathie : « Cette petite crisse là est allée se plaindre que j’aie demandé une autre personne. Les droits des Québécois de souche sont fragiles à cause de la meute de l’islam. Je veux demander un accommodement raisonnable, est-ce que quelqu’un peut m’aider? ».

Notons qu’encore aujourd’hui, elle traite les musulmans.es de « fils d’Allah consanguins » sur Facebook…

consanguins fils et filles d'allah1 - Copie

Visiblement islamophobe, la dame passera une bonne partie de 2016 et 2017 à interagir dans le groupe secret de La Meute. Son compte a été fermé ou supprimé depuis, mais on peut toujours apercevoir les gens qui lui répondent :

z5c la meute

Ajoutons qu’elle est également membre du groupe Storm Alliance:

z5cc storm alliance

Voici Mme Blain à Saint-Bernard-de-Lacolle, en train de manifester contre les demandeurs d’asile, aux côtés de Storm Alliance (18 mai) :

diane blain à Lacolle3

Blain se démarque aussi à l’occasion en se portant à la défense des « blancs francophones »

diane blain blancs francophones 2016

Et, plus récemment, elle participa à la manifestation de l’islamophobe Pierre Dion à Laval, où elle est reçue en grande pompe :

z5d dion blain

jésus Dion

 

Conclusion

De plus en plus de groupes d’extrême-droite talonnent Trudeau, non pas pour les bonnes raisons (économiques, environnementales, etc.), mais parce qu’on l’accuse absurdement de favoriser l’immigration soi-disant « illégale » et d’« islamiser » le Canada. Au lieu de critiquer les « élites » et les inégalités pour exiger un monde plus juste, on se braque contre les minorités culturelles et les nouveaux arrivants.

Ces groupes font une fixation sur Trudeau, appelant à des actions directes. Mario Dallaire, évoqué plus haut, propose par exemple de faire sauter un buste de Trudeau père :

z6 dallaire faut que ça saute

L’un des administrateurs du Front patriotique du Québec (Stéphane Dufesne, alias Phénix Le Patriote) a déjà proposé de perpétrer un faux attentat terroriste djihadiste afin de « réveiller les cr*sses d’endormis » :

z7 stéphane dufresne

 

z77

Ces pseudo-felquistes à la sauce xénophobe critiquaient-ils autant le conservateur Stephen Harper, qui, pendant dix ans, n’était pas davantage « indépendantiste » et préconisait des politiques encore plus à droite?

 

 

Un militant proche de l’extrême-droite dans l’équipe Michelle Blanc

Comme l’a observé « Le Troupeau » cette semaine – mon billet se veut une synthèse de leurs découvertes sur Twitter – l’équipe de campagne de la candidate péquiste Michelle Blanc compte un militant proche de l’extrême-droite.

Aussi loin que le 30 juin dernier, je publiais par exemple un statut démontrant que l’individu en question a participé à plusieurs manifs de l’extrême-droite, que ce soit à Saint-Bernard-de-Lacolle avec Storm Alliance (photo du centre) ou dans un stationnement de Québec avec La Meute :

z1b martin jo2

Eh bien un mois et demi plus tard, Le Troupeau remarque que ce monsieur est toujours militant actif pour Michelle Blanc, et elle le présente ainsi sur cette photo de ses « bénévoles » (événement du 12 août, au parc Laurier) :

z2aa

 

Michelle Blanc va ensuite jusqu’à partager une publication de cet individu sur sa « page officielle » de campagne, en compagnie de sa fille.

z2b parc laurier1

 

Comment a-t-elle rencontré Lamontagne?

Le Troupeau remarque que M. Lamontagne est animateur radio, et qu’il avait reçu Michelle Blanc en grande pompe, le 25 mai dernier.

z3 elle passe à la radio de Lamontagne

À cette même émission sur RadioInfoCité, Lamontagne a aussi reçu des hurluberlus tout à fait racistes tels DMS, qui se réclame de l’Alt-Right, du suprémacisme blanc et du KKK (selon ce billet détaillé).

z3b lamont avec dms

Ironie du sort, ce même DMS – qui a reçu une tribune grâce à Lamontagne – multiplie les propos transphobes répugnants contre Michelle Blanc : l’extrême-droite n’est absolument pas une alliée des personne trans…

z3c dms1

 

Notes complémentaires sur Lamontagne

Depuis que M. Lamontagne milite pour Michelle Blanc, il n’a pas cessé ses activités controversées. Le 1er juillet dernier, il se trouvait par exemple à la manifestation du groupe extrémiste « Front patriotique du Québec », où ils étaient escortés par une milice du III% :

z4a boucher avec martin joseph lamontagne

z4a2 sécurité22

En plus de multiplier ses présences dans des événements anti-immigration, on peut remarquer qu’il a déjà lancé des fleurs aux néonazis d’Atalante Québec : « Merci de vous tenir Debout! » :

z5 meute martin jo1

z5c il remercie Atalante

Plus récemment, il s’implique aussi dans les campagnes contre la mairesse Valérie Plante sur les réseaux sociaux – participant à l’hystérie collective sur son soi-disant mépris du drapeau québécois, ce qui est faux – exigeant la mise sous tutelle de la ville, en répondant à une Meutonne :

z6 lamont sous tutelle

Pourquoi Michelle Blanc s’entoure-t-elle de ce type de militant?

Enfin, Lamontagne nous convie à l’ouverture officielle du local électoral, si ça vous tente, c’est aujourd’hui (16 août)… :

z77

 

Élections : la partisanerie divise l’extrême-droite

La zizanie électorale est bel et bien entamée au sein de l’extrême-droite québécoise, notamment entre les ultranationalistes pro-péquistes et les partisans du parti émergent « Citoyens au pouvoir » (CAP) qui rallie une grande part des xénophobes.

