La crise s’aggrave de jour en jour au sein de la formation raciste d’extrême-droite, depuis qu’un putsch fut lancé le 16 septembre dernier.

Ayant renversé leur ex-gourou Patrick Beaudry, les nouveaux leaders subissent une chute de crédibilité qu’ils ne parviennent pas à atténuer: des clans régionaux entiers les ont désavoué, des militants.es de premier plan désertent pour rejoindre les rangs de la Storm Alliance – leur principale rivale qui tire largement profit de la situation –, d’autres créent de nouveaux groupes dans toutes les directions, c’est le chaos total.

 

Pour quelques dollars de plus

À l’origine du conflit se trouve un magot de quelques centaines de dollars, disputé par les membres du Conseil, c’est-à-dire environ six personnes. Ils calculent que l’ex-despote Patrick Beaudry se serait emparé de 10% des 52 000$ générés par la boutique de La Meute – offrant toutes sortes de jolis produits dérivés avec papattes de loups –, au cours des derniers 17 mois.

z1 la boutique fermée

Il existerait un accord selon lequel 10% du montant des ventes retournerait à La Meute, mais les membres du Conseil n’en ont jamais vu la couleur. Beaudry est-il un escroc? En fait, si l’on déduit de ces 52 000$, le prix de la marchandise, les taxes, les frais de shipping, le salaire de l’employée (conjointe de Beaudry), y a-t-il vraiment des profits faramineux?

Il est fort possible que M. Beaudry n’ait engrangé que quelques centaines de dollars, et que 10% de tout cela fait en sorte qu’il leur devrait l’équivalent d’une bière chacun…
Mais peu importe, ne serait-ce que pour une question de principe, il est sûrement légitime d’exiger plus de transparence de sa part. Ouvrez les livres M. Beaudry!

Selon la version du nouveau chef putschiste Sylvain «Maikan» Brouillette, il y aurait déjà eu un comptable professionnel en charge d’évaluer les chiffres, mais le hic c’est qu’il a claqué la porte quand il s’est rendu compte que La Meute était un groupe xénophobe anti-islam: «mais lui a reculé car il a des clients musulmans»…

 

Ils croient en leurs propres sottises

Leur litige se terminera probablement en cour de Justice. Les deux camps sont persuadés qu’ils pourront faire fortune en exploitant les dizaines de milliers de sympathisants qu’ils ont pu embobiner depuis leur fondation, fin 2015.

C’est ainsi que le roi déchu, Patrick Beaudry, accuse ses adversaires de lui avoir subtilisé une source intarissable de richesses: «c’est un putsch dans le but de s’approprier un bassin potentiel de dizaines de milliers de clients en prétendant vouloir défendre une cause».

Maikan, quant à lui, fera le même calcul: «Si chaque membre donne 5$, on est 60 000, ça fait 300 000$». Wow!

zz Ils comptent leur argent
De gauche à droite: Maikan, Beaudry et Éric Proulx, qui étaient peut-être en train d’essayer de comprendre leurs chiffres…

Le seul hic réside dans le fait qu’ils ne sont pas du tout 60 000 membres. Pour parvenir à ce nombre élevé, il faut additionner chacune de leurs pages, où se trouvent des doublons et des milliers de gens qui ont été ajoutés par inadvertance.

Dans cette logique, on pourrait ainsi affirmer que les chroniqueuses de droite Lise Ravary et Myriam Ségal (co-animatrice d’Éric Duhaime) comptent pour quatre membres, car elles sont à la fois sur la page publique et le groupe secret.

Donc si on ne se fie qu’aux vrais membres faisant partie des clans régionaux, ils sont moins de 4000. Si les leaders étaient compétents et savaient compter, ils ne se battraient peut-être pas ainsi pour des miettes.

z2pitt maikan
Stu Pitt (à gauche) reçoit le putschiste Maikan

Une organisation de type militaire

Dans une entrevue récente accordée à Stu Pitt – vlogueur et propagandiste de La Meute – Maikan explique que les fondateurs ont toujours voulu que leur groupe extrémiste fonctionne selon un système «militaire» (donc pas d’élections): «Nous on a choisi une organisation militaire. L’organisation n’est pas démocratique mais on défend la démocratie!».

Passons outre leur inconséquence. Maikan avoue candidement avoir organisé une élection bidon juste après son coup d’État, afin de se donner une apparence de légitimité. En l’absence du principal intéressé et de l’un de ses plus fidèles alliés:

«Il y a eu un vote à main levée unanime pour sortir Patrick de La Meute, parce qu’il nuisait à la réputation de l’organisation. Pis on a décidé de ne pas retenir sa candidature pour le nouveau Conseil, car ils disaient que si Patrick revenait tout le monde s’en allait. On voulait pas que ça ait l’air d’un putsch, on a demandé des élections…»

Il est on ne peut plus clair que la décision de mettre M. Beaudry dehors avait déjà été décidée longtemps à l’avance. L’élection n’a été qu’une mascarade. M’enfin, les organisations militaires ça fait des coups d’État, et non des élections…

 

Ils se détestent viscéralement

Vers la fin de l’entrevue, Maikan explique que M. Beaudry lui a manqué de respect et qu’il ne lui pardonnera jamais. Son jugement est impitoyable:

«Il nous traite de voleurs. Pis de détourner des fonds. Je préférerais me retirer que de continuer de travailler avec Patrick Beaudry. Les anciens membres du Conseil aussi. J’aurais pris une balle pour ce gars-là, aujourd’hui, si la balle arrivait, je me tasserais!»

Les deux camps multiplient les coups bas les uns envers les autres, au risque de détruire La Meute au grand complet.

Il y a par exemple ce chef de clan du Bas Saint-Laurent, Éric «Rotikwaho» Rioux qui est allé révélé publiquement tout l’organigramme des officiels de La Meute! Des militants estomaqués lui reprochent de mettre en danger la vie de dizaines de familles:

z3 L'organigramme dévoilé

 

Un autre désespéré, proche de Beaudry, a menacé de pirater la page officielle de La Meute pour essayer de la désactiver.

Quant à Beaudry lui-même, il promet de reprendre le pouvoir et de se venger de tous les traîtres…

Comme sa dernière intervention Facebook laissait entendre que les putschistes détournaient des fonds, ces derniers ont fait appel à la Sûreté du Québec pour faire cesser la diffamation. Coup de théâtre, Beaudry a republié son texte quelques heures plus tard, en l’intitulant «J’ASSUME».

Il faut dire que les putschistes ont déjà entamé une purge de leur côté, congédiant tous ceux et celles qui osent manifester leur mécontentement.

En conclusion, La Meute se dirige inéluctablement vers une scission interne qui diminuera passablement leur «membership». Mais que perdront réellement les membres déçus qui quitteront le groupe? Un forum où l’on pouvait chialer contre les musulmans et le lait halal à la semaine longue? Je pense que les Québécois.es ont mieux à faire que de perdre leur temps dans ce genre d’univers toxique et haineux qui les endoctrine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s