Quelle est la responsabilité des médias dans l’essor de la montée des discours extrémistes vis-à-vis l’immigration en général et les communautés musulmanes en particulier?

Les médias de masse – surtout les médias privés – aiment bien utiliser de grands titres accrocheurs qui attirent rapidement les « clics » et les partages faciles. Comme cet article entre mille qui vient d’être publié par TVA Nouvelles :

z2 tva

Les conspirationnistes en tout genre sautent sur l’occasion pour commenter, sans stratégie apparente de filtrage de la part de TVA. Quand, par exemple, TVA nous informe qu’il y a eu des perquisitions chez un leader des Hells Angels, une lectrice liée à l’extrême-droite (Révolution PTRK) rétorque que les vrais « terroristes » ne sont pas les motards mais ceux qui nous gouvernent.

z2 vrais terroriste vs motards

Pourquoi laisser passer des commentaires qu’on ne tolérerait pas dans la version papier?

La situation dégénère encore plus lorsque les publications concernent – de près ou de loin – la question de l’islam.

Comme nous l’avions remarqué en début d’année, 3 publications en 3 jours, chez TVA Nouvelles, avaient déchaîné des pluies de commentaires racistes et islamophobes, s’accumulant par centaines.

Le site « La Clique du Plateau » s’en était indigné à juste titre :

z3

z3b

z3 Des animaux

z3 Satan

D’autres commentaires étaient si disgracieux qu’on en appelait presque à l’extermination et au meurtre. Serait-il possible de baliser ces discours sans tomber dans une limitation excessive de la liberté d’expression?

 

Le point de vue d’Øyvind Strømmen

D’après le chercheur norvégien Øyvind Strømmen (La toile brune) :

« On a parfois l’impression que les grands acteurs des débats ne voient dans les débats sur Internet que l’opportunité d’un grand marché publicitaire et non les nombreux problèmes et questions qu’ils soulèvent. Ce qui expliquerait peut-être pourquoi tant de ressources sont investies dans le développement technique et non là où elles devraient l’être, dans le filtrage des débats ».

z4 Oyvind_Strommen_Det_morke_nettet_ENT_Hoyreekstremisme_Oyvind_Str
(Je référerai à son ouvrage majeur sur La toile brune, c’est-à-dire sur la fachosphère)

Strømmen considère qu’on tend à surestimer le danger de « l’islamisme » tout en minimisant à outrance la radicalisation progressive de militants.es « anti-djihad » qui se croient en mission de sauvetage des nations occidentales contre des invasions fictives.

Quand on lit les fils de commentaires sous les articles de TVA Nouvelles évoquant l’islam – et pas seulement là – on a presque l’impression de se retrouver dans le groupe secret de La Meute tellement les langues racistes se délient.

D’après Strømmen, qui observe ce phénomène partout en Occident :

« Une politique active en ce domaine ne serait en rien synonyme de censure ou d’endoctrinements, mais permettrait au contraire d’avoir des débats sur Internet de meilleure qualité et plus ouverts, y compris sur les sujets controversés. Précisons que les forums Internet très visités et tenus par des utilisateurs lambda réussissent à le faire, alors que les groupes médias malgré toutes les ressources n’y parviennent pas »…

z4 caricature par Alex Fatta
Caricature d’Alex Fatta

Deux stratégies de filtrage doivent être envisagées :

  • « La meilleure solution serait la modération préalable, c’est-à-dire qu’une personne lise attentivement les commentaires avant leur publication, jugeant si oui ou non on peut les laisser passer ». On pourrait par exemple penser au système du journal Le Devoir, qui laisse malgré tout passer des commentaires très variés.
  • La deuxième solution, moins coûteuse, est la modération postérieure, « qui consiste à repérer et supprimer rapidement les commentaires qui vont trop loin ». Ce serait « la condition minimum que tous les médias devraient s’imposer ». Cette condition est toutefois négligée, elle aussi.

 

Pistes de solution par Stevens et Neumann

Strømmen propose de recourir à des mesures pour combattre le phénomène de la radicalisation sur Internet. Il s’inspirera d’une étude de Stevens et Neumann qui mentionnent quatre types de moyens d’action :

(1) « Rendre le climat sur Internet plus inconfortable pour les contenus extrémistes ». Soit par le blocage et la fermeture de sites ou, de manière moins agressive quant à la liberté d’expression, en optimisant les moteurs de recherche de sorte que « les pages au contenu plus extrémiste soient « mal référencées ».

(2) « Renforcer l’autorégulation des communauté Internet ». Il s’agit ici de l’exemple que nous avions esquissé avec TVA Nouvelles : « Plusieurs rédacteurs en chef devraient se demander pourquoi ils ne trouvent pas gênant de laisser publier sur la version en ligne des opinions (haineuses) qu’ils ne toléreraient jamais dans la version papier ».

(3) « Rendre moins attirants les sites extrémistes ». Ce troisième moyen d’action s’adresse au système éducatif et aux parents. « C’est en renforçant l’esprit critique des jeunes que nous les vaccinerons contre les idées extrémistes et appauvrirons considérablement le terreau de l’extrémisme de droite ».

Même si la Norvège possède l’un des meilleurs systèmes d’éducation au monde, les groupes xénophobes y sont nombreux et le pays a connu l’une des pires tragédies terroristes suprémacistes récentes, lorsque Anders Behring Breivik assassina froidement 69 personnes, pour la plupart des adolescents de gauche, en juillet 2011.

(4) Mettre de l’avant des messages positifs. « La quatrième mesure est un défi que nous devons tous relever. C’est nous, en tant que citoyens.es, qui pouvons chasser l’extrémisme en prenant le mal à la racine et en créant des lieux de rencontre. C’est nous qui ne pouvons nous offrir le luxe de ne pas réagir quand nous y sommes confrontés, que ce soit sur Internet, autour de la table ou dans des fêtes ».

Merci à Øyvind Strømmen pour ces pistes de réflexion :

z6 La toile brune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s