Ces tensions mettent déjà en péril d’importantes manifestations qui devaient se tenir dans les prochaines semaines. Le 26 août à Montréal, il devait y avoir un « Grand rassemblement pour le respect du drapeau québécois », co-organisé par l’Union patriote (UP) et le Front patriotique du Québec (FPQ).

z1a

Rappelons que dans les cercles « patriotes » d’extrême-droite, on pousse actuellement les hauts cris contre la mairesse Valérie Plante, qu’ils accusent de ne pas honorer le drapeau du Québec à l’Hôtel de ville et d’être pro-islam (deux accusations farfelues) :

z1ab islam2

 

Le Front patriotique du Québec – qui était le plus important organisateur en termes de membres – vient d’annoncer avec fracas qu’il se retire de la manif du drapeau :

z1b dissociation

La vraie raison étant que l’organisation est résolument pro-péquiste, tandis que plusieurs participants.es à la manif allaient afficher les couleurs d’un parti politique rival. Voir le message d’un dirigeant :

z1c dissociation vs CAP

 

Le Front patriotique avec le PQ

Il ne fait aucun doute que le FPQ appuie le Parti québécois, du sommet jusqu’à la base, comme en fait foi ce message de leur chef :

z2a Denis Boulanger PQQ

Nombre de leurs militants.es s’affichent fièrement :

z2b marie-élaine boucher pq

Le militant péquiste Martin Joseph Lamontagne est d’ailleurs très influent dans les milieux identitaires, il pousse énormément pour que ceux-ci votent PQ. Le voici tout d’abord avec Michelle Blanc qui est sa candidate dans Mercier :

z2b michelle blanc1

Au départ, M. Lamontagne appuyait sans réserve la manif contre Valérie Plante, allant jusqu’à soutenir que Montréal doit être mis « sous tutelle » :

z2cc lamont sous tutelle

Puis il changea son fusil d’épaule, en apprenant que des partisans de CAP prendraient part à la manif :

z2cd Lamont

z2d divisionnaires

Les chefs du Front patriotique ont lancé une campagne de « mèmes » encore plus agressifs envers CAP et la CAQ, afin de les associer au Bonhomme Sept Heures  « Power Corporation » :

z2y CAP payés par l'establishment

z2yy trooll2

z2yz trooll1

De leur côté, des fidèles de CAP utilisent des arguments tout aussi étranges, reprochant au PQ d’être mené par un proche de la diabolique Hillary Clinton :

z3 lisée pro clinton

 

La Meute, de tendance caquiste

Le chef des loups, Sylvain « Maikan » Brouillette, a publié quelques statuts laissant croire qu’il est tenté par François Legault, mais il insiste pour préciser que chaque membre est libre de se faire sa propre idée, en fonction des candidats.es de leurs comtés.

Brouillette invite d’ailleurs les volontaires à se joindre à la manif anti-Plante :

z4b maikan pro drapeau

Il ne retirera pas son soutien à la manif, puisqu’elle n’est pas péquiste de son côté. Plusieurs statuts, sur le groupe secret, mettent la CAQ en vedette, avec quelques nuances :

z4bb meute maikan1

z4c candidat caq1

 

Conclusion

Les groupes d’extrême-droite de type indépendantiste, tel le Front patriotique, appuient traditionnellement le Parti québécois ou le Parti indépendantiste. Mais étant donné leur chute dans les sondages et la montée de Citoyens au pouvoir, cet électorat est de plus en plus divisé et la confrontation s’est embrasée.

Avec Stéphane Blais à sa barre, CAP est quand même parvenu à rallier les appuis de la « Fondation Équipe Québec (dont l’ex-bloquiste Daniel St-Hilaire qui se porte candidat), le chef des « Insoumis », André Pitre (alias Stu Pitt), Ken Pereira, et de nombreux autres personnages relativement influents dans la droitosphère.

Restent la CAQ et le Parti conservateur du Québec (Adrien Pouliot) qui séduisent des ultranationalistes, moins attirés.es par l’indépendance.

Ces luttes intestines risquent de s’aggraver durant la campagne électorale, compliquant les alliances entre groupuscules identitaires pour les mois à venir.

Sur les grandes théories conspirationnistes pro-Trump

Les grandes théories de la conspiration actuellement en vogue auprès de la droite radicale ont pour point commun de faire la part belle à Donald Trump, et d’être apparues, comme par magie, durant la campagne qui l’opposait à Hillary Clinton.

Comme le faisaient valoir les deux protagonistes ayant participé à une émission spéciale d’André Pitre (ex-membre de La Meute) sur la pédophilie : de nos jours, pour discréditer un.e candidat.e politique, il ne suffit plus de parler d’adultère, il faut aller plus loin en l’associant à des actes vraiment ignobles.

z2 pitt pédo1

Les deux larrons ne se rendront pas compte qu’ils mettent eux-mêmes en application cette devise, en associant Hillary Clinton – puis les progressistes en général – à la déchéance morale, à la pédophilie, à des messes sataniques et même au cannibalisme…

Je propose une brève présentation du phénomène « Qanon », du « #Pizzagate », puis de l’émission spéciale de Stu Pitt, présentée la semaine dernière.

 

« We are Q »

Un mystérieux informateur du nom de « Q » s’est manifesté sur le forum anonyme 4chan, le 28 octobre 2017. Depuis cette date, il continue à divulguer de petites révélations sibyllines sur le forum 8chan. Des centaines de milliers  de gens le suivent donc sur le web, en essayant de décrypter les informations soi-disant sensibles qu’il souhaite transmettre.

De nombreux fans de Donald Trump lui vouent un véritable culte, car Q aurait la prétention de livrer toute la vérité sur un sombre complot pédophile mondial impliquant toutes nos élites, dont Hillary Clinton, Barack Obama, George Soros, des influenceurs d’Hollywood, etc.

z2b we r q3
Les rallies de Trump sont de plus en plus envahis par les fans de Q

La lettre « Q » réfère à une habilitation de sécurité « Q », l’une des plus élevées aux États-Unis. Un haut responsable de l’administration Trump opérerait ainsi de petites fuites d’information, de manière anonyme. Après les vastes complots « Illuminati », on pense tout comprendre des mécanismes invisibles mettant le monde en œuvre en se nourrissant religieusement des « miettes de pain » disséminées par Q.

