Jean-Jacques Nantel, expulsé des IPSO en 2013

L’actuel rival à Yves-François Blanchet, dans la course à la chefferie du Bloc québécois, est un certain Jean-Jacques Nantel, qui faisait partie d’un groupe d’extrême-droite militant sur la scène municipale (L’Union patriote), depuis 2017.

Ce groupuscule xénophobe l’appuie toujours avec ferveur, car l’ex-ministre Blanchet serait un vilain « mondialiste » voulant détruire la nation québécoise en étant favorable à l’immigration :

z1a

Nantel flirte depuis longtemps avec la droite identitaire, on peut l’apercevoir ici dans une manifestation organisée par La Meute et la Storm Alliance, à Québec, contre la soi-disant « Commission sur le racisme systémique »: « Le Parti libéral du Québec cherche à détruire sa patrie en l’empêchant de se défendre, c’est des génocidaires »… what?

(On voit La Meute, S.A., Josée Rivard et cie derrière lui, le 25 novembre 2017)

Or, il appert que M. Jean-Jacques Nantel n’en est pas à ses premières controverses. En mai 2013, il s’était fait montrer la porte du C.A. des IPSO (« Intellectuels pour la souveraineté »), pour ses propos jugés tout à fait inappropriés sur la population « blanche » du Québec qui s’avérerait une « superpuissance morale »…

 

Que s’est-il passé?

Les IPSO est une OSBL qui fut fondé en 1995 par 100 intellectuels québécois de divers milieux (recherche, universitaire, culturel, etc.). Les membres du C.A. se rencontrent chaque mois pour discuter d’actualité politique, mettre sur pied des projets, et ainsi de suite.

Du 15 au 17 mai 2013, se tenait un colloque co-organisé par une des membres du C.A., Micheline Labelle : « Les nationalismes québécois face à la diversité ethnoculturelle ». Il s’agissait d’un événement académique, le colloque annuel de la CRIEC (chaire de recherche de l’UQAM) :

z2a

Un ouvrage en a même été tiré :

z2bb

Mais c’était trop pour Monsieur Nantel, qui y a vu une dangereuse charge antiraciste contre la fierté des Québécois…

Deux semaines avant l’événement, il s’est mis à envoyer de longs courriels aux membres du C.A. et autres participants.es du colloque pour affirmer haut et fort son dégoût du souci pour les discriminations que pourraient vivre les minorités ethnoculturelles : « Je n’irai pas à ce colloque parce que je pense que c’est une nouvelle façon pour les Québécois de souche d’aller s’excuser d’avoir la peau blanche ».

Selon un témoin direct, Nantel était membre du C.A. des IPSO. La rencontre formelle du C.A. des IPSO durant laquelle Nantel a démissionné s’est déroulée à la fin de mai 2013.

Les membres du C.A. ont pris des tours de parole pour lui expliquer que ses courriels avaient placé toute l’organisation dans une situation intenable. Nantel a pris son tour de parole pour annoncer sa démission du C.A., en insultant les membres du C.A. C’était très dramatique.

 

Que contenaient les courriels?

J’ai obtenu lesdits courriels via deux sources directement concernées. Il s’agissait de messages envoyés, autour du 1er mai 2013, à plusieurs destinataires et qui ont été partagés entre les IPSO par la suite.

Tout d’abord, il commet l’erreur de croire qu’étudier scientifiquement la question des discriminations revient à faire le procès de tous les « Québécois de souche » :

« Si les Québécois de souche ont si honte et si les Haïtiens par exemple n’en ressentent aucune, c’est uniquement parce que les Québécois de souche ont la peau blanche et les Haïtiens, la peau noire. Très clairement, il s’agit d’un pur racisme à 24 carats! ».

Ensuite M. Nantel martèle l’idée qu’a priori, on peut déjà déterminer qu’il n’y a aucune discrimination au Québec puisque nous émanons une « superpuissance morale » historique :

« Ceux qui font le mal au Québec, ce ne sont pas les Québécois de souche qui n’ont pratiquement jamais fait de mal à personne et qui représentent une véritable superpuissance morale »…

Nantel va plus loin : les vrais méchants sont les 90% d’immigrants qui ne votent pas Oui au référendum :

« Ceux qui font le mal au Québec – et en fonction de leurs propres valeurs, pas les miennes – ce sont les immigrants qui ne cessent de chanter les mérites de Nelson Mandela, de Luther King ou de Gandhi, qui nous disent que le colonialisme a été un crime contre l’humanité dans leurs pays d’origine et qui, pourtant, quand ils arrivent ici, se joignent de tout cœur à nos colonialistes et à nos agresseurs pour qu’ils puissent continuer à nous écraser ».

