Le groupe d’extrême-droite Atalante Québec est l’un des plus violents qui soient au Québec, prônant carrément la révolution afin d’instaurer un régime fasciste, ce qui mettrait supposément un terme à la « décadence » du monde moderne.

Comme l’a déjà noté un article de La Presse, plusieurs de leurs membres ont un passé criminel impliquant des actes sanglants à caractère raciste :

z2a

Au cours de l’été, les activistes néonazis d’Atalante ont réalisé quelques coups d’éclat, notamment en posant des banderoles « Remigration » à Québec et au Stade Olympique, qui accueillait des demandeurs d’asile principalement d’origine haïtienne:

z2 banderole-remigration-stade-olympique

 

Leur sortie spectaculaire, samedi dernier, sur les remparts à Québec, a vivement impressionné les manifestants.es identitaires qui voient désormais Atalante comme un précieux allié.

Si le chef de la Meute – Sylvain « Maikan » Brouillette – essaie de nous faire croire qu’il n’y a aucune sympathie entre les deux groupes, cela est démenti par la présence massive de militants.es de La Meute sur la page FB d’Atalante Québec.

Même le co-dirigeant Meuton, Éric Proulx, est allé y exprimer son enthousiasme par un gros cœur :

z3 Éric Proulx like Atalante

Je partage le statut d’Anarchopanda qui résume bien la situation :

z4

 

Une mosaïque de sympathie

Est-ce vrai qu’Éric Proulx n’est pas le seul Meuton à s’être laissé séduire par les boneheads d’Atalante? Après vérification, les loups se comptent par dizaines sous la dernière publication d’Atalante, qui a dépassé les 430 « J’aime »…

J’ai constitué une mosaïque de nombreux « profils FB », associés directement à La Meute, qui ont « liké » le statut d’Atalante Québec.

Leur nombre est renversant et inquiétant: il ne faudrait surtout pas que ces gens se radicalisent encore plus qu’ils ne le sont déjà, et ce n’est qu’un échantillon, car je n’ai pas examiné la totalité des 433 profils concernés.

Voici donc cette mosaïque de 54 Meutons.nes (et quelques fidèles de l’ex-chef Patrick Beaudry) :

 

Tous ces 54 individus, associés à La Meute, ont donc apprécié le dernier statut d’Atalante, appelant à défendre notre identité comme si nous voulions faire revivre la Nouvelle-France:

« La ville de Québec est un bastion nationaliste et le restera. Elle est le symbole de la civilisation européenne en Amérique, un joyau historique et identitaire. Ce ne sont pas quelques autobus remplis de parasites qui changeront ce fait ».

Le chef de La Meute a beau nous faire accroire que leur groupe anti-islam se veut parfaitement « pacifiste », nous savons très bien que leurs membres sont agressifs sur les réseaux sociaux, alors que d’autres aiment jouer aux paramilitaires durant les manifs.

Je vous laisse avec ce message récent d’André Pitre (alias Stu Pitt), propagandiste de La Meute, message passablement menaçant:

z7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s