Certains vont jusqu’à croire que la personne derrière Q serait John F. Kennedy Jr. (1960-1999), qui aurait feint sa propre mort… Mais il y a plutôt lieu de croire qu’il s’agit de n’importe quel faussaire pro-Trump.

z2c roseanne
La comédienne américaine Roseanne Barr fait partie des vedettes ayant promu Q publiquement (en plus des habituels Alex Jones et de Curt Schilling, ex-lanceur étoile de baseball, qui tient un « podcast » pour le compte de Breitbart)

D’autres fanatiques vont jusqu’à poser des gestes de désespoir afin de pousser les autorités à révéler tous les détails de ce pseudo sombre complot. Le 25 juin dernier, un homme a notamment bloqué un pont pendant 90 minutes, au Nevada, à bord d’un gros truck contenant un fusil d’assaut AR-15 et un pistolet :

z2f blocage de truck

Cette théorie conspirationniste s’inscrit dans le droit fil de l’histoire du #Pizzagate et a pour but spécifique de laisser croire que Donald Trump serait un authentique libertador en train de se servir de l’« enquête russe » pour se rapprocher du procureur spécial Robert Mueller avec lequel il démantèlera un immense réseau pédophile mondial (?!?).

Autrement dit, si Trump est présentement dans l’eau chaude et perd plusieurs collaborateurs dans la foulée de l’« enquête russe », ses fans préfèrent croire qu’il est en parfait contrôle de la situation et même qu’il mène une campagne héroïque pour assainir les mœurs de Washington.

Maître ès moralité? On oublie peut-être que Trump fut lui-même accusé de toutes parts d’être un multi agresseur sexuel, en plus d’être soupçonné de violence conjugale :

z3 trump agressions

Enfin, pour rendre la chose plus intéressante, les disciples de Q considère que ce dernier nous dévoilerait les arcanes du « Deep State », c’est-à-dire les faits et gestes des éminences grises tirant les ficelles du pouvoir. Le Deep State serait composé d’un côté des « Whites hats », qui s’avèrent les « patriotes » pro-Trump (p.ex. Q lui-même), et des « Black hats », qui seraient les méchants mondialistes comme George Soros…

 

Tout sur le #Pizzagate (c’est-à-dire rien, du vent)

Les théories du complot à propos de soi-disant réseaux pédophiles mondiaux ont monté en flèche durant la campagne électorale américaine.

Dix jours avant le vote, l’affaire du Pizzagate démarre par le Tweet réalisé d’un avocat new-yorkais qui prétendait qu’Hillary Clinton serait liée indirectement à un réseau pédophile nommé « Lolita Express ».

Dans les jours suivants, un internaute souligne qu’un proche collaborateur de Mme Clinton, John Podesta, aurait écrit des messages à James Alefantis, gérant de la pizzeria Comet Ping Pong, pour une levée de fonds en faveur de Mme Clinton.

z4q
Salle de jeux de Comet Ping Pong

Les conspirationnistes se sont alors mis à analyser scrupuleusement les messages codés échangés par John Podesta et Mme Clinton, et entre les deux frères Podesta, par le biais de courriels privés ébruités par WikiLeaks. Ils en ont conclu que les termes « fromages », « nouilles », « domino » et « hotdogs » devaient nécessairement référer à de la prostitution juvénile et qu’Hillary Clinton approuvait ces choses.

Ces allégations sur Mme Clinton n’ont jamais été corroborées, loin de là. Puis quand bien même John Podesta aurait quelque chose à cacher, il n’a jamais été accusé de quoi que ce soit au niveau judiciaire. Nous sommes donc dans le domaine du 100% hypothétique, des amalgames et des culpabilités par association.

Plus ridicule (et inquiétant) encore, un homme armé a déjà fait irruption dans la pizzeria familiale Comet Ping Pong, car les complotistes s’étaient persuadés que le sous-sol du restaurant recelaient des tonnes d’enfants exploités sexuellement. Un des indices étant que les deux raquettes de ping-pong illustrant le menu serait un code international pour « pédophilie ».

z4b locked cabinet2
Une arme d’assaut utilisée lors du raid dans le restaurant

Le forcené a donc exigé qu’on lui montre la fameuse cave et s’est mis à tirer dans un placard : le restaurant n’avait aucun sous-sol…

z4b locked cabinet
Simple placard

Les croyants.es du #Pizzagate n’ont toutefois pas été impressionnés par la démonstration. Ils soutiennent que le forcené en question n’était qu’un acteur payé pour clore l’histoire (tentative de cover-up)…

 

Le spécial Stu Pitt

Ces théories conspirationnistes sont donc fort populaires par les temps qui courent, via le mouvement Qanon, qui se fait voir et entendre chez les supporters de Trump.

we r q4

Les deux invités de Stu Pitt se targueront d’être les deux seuls au Québec à mettre ces théories sur la place publique, via les tribunes de RadioX et de Stu Pitt. Selon le « spécialiste complotiste » Ken Pereira, l’élite d’Hollywood serait une sorte d’organe de propagande d’une élite mondiale cherchant à corrompre nos mœurs.

z7 pitt2

z5 état profond et pédo

M. Pereira (qui s’est fait connaître à la Commission Charbonneau) mentionne par exemple un certain sorcier, Anton LaVey, proche de Marylin Monroe, ayant performé à Hollywood pour le compte de l’Église de Satan. Puis il ajoute l’exemple de Marina Abramović – une artiste avant-gardiste en art corporel – qui ferait des rituels simulant le cannibalisme (Spirit Cooking). Quel rapport avec un réseau pédophile? Aucun.

D’après Ken Pereira: « L’agenda d’Hollywood est de détruire la famille, de détruire la religion ». Ces déclarations à l’emporte-pièce ravissent les commentateurs.trices de Stu Pitt  :

z7 icecreamgate

Hollywood procéderait ainsi à un « mainstreaming » de modes de vie pédophiles, pour « pervertir la jeunesse », tout cela avec la complicité du « Deep State » : « Le Deep State vend l’impunité ».

Si Trump a déjà promis d’« assécher le marais » de Washington, en combattant la corruption et les différents establishments du pouvoir, on conçoit désormais cette lutte comme une opposition à la décadence morale et au Deep State des hommes de l’ombre.