À propos des 10% d’immigrants restants, Nantel ne les aime pas tellement plus : « Quant aux 10% qui nous appuient, si j’apprécie le fait qu’ils proviennent le plus souvent de la frange la plus sophistiquée (et intellectuellement honnête) des groupes ethniques, je ne leur dois aucun remerciement puisque c’est leur intérêt à eux aussi de devenir riches ».

z2c stu pitt avec nantel4
(du côté gauche, dans une émission du conspirationniste Stu Pitt)

Le prétendant à la chefferie du Bloc se réclame de Parizeau : « Quand Parizeau a dit que des votes ethniques nous avaient fait perdre le référendum de 1995, il n’a pas reproché aux membres des groupes ethniques d’avoir les cheveux blonds ou les yeux bridés, il leur a reproché ce qu’ils ont FAIT (…) Toutes les réactions antiracistes qui ont suivi étaient parfaitement niaises puisque Parizeau a dit la simple vérité… et qu’on aurait dû continuer à la dire!
».

Dans un deuxième courriel, M. Nantel répète les mêmes discours hurluberlus : « On enseigne aux jeunes Québécois de souche qu’ils doivent avoir honte de je-ne-sais-quoi parce qu’ils ont la peau blanche »…

Puis dans un troisième : « Je n’ai jamais dit que les Québécois (ou moi-même) étaient sans tache ou défaut; j’affirme haut et fort cependant qu’ils sont meilleurs que les autres peuples dans le domaine moral (…). Les Québécois de souche sont également supérieurs moralement aux immigrants qui nous parlent constamment contre le colonialisme ».

« Oui, oui, oui, c’est exact: il y a des imbéciles au Québec qui discriminent ou qui font du profilage racial… et ces imbéciles sont noirs, asiatiques, blancs ou métis. Il y a des imbéciles partout (…) Or, quelle est la province la plus pauvre du Canada? Le Québec! Mais d’où vient donc l’argent qui permet de traiter si généreusement nos minorités? C’est tout simple: DES POCHES DES QUÉBÉCOIS DE SOUCHE! ».

Au sujet des colloques universitaires, Nantel démontre peu de respect : « Ce milieu a toujours été contaminé par des idéologies de combat. C’est pitoyable! ».

 

Conclusion

Jean-Jacques Nantel préconise des thèses en faveur d’un nationalisme ethnique qui ont choqué les membres du C.A. des IPSO. Celui-ci s’est fait montrer la porte et il a été contraint de démissionner.

Depuis lors, Nantel est loin de s’être assagi. Ses vidéos sur Youtube soutiennent que l’Occident est en entré dans une phase de « décadence » en raison de l’ « invasion des faux réfugiés » composés principalement de musulmans « inassimilables ». Il peste également contre les LGBT, qualifiés de « pervers », contre Hollywood et « les jeunes avec des anneaux dans le nez »…

Même s’il a l’appui de plusieurs groupes xénophobes, sa campagne bat toutefois de l’aile : il a fait paraître un communiqué le 3 janvier pour annoncer qu’il ne pouvait plus récolter de dons, en raison d’un mystérieux pépin « d’ordre légal ». À suivre…

z3

Tentative de prise de contrôle du Bloc par l’extrême-droite

Jean-Jacques Nantel a confirmé son intention de briguer la chefferie du Bloc québécois.

Cet idéologue radical défend des thèses ethno-différentialistes et déclinistes, c’est-à-dire que, selon Nantel, l’Occident serait en péril en raison d’une soi-disant « invasion » islamique. Des « faux réfugiés » nous envahissent et la majorité d’entre eux sont musulmans, donc « inassimilables ».

Nantel va jusqu’à prédire une sorte de rébellion prochaine des « de souche » contre les musulmans.es : « Quand l’Europe appauvrie aura laissé tomber sa décadence, il est même probable que les Européens vont s’arranger pour éliminer une nouvelle fois l’État dans l’État qu’auront créé les musulmans d’Europe » (oct. 2015).

Ce n’est pas tout, ce penseur réactionnaire va aussi pester contre les jeunes avec des anneaux dans le nez, les drogués, Hollywood, puis les LGBT, qualifiés de « pervers »…

Qui est ce Nantel, qui apparaît dans le documentaire La Bombe, où l’ex-néonazi Maxime Fiset observe une manifestation de la droite identitaire ?

znantel3
(À la 5e minute du documentaire, Nantel déclare être membre militant de l’Union patriote. Novembre 2017)

 

Les appuis de Nantel

Depuis quelques semaines, M. Donald Proulx – chef du parti municipal d’extrême-droite, l’Union patriote – pèse de tout son poids pour promouvoir la candidature de J.-J. Nantel :

z1a
« D’après le politologue Jean-Yves Camus, « mondialisme » est un « néologisme apparu au début des années 1980 dans les milieux complotistes de l’extrême droite anti-juive » (Wikipédia).

