Mardi 12 décembre, TVA Nouvelles lançait sa prodigieuse « fake news » qui sera probablement enseignée dans les écoles de journalisme – en tant que fiasco historique – pour de nombreuses années à venir.

Tout était faux : (1) les dirigeants de mosquée n’avaient jamais fait de demandes exigeant le retrait des femmes travaillant sur le chantier les jours de prière (2) il n’y avait aucune clause en ce sens dans le contrat, contrairement aux dires de la journaliste (3) aucune signaleuse n’avait perdu de journées de salaire en raison des accommodements sexistes (4) il n’y avait eu aucune menace ou geste d’intimidation de la part des croyants.

Tous ces points rassemblés en un seul reportage avaient pourtant déclenché une vague d’indignation durant plusieurs jours, propulsant notamment Dave Treggett au rang de héros national.

z1 treggett

Sa vidéo où il donnait des coups de pied dans la neige en tonnant que les musulmans ne respectent pas « nos » femmes fut partagée plus de 10 000 fois… Qui est Treggett? L’ex-leader des Soldiers of Odin, maintenant à la tête du groupe d’extrême-droite Storm Alliance qui manifeste régulièrement dans les rues de Québec et à la frontière de Lacolle.

Merci à TVA d’avoir fait sa gloire pendant 4-5 jours…

 

Des philosophies différentes à l’extrême-droite

Du côté de la Storm Alliance, Dave Treggett nie toujours que la nouvelle de TVA ait pu être fausse. Des Stormers sont d’ailleurs allés manifester devant la mosquée, vendredi dernier, en ciblant directement une communauté de croyants.

Certains de leurs militants sont à ce point radicaux qu’il s’en trouvent même pour espérer qu’une nouvelle tuerie survienne au début de 2018 :

z2 mickey mike

Soit dit en passant, ce fanatique était présent à la manif pour troubler les prières, et est aussi membre de ce gentil club social qu’est La Meute :

z3 militant meute
(Plusieurs images sur son mur FB confirment son dévouement de longue date à La Meute).

Alors nous avons la Storm Alliance, frondeuse et en pleine ascension au niveau du recrutement, et La Meute, plus nombreuse mais en perte de vitesse. Ce dernier groupe est principalement constitué d’ardents militants.es qui vocifèrent contre l’islam derrière leur écran d’ordinateur, mais se mobilisent avec peine au niveau de la rue.

Habituellement prudent, le chef de La Meute – Sylvain « Maikan » Brouillette – avait été prompt à appeler à une grande manifestation devant les mosquées, dès la première journée du scandale. En même temps, ce fin stratège est constamment en train de soigner l’image publique de La Meute, afin de se faire inviter sur les plateaux de télévision, à la cour des grands.

C’est en ce sens qu’il musèle ses propres troupes lors des manifs et qu’il n’ouvre pas les sections « commentaires » sur leurs pages publiques.

En prenant conscience des soupçons de « fake news » et en voyant le rapport de la CCQ, Maikan a immédiatement fait marche arrière en annulant avec force la manif du vendredi : l’image de La Meute était en péril.

 

Sur l’enquête menée par les Meutons

Pour ne pas avoir l’air d’une bande de cabochons manifestant sans raison devant les mosquées, les dirigeants de La Meute auraient effectué leur propre enquête de terrain, auprès de « 5 sources qui ont rapporté 9 témoignages ».

Selon Maikan, l’un des responsables du groupe xénophobe aurait lui-même profité de ses nombreux contacts dans la construction pour passer des coups de fil :

z4a maikanj1

Bien évidemment, si les Meutons ont promis de rendre publics ces témoignages la semaine dernière, ils ne l’ont jamais fait. On ne sait donc pas qui a mené l’enquête, qui sont les témoins et qui a parti les rumeurs. Leurs interventions sont toutefois très intrigantes.