 

Conclusion

En dernière analyse, il saute aux yeux que tous ces échafaudages conspirationnistes n’ont pour but que de diaboliser le progressisme en général, supposément coupable de pervertir les mœurs (le féminisme, les luttes d’émancipation pour l’égalité, etc., car les valeurs modernes entreraient en contradiction avec les bonnes vieilles traditions morales).

Hillary Clinton peut certes être critiquée, même à gauche, mais l’associer au satanisme, au cannibalisme et à n’importe quoi n’a plus aucun contact avec le réel. En outre, elle a perdu ses élections il y a 2 ans, les pro-Trump pourraient peut-être enfin changer de disque, d’autant plus que le milliardaire Trump est issu de cette même élite américaine qu’on prétend supposément combattre…

Trump-Clinton-Dilemme-Républicain-Etats-unis-e1463060787278

Citoyens au pouvoir : un parti politique proche de l’extrême-droite

« Citoyens au pouvoir du Québec » (CAP) est ce petit parti politique émergent qui se distingue par sa volonté ferme de redonner le pouvoir au peuple, mais aussi pour ses dérives toujours plus à droite, ayant notamment fait jaser dans les médias lors du court règne de Bernard « Rambo » Gauthier, durant l’année 2017.

z1 rambo gauthier

Le parti parviendrait aujourd’hui à séduire plusieurs personnalités telles le comédien et cinéaste Stéphane E. Roy, les lanceurs d’alerte Ken Pereira et Lino Zambito, l’ex-bloquiste Daniel St-Hilaire, l’ex-président du comité jeunesse péquiste Alexis Cossette-Trudel, etc.

z1 stéphane e roy1
(Stéphane E. Roy serait en réflexion : « Oui je suis en réflexion, j’aime vraiment les propositions du parti », a lancé le comédien).

À l’origine (2011-2012), la formation politique – cofondée par Roméo Bouchard – se nommait « La Coalition pour la Constituante », car on y préconisait une refonte totale du politique, par le biais d’une assemblée constituante. Puisqu’on y prêche aussi l’abandon de la notion de partis politiques et de la partisanerie sans fin, la formation prendra le nom de « Parti des sans parti » de 2013 à 2016, pour devenir CAP sous Rambo Gauthier.

Comme je l’ai déjà indiqué dans un article précédent, le chef effectif n’était pas Rambo Gauthier, mais bien Yvon Simard, qui ne se servait de Rambo comme mascotte pour attirer l’attention et raffermir son prestige. Loin de se plier à un idéal de gouvernance « horizontale », M. Simard régnait en maître sur le parti et il fut forcé à la démission en janvier 2018.

 

L’équipe d’Yvon Simard

De décembre 2016 à janvier 2018, Yvon Simard fut donc le véritable dirigeant de Citoyens au pouvoir, s’entourant d’une garde rapprochée qui comptait, entre autres, sa propre fille.

À l’été 2017, il s’était rendu à un colloque du Mouvement républicain du Québec (MRQ) avec une délégation de son parti. Il avait été subjugué par un magnifique discours du porte-parole de La Meute – Sylvain « Maikan » Brouillette – à tel point qu’il lui demanda une copie de son discours.

z1a maikan cuir de pneu
Sylvain Brouillette portait le même jacket en cuirette lors du lancement de son « Manifeste » en avril 2018

Comme par hasard, les principaux leaders de CAP seront par la suite de plus en plus intimement liés à La Meute. Pour donner quelques exemples, M. Simard se trouvera pris dans le stationnement avec les manifestants.es de La Meute, le 20 août 2017 à Québec :

z1b Yvon Simard

Son bras droit de l’époque, Mario Roy, était coincé dans le même sous-sol, et deviendra peu après un membre à part entière du groupe d’extrême-droite identitaire :

z1c mario roy Patrick Beaudry

z1d mario roy

Il ira aussi chercher de nouvelles recrues comme Jean François Dubois, duquel il dira le plus grand bien. Ce dernier s’affichait fièrement comme membre de La Meute :

z1e Dubois

 

z1e5 Dubois fils

Dubois est toujours partisan de CAP aujourd’hui et se démarque encore par ses vidéos renversantes au sujet de l’islam (Avertissement : contenu offensant) :

 

L’équipe de Stéphane Blais

En janvier dernier, le chef Yvon Simard aurait subi un putsch de la part de la clique à Stéphane Blais, si l’on se fie au témoignage de la fille d’Yvon Simard :

z2 chicanes1

Stéphane Blais accuse à son tour M. Simard d’avoir volé des documents importants et d’avoir caché ses antécédents judiciaires aux membres du parti. Les couteaux volent bas :

z2 chicanes3

Qui est Stéphane Blais? Il s’agit d’un comptable agréé spécialisé en fusions & acquisitions, qui s’est fait connaître en tant que fondateur du « Mouvement intégrité Québec » et candidat à la mairie de Lévis en 2013 (mais n’a pas pu se présenter aux élections suivantes car il n’avait pas acquitté sa dette électorale…). À CAP, il reçoit 91,9% des appuis lors de sa prise de pouvoir :

z2a blais chef par intérim

Dans les cercles d’extrême-droite, il apparaît à l’avant-plan en co-organisant le colloque du Mouvement républicain à St-Lazare, le même qui attira une délégation de Citoyens au pouvoir.

z2a blais dans l'écurie
(ici en entrevue, en marge de l’événement)

Sur le dépliant officiel, on pouvait voir que M. Blais n’était pas simple conférencier, mais également contributeur au niveau de l’enregistrement « multimédia » de l’événement :

z2b MRQ Programmation2

Il était donc comme un poisson dans l’eau, dans ce superbe événement où des loups de La Meute se retrouvaient partout pour « sécuriser » les lieux, tout en arborant leurs couleurs. Les conférences se donnaient dans une écurie loin de Montréal, afin de se dérober aux méchants antiracistes :

z2c La Meute1
(Le chef de La Meute à gauche, Robert Proulx à droite)
z2d caricature fatta
(Caricature par Alex Fatta)

