Dimanche après-midi, l’extrême-droite québécoise a participé à l’une des plus ridicules manifs de son histoire, en allant chanter des « Ô Canada » aux côtés d’une petite association de sino-canadiens se disant en colère contre Trudeau.

Quelques dizaines de membres de La Meute – démontrant encore une fois que les Meutons sont peu nombreux – se sont rendus sur place avec des pancartes « Tous les Canadiens sont égaux » et « Non au racisme ». En brandissant ces messages, puis en entonnant « Ô Canada » à tue-tête, on aurait cru des partisans de Justin Trudeau, d’autant plus qu’on laissait entendre que le Canada doit être plus ouvert et accueillant.

z1

L’extrême-droite est-elle devenue pro-immigration?

 

Le prétexte de l’événement

À la tête de l’événement se trouvaient des militants.es conservateurs de la communauté sino-canadienne, qui ont abusé d’un prétexte farfelu pour faire mal paraître Trudeau.

Quand une histoire d’agression contre une fillette de 11 ans était survenue en janvier, Trudeau avait déploré publiquement le fait que son hidjab ait été arraché puis déchiré : « Je voudrais lui souligner que nous sommes dans un pays d’ouverture, d’hospitalité (welcome) et que ce (genre de choses) n’y est d’aucune façon acceptable ».
z2

Jamais Trudeau n’a pointé la communauté chinoise du doigt. C’est plutôt la fake news qui avait prétendu qu’un «homme asiatique» était impliqué. Prétendre que Trudeau avait blâmé la communauté chinoise revient à répondre à une fake news par une autre fake news

Cela ne doit pas étonner, car ces manifestants.es font partie de la « Canadian Chinese Alliance », s’abreuvant aux médias de fausses nouvelles : « Rebel Media, real news! », scandent-ils dans leurs manifs (Rebel Media est un site d’information controversé d’extrême-droite, fondé par Ezra Levant en 2015).

Quant aux Meutons, ils ont sauté sur l’occasion pour marcher contre Trudeau, eux qui sont encore outrées de s’être fait traiter de « nonos » lors des commémorations du massacre de la Mosquée de Québec. Quoi de mieux qu’une sortie inintelligente pour prouver qu’on n’est pas nonos?

z5 la marche2

 

La présence de Storm Alliance

Du côté de la S.A., c’est la même chose : on se cherche désespérément des prétextes pour se mobiliser et faire valoir son mécontentement. Les Stormers étaient à peine une quinzaine, au grand dam de leur ex-gourou Dave Treggett qui a prestement quitté les lieux.

z3 La gang Storm Alliance

Dans une égo-vidéo tournée peu après, « Treg » se plaint du fait que les manifestations ne servent plus à rien. Que la droite radicale plafonne car elle aurait sous-estimé ses adversaires :

« C’est une déception (…) malheureusement on a atteint notre quota côté manifestations, on sait que ça sert à rien (…) faut passer à une autre étape, on n’ira pas chercher plus de gens que ça. Y’a des gens qui patinaient juste à côté, c’était fuck all, les gens s’en foutaient ».

z4

Après s’être défoulé dans sa vidéo – et portant toujours les couleurs du groupe qu’il a fondé – il confirme son dégoût en nous informant qu’il quitte le « militantisme » :

z4b treg2

L’une de ses fans lui propose de former un nouveau parti politique avec la conspirationniste Josée Rivard :

z4d

 

La Meute en déroute

Ça ne va pas mieux du côté des Meutons, qui semblent avoir abandonné leur projet de rédaction d’un « manifeste » qui jetterait les bases de leur plateforme politique, dans l’espoir d’influencer nos élus.es lors de la campagne québécoise à venir en 2018.

Leur chef Sylvain « Maikan » Brouillette avait vu son compte Facebook fermé il y peu de temps, après un statut où il se réclamait fièrement de l’« islamophobie ». Sa bévue avait refroidi ses ardeurs sur le plan des relations publiques.

z5c maikan islamophobe

 

Ce n’est sûrement pas cette récente manif au message contradictoire qui relancera son groupe raciste. Par exemple, il déclare dans ses bilans sur FB : « Les Canadiens sont des gens ouverts et accueillants », précisant aussi avoir noué une « solide alliance avec la communauté chinoise » et bientôt avec les « Premières Nations ». Vraiment?

z5b brouillette1 solide alliance
(C’est très crédible quand on voit sa photo de « croisé » prêt à en découdre avec les étrangers)

La vérité est que le nombre de membres fond comme neige au soleil. Il ne reste plus qu’une poignée de fidèles qui croit toujours en leur « Cause » diffuse: La Meute n’ayant jamais été capable d’identifier un seul « islamiste radical » au pays.

 

z5e sylvain-brouillette-la-meute

On peut voir sur toutes les images et sur les vidéos qu’aucun dialogue n’avait lieu avec la communauté chinoise présente : la plupart de ces derniers parlaient strictement mandarin et à peine l’anglais.

Lorsque la célèbre xénophobe Josée Rivard a tenté d’entamer une conversation avec l’un d’eux en expliquant son indignation contre les politiques gouvernementales, celui-ci rétorqua sèchement: « Good for you! ».

z6 Josée Rivard

Il faut dire que la deuxième cible préférée de Josée Rivard, dans ses envolées racistes, a souvent été les « Chinois » qu’elle accuse de soudoyer les Libéraux avec des cadeaux « cheap »: « Les Chinois s’en viennent s’installer au Québec, wouuuhouuu! Bien sûr, ils vous font des cadeaux de Dollorama! » (24 janvier).

***

Que l’extrême-droite essaie de nous faire croire qu’elle tisse des liens solides avec les communautés culturelles relève du vaudeville. Si elle ne sait plus quoi inventer pour augmenter son membership, c’est une excellente nouvelle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s