Commençons par celle-ci, provenant de Maikan, qui assure que toutes les chicanes à propos des signaleuses n’avaient absolument rien à voir avec les mosquées :

z5a Sylvain Maikan vérité

Insistons : non seulement l’affaire reposait entièrement sur une histoire de « gestion d’horaire » mais le chantier n’était même pas encore rendu aux mosquées lors des événements:

z5b Sylvain Maikan pas encore devant mosquée

Cette version des faits coïncide avec celle du journaliste Yves Boisvert, dans La Presse : « Des employées ont été déplacées parce qu’on est passé de quatre à deux personnes, une autre parce qu’elle était mineure, bref, ça n’a rien à voir avec la mosquée. »

Ça adonne donc que les « signaleuses » sont majoritairement des femmes, et n’ont jamais été réaffectées sur la base de leur sexe.

Le reportage de TVA disait pourtant – et c’était un point renversant – qu’elles avaient été menacées, intimidées, il fallait même un garde du corps auprès de l’une d’elles pour la protéger…

La Meute réduit cela à une histoire de « voisin » qui gesticulait un peu trop en donnant des ordres avec trop d’entrain: « Attention au cône, attention au camion, vous n’avez pas d’affaire-là! » :

z6a Chabot5 la menace c le voisin2

À mon avis, cette histoire de « voisin » est peu crédible. C’est probablement un contremaître qui est visé par les allégations, mais La Meute refuse de l’identifier car il serait « syndiqué ». Chose certaine, ils disent savoir que celui qui a parti les rumeurs étaient l’une de leurs sources travaillant sur le chantier :

z6b maikan sources sur le chantier

 

Qui a parti la rumeur?

Comme le reconnaît La Meute, toute l’histoire semble être partie du « boss des signaleuses » qui revenait d’un gros deux semaines de vacance. Il était donc absent au moment des faits :

z7a Chabot3

z7-map
(Le patron des signaleuses, Mark-Alexandre Perreault avait affirmé à TVA que la clause anti-femmes existait dans le contrat. Il disait aussi revenir d’un long congé…)

La mauvaise gestion des horaires, l’incompréhension des clauses du contrat, le désir de vengeance contre les mosquées… tout semble pointer en direction de cet homme, Mark-Alexandre Perreault, qui avait multiplié les messages islamophobes sur sa page Facebook :

« Les musulmans doivent comprendre qu’ils doivent s’adapter au Canada et au Québec. (…) Pour les musulmans qui ne sont pas d’accord, il y a 57 beaux pays musulmans dans le monde, prêts à les recevoir avec des bras halal ouverts et en accord avec la sharia ». Laissons-nous pas « envahir », « je respecte et ferai respecter nos racines ».

Perrault était clairement en mission pour dénoncer les événements (qu’il avait compris de travers). Quand les camions de TVA Nouvelles sont arrivés sur les lieux, il a réagi comme si c’était lui qui les avait appelés : « Quand je vous ai dit que ça n’en resterait pas là! ».

z7b1 perreault

 

Et La Meute là-dedans?

La Meute a affirmé avoir beaucoup de contacts sur le terrain, ce qui est plutôt suspect. Un article intéressant sur « On Jase » rapporte notamment ce commentaire qui fait état d’un « camarade » Meuton à la source du conflit:

z8 La_Meute
(Remarquez que Sébastien Chabot, membre de la Garde, appuie cette thèse)

L’implication exacte de La Meute dans cette histoire reste à élucider. N’en demeure pas moins que tous les principaux observateurs crédibles reconnaissent désormais qu’il s’agit d’un fiasco journalistique monté en épingles sur la base de préjugés islamophobes.

Quant aux membres de La Meute déçus, la colère gronde :

z99 Gaétan Wolf une secte

Depuis quand les militants versent-ils une partie de leurs avoirs afin de se faire farcir la cervelle sur la base de fausses informations? Autre mystère à éclaircir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s