Dans la foulée, M. Stéphane Blais s’abonnera aussi à la page officielle de La Meute :

z2d Stéphane Blais La Meute

Notons enfin que celle qui recevait le colloque du MRQ était Sophie Robichaud, qui s’avère une responsable du Mouvement intégrité Québec de M. Blais. Elle est ainsi propriétaire du « Centre équestre Intégrité »:

z2e sophie robichaud
(Capture telle quelle tirée de la vidéo des conférences)

 

Les candidats-vedettes 

Selon un média des Basses-Laurentides, plusieurs personnalités songent à faire le saut en politique avec CAP. Il y a par exemple Ken Pereira, un lanceur d’alerte dans le monde de la construction, devenu célèbre suite à ses passages à la Commission Charbonneau en 2013.

z3 ken-pereira_3

Pereira a plutôt fait parler de lui ces derniers temps pour ses sorties publiques stupéfiantes à propos des demandeurs.ses d’asile, qualifiant, à plusieurs reprises, le phénomène d’ « invasion », il ajouta que nous sommes « envahis » et que Trudeau est un « traître » pour cette raison…

Ken Pereira donne désormais des entrevues chez Stu Pitt pour dénoncer un soi-disant complot « pédophile » mondial soutenu par nos élites…

z3 état profond et pédo

Cela peut rappeler l’ex-candidat de CAP, Mario Roy, qui défendait des théories bizarres à propos du Parti québécois qui aurait mis sur pied un réseau d’enlèvement d’enfants (!!!) :

z3b Mario Roy2

Ken Pereira souhaiterait se présenter dans Mercier en 2022, mais milite pour l’instant dans un autre comté, pour soutenir le candidat Alexis Cossette-Trudel dans Sainte-Marie – Saint-Jacques.

L’artiste Stéphane E. Roy serait lui aussi séduit par CAP : « L’acteur est particulièrement connu pour son rôle de Sylvain Desjardins dans l’ancienne série Caméra Café (…). « J’ai vraiment l’impression que ce sont les citoyens qui pourraient avoir le pouvoir et non les politiciens de carrière », dit-il. Il devrait faire connaître sa décision finale au cours du mois de juillet ».

z3d Stéphane-E.-Roy-1024x1024

Un grand amoureux de la gauche ce M. Roy :

z9 stéphane e roy

L’article de Mon Journal évoque aussi la candidature appréhendée M. Lino Zambito, qui a finalement reculé en raison de son « passé criminel » qui l’empêche de se présenter…

Notons que l’ex-candidat bloquiste Daniel St-Hilaire se présentera officiellement dans Maurice-Richard.

z3d st-hilaire

Tel que présenté dans un précédent billet, M. St-Hilaire est proche de nombreux courants d’extrême-droite, ayant été membre du groupe secret de La Meute, il a fait plusieurs conférence pour le Mouvement républicain et s’est même fait voir à St-Bernard-de-Lacolle lors de manifestations anti-réfugiés :

z3r mathieu goyette MRQ2ng
(Mathieu Goyette, en blanc, est un autre candidat officiel de CAP)
z3s st-hilaire avec dave tregget
(À Lacolle, Daniel St-Hilaire semble bien s’entendre avec le chef de la Storm Alliance, à l’époque, Dave Treggett_

 

Autres leaders problématiques

La section « Sac de chips » du Journal de Montréal s’est déjà penchée sur le cas d’un candidat actuel prônant rien de moins que la « suppression » des mosquées par le biais d’un référendum populaire… Ce Michel A. Fournier appuie également le Front national disant qu’il faut « tuer » l’islamisme, sinon c’est lui qui nous tuera. Puis il rêve d’un dirigeant comme Donald Trump à la tête du Canada.

z4 mosquées

Sophie Robichaud estime qu’ils l’ont déjà leur Trump et c’est leur leader Stéphane Blais :

z5 sophie robichaud appuie Blais

Une de leurs toutes nouvelles recrues est Matthieu Simard – candidat dans Chicoutimi – un total weirdo qui considère qu’il peut chasser les musulmans de sa page avec un « pentagramme de bacons ». Le plus sérieusement du monde, il les accuse de pratiquer un « culte de la mort » et un « culte du diable islamique ».

z6 matthieu simard

z6f matthieu simard occidentophibe2

On peut ajouter que d’autres des militants.es les plus fervents de CAP sont fièrement membres de La Meute, tels Jynn Richard et Stéphane « Mon’oncle » Girard :

z8 jynn richard1

z8 stéphane girard

 

Conclusion

Si mon billet est un peu long, c’est que je souhaitais démontrer que plusieurs candidats.es sont problématiques, du sommet jusqu’à la base. Et mon enquête est très loin d’être exhaustive.

Lors de leur grand happening tenu à Montréal la semaine passée, les invités-surprises furent par exemple les animateurs de la Fondation Équipe-Québec, groupe ultra-nationaliste réputé être proche de La Meute et du Mouvement républicain (voir ce billet).

z9a équipe québec

Et celui qui fut en charge de filmer l’événement fut André Pitre (alias Stu Pitt), proche des mêmes groupes extrémistes. Puis parmi les principaux donateurs de Stu Pitt, l’on retrouve ce même chef Stéphane Blais :

z9b pitre1 proche de CAP

z9c pitre

 

Blais aura beau répéter que la plateforme du parti n’est absolument pas d’extrême-droite, n’en demeure pas moins que ce sont les militants.es du parti qui font le parti. Ces gens-là rêvent d’une Constituante, mais quel type de société souhaitent-ils réellement voir advenir?

Deux candidates péquistes à une tribune d’extrême-droite

Que faisaient Catherine Fournier – députée de Marie-Victorin – et la candidate Farida Sam dans les studios de Stu Pitt?

Il s’agit d’un minuscule média financé par et pour l’extrême-droite. On y reçoit surtout des porte-paroles de La Meute, de l’Alt-right local, ainsi que des conspirationnistes et xénophobes en tout genre.

