En 24 heures, deux médias ont laissé La Meute nous raconter qu’elle est un club social de « centre-gauche »: un peu plus et on nous fera accroire qu’elle est une rivale progressiste de Québec solidaire…

Lorsqu’un média offre une tribune en or à un groupe d’extrême-droite, la moindre des choses serait d’équilibrer l’article par un point de vue divergent, afin que le lectorat puisse trancher. Encore mieux, il conviendrait de déconstruire leur discours, de faire voir en quoi celui-ci est intolérant, xénophobe et toxique.

Maikan et Roch les racistes
Message islamophobe signé Maikan, porte-parole de La Meute

Par contre, certains.es journalistes sont plus à droite que d’autres. La tribune offerte à La Meute semble volontairement destinée à leur servir d’info-pub tellement l’esprit critique y est absent.

Un premier exemple: Le Journal de Montréal

Dans Le Journal de Montréal du 25 août, la chroniqueuse Lise Ravary souhaite discréditer la thèse selon laquelle La Meute serait un groupe radical.

Elle commence tout d’abord par citer la conclusion de l’un de mes derniers billets:

Ravary vs camus

Le reste de sa chronique consistera à tenter de re-crédibiliser le discours de La Meute, en encensant tout d’abord leur porte-parole – Sylvain « Maikan » Brouillette – qu’elle qualifie de « très doué ».

Elle affirme d’abord qu’elle passa trois heures (!) au téléphone avec lui, pour finalement nous rapporter bêtement les pires aberrations imaginables:

«Nous sommes contre l’élitisme, anti-establishment, pour la laïcité, les services sociaux, les droits fondamentaux, les syndicats et l’immigration légale.» Il (Maikan) décrit aussi le nationalisme du groupe comme étant «inclusif»…

Rappelons que La Meute n’est pas un parti politique. Jamais on ne la voit discuter ou sortir pour défendre les droits des travailleurs (syndicalisme) ou les services sociaux. Ces affirmations n’ont pas le moindre sens.

Il suffit de passer deux secondes sur leur page publique pour constater que leur seule raison d’être est de combattre « l’islam radical pro-charia » qui menacerait « l’avenir de nos enfants ». Puis sur leurs forums privés, tout n’est que paranoïa anti-islam et anti-immigration.

Patrick Beaudry 3
Patrick Beaudry étant le chef de La Meute…

Or, Mme Ravary détourne délibérément le regard. Elle réduit leur discours islamophobe à de simples conversations de café (locker-room talk?):

« Après des heures à m’ennuyer sur la page Facebook «secrète» du groupe où il ne se dit rien de pire que ce qui se raconte autour des machines à café du Québec, je suis incapable de dire avec précision où se situe La Meute aujourd’hui. ».

Pourquoi Mme Ravary a-t-elle cité la conclusion de mon billet intitulé Preuves que les dirigeants de La Meute sont xénophobes, si c’est pour occulter les nombreuses preuves accablantes qui y étaient présentées? Quelques-unes de ces preuves avaient également été évoquées à la radio de Radio-Canada.

La vérité est qu’elle les trouve passablement pertinents: « La Meute comble un vide dans le débat public », « quand une société traverse une période de bouleversements et que ses leaders ne trouvent rien de mieux à dire que tout va bien (…), l’idéologie populiste et le franc-parler de La Meute plaisent ».

Si l’on cherche les termes « Ravary », « islam » et « islamisme » sur le moteur de recherche Google, les réponses se multiplient: elle est reconnue depuis plusieurs années pour ses prises de position biaisées contre l’islam (voir p.ex. cette chronique qui lui reproche cela: « Lise Ravary et l’islam« , 2014).

Un deuxième exemple: L’Avantage

Bien des citoyens.es du Bas-Saint-Laurent ont été ulcérés par la publication d’une entrevue complaisante avec le chef de clan régional, Éric « Rotikwaho » Rioux, dans le journal local.

Le journaliste Pierre Michaud tend le micro à La Meute au profit d’une superbe info-pub sous forme de questions-réponses.

L'avantage1

On y apprend là aussi que La Meute serait de « centre-gauche »: « techniquement, La Meute, en dehors du nationalisme, qui est de droite, a un message qui se rapproche plus du centre-gauche. Personnellement, je me situe aussi au centre gauche. »

Quelles sont ces valeurs? « Être contre le racisme, pour la laïcité de l’État, contre l’homophobie, pour l’égalité des sexes, pour les programmes sociaux, pour les syndicats, pour un salaire minimum décent ».

Faut-il rappeler que tout cela n’a aucun rapport avec La Meute qui est un groupe de pression anti-islam, raciste et xénophobe? Depuis quand milite-t-elle pour un salaire minimum décent? Cette revendication ne se trouve nulle part sur leur site web officiel ni sur leurs forums privés. Leurs militants.es ne font que casser du sucre sur le dos des immigrants.es et des musulmans.es.

Une fois l’indignation exprimée par des dizaines de citoyens.es, le journaliste Pierre Michaud se rebiffa en défendant bec et ongles son article sur Facebook, en allant jusqu’à nier la présence d’un drapeau nazi – présence qui fut validée par des experts – lors de la manif de La Meute à Québec:

Lavantage

 

Dans un premier temps, M. Michaud nie que ce soit un symbole nazi, puis invoque un « trucage », mais c’en est pas un:

Flag1

En conclusion, nos médias ont le devoir de critiquer et de déboulonner les mensonges éhontés provenant des groupes d’extrême-droite. Encore faut-il que certains.es journalistes en aient la volonté…

Une réflexion sur “L’art d’écrire de mauvais articles sur l’extrême-droite

  1. Lise Ravary rapport que «Nous (la Meute) sommes contre l’élitisme, anti-establishment, pour la laïcité, les services sociaux, les droits fondamentaux, les syndicats et l’immigration légale.»
    Mais il me semble me rappeler (mes cours d’histoire sont loins… :)) que les Nazis (National Socialisme) étaient aussi en quelque sorte contre la bourgeoisie (élitisme), le capitalise (anti-establishment). Le parti Nazi était aussi au départ un parti ouvrier.
    Ils confisquaient donc les bienfaits socialistes pour les bons Aryens.

    Donc le côté « socialiste » de la Meute est de la poudre aux yeux.
    Demandons leur leur point de vue sur le Socialisme, Marxisme, etc… Je présume qu’on aura des réponses d’extrême-droite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s