Pour vous donner une idée, le principal protégé de Stu Pitt est actuellement Philippe Magnan, celui qui a été récemment jugé coupable pour diffamation envers Dalila Awada (60 000$ + intérêts et frais de justice). Il a sa propre émission dans le « Stu-Dio », bien sûr axé sur des préjugés islamophobes. Il reçoit lui aussi La Meute :

z1b magnan4

Philippe Magnan semble, depuis quelques mois, être devenu un pilier du « Stu-Dio », André Pitre – alias Stu Pitt – organisant lui-même une collecte de fonds pour financer l’appel judiciaire de Magnan :

z1bb

Bref, dans quelle galère nos deux candidates péquistes sont-elles embarquées? Pourquoi aller courtiser quelques centaines d’extrémistes de droite?

z2a

 

Sur Stu Pitt

Vous l’aurez deviné, le « Stu-Dio » est la créature de Stu Pitt. C’est lui à la caméra et on l’entend interagir, hors-champ, durant les entrevues.

Stu Pitt est lui-même un ancien membre de La Meute, qui faisait partie du Clan 01 :

z2aa pitre clan01

Sa photo de profil FB, en 2017, louangeait explicitement La Meute:

z2ab

Comme cela le fut amplement documenté dans les médias, M. Pitre est reconnu pour avoir fait une tournée provinciale avec La Meute l’été dernier, pour vanter leur philosophie et faire du recrutement :

z2c stu pitt la meute1
(Notez l’impressionnant service de sécurité « lupin » qui l’accompagnait)

 

Et pour ce qui est du Stu-Dio en tant que tel, il a déjà été dénoncé à l’émission Médium Large, sur Ici Radio-Canada Première (mai 2017). On pointait du doigt les tribunes de Stu Pitt comme étant des « chaînes Youtube d’extrême droite » :

z2dd
(Ces six images réfèrent toutes à des émissions produites par Stu Pitt)

 

z2b deux candidates péquistes1
(Catherine Fournier au centre, la candidate Farida Sam à droite)

 

Entrevues de Catherine Fournier et Farida Sam

Catherine Fournier est donc députée du Parti québécois, qui plus est, responsable aux dossiers « d’immigration et de diversité » :

z3 fournier2

Dans un segment surréaliste (à 33min20), elle explique qu’il est important de s’informer aux bonnes sources, de sensibiliser les gens à cette cause :

Intervieweur, M. Le Ray « (Si vous étiez élue), vous auriez une loi qui permettrait de lutter contre les fake news? ». Mme Fournier : « Exact, et surtout on parle d’encouragement, c’est sûr qu’on ne peut pas tout contrôler ce que les gens écrivent sur les réseaux sociaux (…) ».

Ironiquement, Mme Fournier se trouve pourtant les deux pieds dans la salle de média de fake news la plus connue au Québec, ayant même été dénoncée à Radio-Canada. À leurs côtés, on aperçoit d’ailleurs Souhail Ftouh, un important contributeur de Dreuz.info.

z3b farida sam avec souhail ftouh
Où sont les propagateurs de fake news? Tout autour…

Ftouh fera une entrevue commune avec la candidate péquiste Farida Sam, juste après de départ de Catherine Fournier. Je compte 429 articles publiés sur Dreuz.info par M. Souhail Ftouh, l’un des médias de fake news les plus célèbres et proche de l’extrême-droite :

z3c

 

Sur l’animateur, Éric Le Ray

Quant à l’animateur de l’émission « Occident », il s’agit d’Éric Le Ray, qui s’avère également un amateur de fake news. Il partage notamment des articles de Dreuz.info sur Facebook et autres trucs choquants comme cette fake news à propos de l’attentat de Toronto, la semaine dernière :

z4 bissonette

Le « même » en question présentait le visage d’un garçon qui n’a rien à voir avec la tragédie de Toronto. Le magazine L’Actualité le précise dans l’une de ses enquêtes :

z4a actualité

Le Ray plaide pour un monde « sans journaliste » pour contrer par exemple les méchantes attaques subies par Donald Trump par des journalistes trop soucieux de vérité :

z4 journal sans journaliste

Quand on regarde ses préférences Facebook, on y remarque de forts penchants à droite :

z4b mentions J'aime

Son béguin pour le Mouvement républicain (MRQ) n’est pas anodin. Il est ami de Guy Boulianne – alias le « Prince fou » (qui prétend être un protecteur du Saint Graal) – depuis de nombreuses années (au moins 2010). M. Le Ray participera à de multiples conférences et colloques pour le MRQ, après que Boulianne ait fondé ce groupe d’extrême-droite en 2017.

C’est sûrement par l’entremise du MRQ de Boulianne que Stu Pitt recrutera Éric Le Ray pour animer des émissions. On voit ici Pitt lors du lancement du Mouvement républicain, à un party de La Meute à Sainte-Sophie :

z4d stu pitt et boulianne à un party de La Meute
(Guy Boulianne à gauche avec sa conjointe, Pitre au centre, La Meute autour, ils concluaient des accords quant à la fondation du Mouvement républicain)

L’éminent intellectuel Éric Le Ray sera donc un invité naturel de Guy Boulianne, lors de leurs différents événements de propagande :

z5 le ray et stu pitt
(Le gars plus à droite a vraiment l’air crédible…)

z5 MRQ 2018

z5 MRQ 2018b

Puis Le Ray aboutira dans les studios de Stu Pitt, accueillant des candidates du Parti québécois…

Le pire c’est qu’il annonça aussi, lors de l’entrevue avec Catherine Fournier, qu’une autre candidate péquiste sera bientôt présente à l’émission, soit Mme Michelle Blanc : « J’ai invité Michelle Blanc qui doit venir » (à 21min).

Le Ray et Mme Blanc se connaissent effectivement de longue date, via leur intérêt pour le « numérique » :

z6 avec michelle blanc2

 

Je vous laisse avec une vidéo-montage préparée par « Le Troupeau » :

Jérôme Blanchet-Gravel, jeune essayiste antiprogressiste

Depuis mercredi soir, Jérôme Blanchet-Gravel se trouve dans le pétrin en raison de d’affirmations violentes à l’égard des femmes. De nombreuses captures d’écran ont circulé rapidement sur le web, il en a même suspendu son compte Facebook le temps de gérer la crise. Nous présenterons ces captures trash en fin d’article. Mais d’abord, qui est-il?

Il est ce jeune doctorant en science politique (Université d’Ottawa) – sorte de Mathieu Bock-Côté islamophobe en plein essor – qui, à 28 ans seulement, a déjà publié trois ouvrages, en plus de participer à deux autres et de rédiger au moins 138 articles!

Quelle productivité vertigineuse pour un polémiste qui répète inlassablement le même mantra anti-multiculturaliste : si tout va mal dans le monde, c’est la faute de la maudite gauche « régressive » défendant les minorités, le voile, les femmes, pis même l’environnement…

Heureusement qu’il y a des « libre-penseurs » comme lui, qui osent affirmer leur fierté d’être « homme blanc hétérosexuel ». Ça c’est de la « vraie gauche » comme personne n’avait pu l’imaginer avant lui. Sauf peut-être Richard Martineau – duquel il se rapprochera au cours des dernières années – puis des tonnes d’autres conservateurs comme Mathieu Bock-Côté, qu’il fréquentera à Génération nationale, à partir de 2013.

image0

 

D’où vient-il?

Il s’agit d’un jeune intellectuel épicurien de Cap-Rouge, près de Québec, qui a fait ses études collégiales au cégep François-Xavier Garneau. Tout d’abord passionné de musique, il remporte même un prix à Cégeps en spectacle (2011).

image003

Blanchet-Gravel poursuit ses études à l’Université Laval, et ne semblait pas arborer le « carré rouge » lors du Printemps érable. Quand il évoquera Gabriel Nadeau-Dubois plus tard, c’est pour le traiter de « gauche collabo » – envers l’islamisme – et se targuer que l’entrée Wikipédia de GND se réfère à l’une de ses propres chroniques pour le taxer d’ «extrême-gauche ». On peut d’ailleurs apercevoir le célèbre « carré vert » Laurent Proulx qui appuie Blanchet-Gravel :

Image2 vs GND
(En 2012, Proulx s’était fait connaître en exigeant une injonction pour aller à ses cours, malgré la grève)

 

En fait, JBG, fin amateur de vin – sa famille possède des parts dans un vignoble – paraît s’être réellement épris de politique dans la foulée du débat entourant la Charte des valeurs du Parti québécois. Interdire à certaines femmes de porter le voile deviendra une mission sacrée pour ce jeune homme passionné de liberté.

Il fera la connaissance de son idole Djemila Benhabib en 2013, puis fait paraître son premier opus au titre génial: « Le Nouveau triangle amoureux : gauche, islam et multiculturalisme » (janvier 2014). Il fallait y penser. Toute la « gauche » occidentale couche avec l’islam et le multiculturalisme, c’est ce qu’on appelle l’islamo-gauchisme. Quoiqu’il suffirait de coller une centaine de chroniques de Bock-Côté ensemble et nous aurions facilement une œuvre du même acabit…

image004 2013 déjà Benhabib

Parlant de brillants combats, JBG sera par la suite « conférencier » vedette d’un cocktail pour soutenir « Poste de Veille » contre Dalila Awada (juin 2014). On sait désormais quelle était la valeur de sa bataille puisque que Philippe Magnan a été récemment condamné à verser 60 000$ à Mme Awada pour l’avoir diffamé en disant qu’elle était liée à des réseaux islamistes: pures machinations.

Image1

Précisons que l’événement faisait du même coup la promotion de son premier livre, publié aux éditions Accent Grave, appartenant à M. Daniel Laprès. Celui-ci une sorte de mentor pour le jeune homme à cette époque, si l’on se fie à leurs interactions sur Facebook. Rappelons qu’Accent Grave avait aussi publié un torchon contre le médecin et militant Amir Khadir intitulé « Les faces cachées d’Amir Khadir » (2012).

Au fil des années, la plus grande inspiration intellectuelle de Blanchet-Gravel a sans doute été le sociologue français Michel Maffesoli, qui a préfacé son dernier livre : « La face cachée du multiculturalisme » (février 2018). Maffesoli est surtout réputé pour ses penchants ésotériques, ayant par exemple dirigé une thèse sur l’astrologie, ce qui a fait scandale en 2001… Sa pensée est souvent contestée.

image1 maffesoli2

 

Ces médias réactionnaires qui publient JBG

Blanchet-Gravel s’est tout d’abord fait la main en écrivant des billets pour le Huffington Post (90 articles!), un média qui accueille toutes sortes de blogueurs sans les rémunérer. Puis il s’est taillé une place au sein de Causeur.fr, une tribune de tendance franchement islamophobe.

image002

Le principal actionnaire de Causeur (44% des parts), Gérald Penciolelli, est une personnalité d’extrême droite française. Causeur.fr (et sa directrice de la rédaction, Élizabeth Lévy) ont été mis sur la liste noire des sites d’extrême droite dès 2009, par le MRAP, en plus d’apparaître dans un dossier sur le néo-fascisme du Nouvel Observateur en 2012 (source: Wikipédia). JBG y a donc publié une quarantaine d’articles antiprogressistes, dont en voici un échantillon :

Image3 Causeur
(Notez son mépris des mouvements progressistes, alors qu’il se montre complaisant envers Trump et Le Pen)

Il y a quelques mois, notre jeune prodige s’est aussi fait recruter à Sputnik  France, un média de fake news contrôlé par le Kremlin… Comme le mentionne Wikipédia : « La version française a été lancée le 29 janvier 2015, et a rapidement trouvé sa place dans les réseaux sociaux conspirationnistes et d’extrême droite ». Bravo à Blanchet-Gravel qui y a déjà fait paraître 8 articles.

 

Son idéologie

Jérôme Blanchet-Gravel est d’abord et avant tout un penseur identitaire méprisant la diversité sous le vocable « multiculturalisme ». Quand par exemple un DJ français vint à l’Élysée (DJ Kiddy Smile) avec sa troupe de danse, notre cher visionnaire cria à la « Décadence de l’Occident », rien de moins. Puis rit aux éclats suite à un commentaire préconisant une sorte d’eugénisme des « Africains », à la blague…

Image4 Africains se reproduisent

Ajoutons qu’il considère Donald Trump être l’incarnation de « la vraie gauche » et le qualifie même de « révolutionnaire ». À quand un doctorat en science politique pour JBG, ça presse!

Image5 Trump révolutionnaire

Puis après avoir participé à « Génération nationale », tout le monde s’attendait à ce qu’il épouse la cause catalane, eh bien non : il préfère le pouvoir autoritaire de Madrid. Il a un béguin pour la répression, car trop de « sécessions » conduirait à l’émergence de nations dangereusement « multiculturelles », et imaginez au Québec s’il fallait que les Autochtones se mettent à quémander des territoires?

Image6 Vive l'Espagne

À la manière de MBC, son cheval de bataille à lui sera donc le « multiculturalisme », qu’il voit partout :

Image7 vs multicultu

Et sur la question de l’antiracisme, il défendra sans gêne la fumisterie du « racisme inversé » :

Image8a noirs comme handicapés

 

Image8b racisme inversé

Voir sa remarque condescendante à l’endroit du rappeur et historien Webster :

Image9a sur Webster

 

Mais attention, il n’est pas du tout raciste, car il aime bien les « femmes exotiques » :

image9b femmes exotiques

La controverse autour de SLĀV le fera particulièrement réagir. Pour lui « Mine de rien, les antiracistes racistes nous offrent leur mort idéologique sur un plateau d’argent » (7 juillet). « Une mulâtre (serait)-elle autorisée à (chanter la pièce)? » (28 juin). Il soutient également qu’on ne négocie rien avec les « extrémistes », « Pas plus qu’on ne négocie avec les terroristes » (9 juillet). Okay…

C’était donc la panique chez JBG. Voyant l’opposition à SLĀV, il évoque un « suprématisme noir. Un Afro-suprématisme auquel adhèrent des Blancs » (27 juin). Il fera aussi un parallèle douteux avec les « prostituées » :

Image10 TS et slav

Bref, Blanchet-Gravel n’aime pas la diversité, les immigrants.es, et même les écologistes… qu’il enverrait bien « en région », pour s’en débarrasser (son deuxième livre, paru en 2015, pourfendait notamment ce qu’il nomme l’« écologisme ») :

Image11 vs écologistes

 

L’affaire de l’Amère à boire

Dans les dernières semaines, notre ex-musicien s’était démarqué sur les réseaux sociaux en déplorant avoir été « expulsé » d’un bar de Montréal pour ses « opinions politiques ».

À la vérité, c’est seulement après avoir payé son addition qu’il se serait fait dire qu’il n’était pas le bienvenu dans ce bar. Non pas pour des raisons politiques, mais pour son attitude méprisante générale envers les femmes qu’il conçoit comme simples instruments de satisfaction. Voir par exemple ce témoignage d’une blogueuse :

« Dès le lendemain, Richard Martineau publiait sur sa page Facebook un statut dénonçant l’événement. Tellement habitué de critiquer aveuglément les mêmes idéologies, il a mis l’incident sur le dos de « la gauche Plateau », alors que ce n’était pas vraiment lié à des idées politiques et que le bar se trouve dans le Quartier latin, dans l’arrondissement Ville-Marie. Belle preuve de sa rigueur professionnelle.

C’est plutôt pour ses propos concernant les femmes qu’il n’est plus le bienvenu dans cet établissement. Son discours antiféministe s’approche dangereusement de l’incitation au harcèlement sexuel et ne relève donc plus de la liberté d’expression, mais devient une menace pour la sécurité des autres ».

Blanchet-Gravel est un habitué des situations polémiques, à tel point qu’il s’était aussi fait tasser d’un séminaire universitaire l’an passé, selon son propre témoignage.  Doctorant en science politique, il avait plaidé que le pouvoir politique était un « principe érectile » comme la figure du père et avait opposé ça à un principe d’« invagination » :

Image12 séminaire septembre 2017 érectile

Ultimement, c’est plutôt ses discours antiféministes, niant notamment la notion de culture du viol, et son attitude générale à l’égard des femmes, qui ont gêné les serveuses de l’Amère à boire. Fier de son machisme, il a tendance à objectiver les femmes. Sur son mur Facebook, il publie par exemple des postérieurs de femmes qu’il photographie lui-même, avec le message « sans commentaire » :

image0 sans commentaire2 -
(J’ai volontairement recadré plus haut)

 

Des captures d’écran choquantes

Depuis mercredi soir, Blanchet-Gravel est rattrapé par un ensemble de captures d’écran dont le contenu se révèle hautement misogyne. Il a même dû fermer son compte Facebook mercredi soir, pour échapper à l’effet de ressac.

(**Trigger Warning, contenu sexuel violent)

On pourrait regrouper les premières captures sous la thématique du mépris de la gauche dite « inclusive ». On sent la hargne contre les progressistes et les « inclusives ».  Au sujet de Québec solidaire, il dira par exemple que c’est « un parti de filles mal-baisées ». Dans la quatrième image, JBG invite son interlocuteur à « se convertir à son idéologie » pour augmenter son « potentiel de fo*rrer » :

Capture1

Capture2

Capture3

Capture4

Dans les cinq captures suivantes, on le voit agressif et islamophobe (« houri » étant une beauté céleste du paradis d’Allah) :

Capture5

Capture6

Capture7

Capture8

Capture9

Enfin, les deux dernières sont plutôt identitaires. Il affirme que « C’est au peuple québécois de juger ses immigrants : ce n’est certainement pas aux immigrants de juger notre peuple » et « Je suis islamophobe tout court et je m’en revendique fièrement ».

Capture10

Capture11

 

Conclusion

Jérôme Blanchet-Gravel se révèle un idéologue de droite qui souhaite défendre ses privilèges. Son égo étant démesuré, il semble prendre ses propres inclinations personnelles pour des enjeux d’intérêt national. Mais tout compte fait, on n’y trouve point une pensée politique cohérente, mis à part un constant mépris des mouvements sociaux, de la diversité, du féminisme, de l’islam, de l’immigration, de l’antiracisme et même de l’écologisme.

Ce n’est pas ce qu’on appellerait de la « libre-pensée », mais simplement une série de petits réflexes défensifs identitaires, visant à préserver ses privilèges propres et les privilèges de celles et ceux pouvant lui offrir les plus grandes tribunes. C’est admirable…