Nantel est présenté comme un vaillant « Patriote » trumpien qui tiendra la ligne dure face à l’immigration, tandis que son rival, Yves-François Blanchet, serait un vilain « mondialiste » œuvrant à la disparition du peuple québécois.

L’appui de la direction de l’Union patriote n’est guère surprenant, puisque Nantel est activement impliqué dans ce même parti, qui organise des manifestations contre la mairesse Valérie Plante, accusée de ne pas suffisamment honorer le drapeau du Québec.

Donald Proulx est l’homme à l’avant avec t-shirt bleu, casquette et porte-voix (cercles rouges, des paramilitaires suprémacistes) :

z1c
(Manif du 27 août, plusieurs paramilitaires du III% et néonazis sur les lieux)

On peut apercevoir Nantel prononcer un discours à cette même manif, drapeau sur les épaules :

z1d proulx et nantel

Si Donald Proulx est le principal promoteur de Nantel sur les réseaux sociaux, le vidéaste Carl Brochu s’avère en quelque sorte son agent officiel, comme le démontre ce message officiel du futur candidat :

z1a agent officiel Carl Brochu1

Carl Brochu fait partie de cette bande de « patriotes » dont certains avaient participé à la perturbation d’un discours de Justin Trudeau cet été :

z1e carl brochu

Mme Diane Blain, qui avait interrompu l’allocution partisane de Trudeau par des propos xénophobes, est l’une des toutes premières militantes à appuyer Nantel :

z1ee appui de diane blain

Pourquoi ces « patriotes » identitaires s’excitent-ils tout d’un coup pour Nantel, deux semaines seulement avant la date butoir pour les mises en candidature?

L’un des catalyseurs premiers est sûrement le fait qu’un de leurs proches, Matthieu « Deutté » Brien vient de prendre la tête de l’exécutif bloquiste dans le comté de Papineau. On peut le voir ici – avec chandail de Trudeau en Mickey Mouse – attendre que Nantel finisse son discours pour faire le sien :

z1f

Brien est reconnu pour avoir lui-même interpelé rudement Trudeau par le passé.

z1ff

En devenant président de l’exécutif dans Papineau, il a formé sa propre équipe, nommant au poste de trésorier un militant de l’Union patriote, Jean-François Racine, qu’on voit ici à l’arrière-plan, arborant le logo de la formation :

z1fg

Observons Nantel sur la photo suivante, qui marche escorté par des milices d’extrême-droite, comme si de rien n’était :

z1fgg

L’Union patriote a baptisé cette milice paramilitaire « Groupe Sécurité Patriote ».

z1g - Copie
(Une photo date du 14 octobre, c’est très récent)

 

Des considérations homophobes et islamophobes par Jean-Jacques Nantel

Par le passé, l’éventuel candidat bloquiste à la chefferie a côtoyé des groupes d’extrême-droite. Il y a par exemple ce colloque du Mouvement Républicain du Québec, organisé dans une écurie à Saint-Lazare, en juin 2017. Nantel y était :

z2a nantel11

z2aa nantel st-lazare1e
(Ci-dessus avec l’activiste Jean Bastien, qui croit qu’il y a actuellement un « génocide du pays »)

La Meute était en charge de la sécurité de l’événement et leur chef a pris la parole :

z2ab st-lazare1

z2ac st-lazare2

Ajoutons que J.-J. Nantel a quelquefois fait des entrevues chez l’animateur conspirationniste André Pitre (alias « Stu Pitt ») :

z2c stu pitt avec nantel3

z2c stu pitt avec nantel4

Dans ce clip Youtube, il participe à une manifestation de La Meute et Storm Alliance et tient des propos qui leur ressemblent (25 nov. 2017) : le PLQ est « génocidaire » et les antifascistes sont fascistes…

 

Mais attention, l’idéologue parvient parfois à se faire passer pour un intellectuel sérieux et être invité sur des tribunes plus respectables :

z2d colloque de nantel PKP et GND
(Même le milliardaire Pierre Karl Péladeau était présent)

 

Les idées de M. Jean-Jacques Nantel sont cependant renversantes. Je présenterai moult extraits vidéos en guise de preuve. Monsieur a publié des dizaines de clips d’opinion sur Youtube comme s’il s’agissait de grandes vérités scientifiques indubitables, alors qu’il débite plutôt des préjugés choquants.

sur trump1

Dans un premier extrait, il met de l’avant des thèses « déclinistes » selon lesquelles l’Occident perd ses richesses et entre dans une phase de dégénérescence morale, d’ « inversion des valeurs ». (13m30) : « La décadence a toujours développé une philosophie qui présente le bien comme le mal et le mal comme le bien. Par exemple, ils vont se mettre à applaudir les pervers qui ont le courage de vivre leur différence tout en dénigrant les mères de familles nombreuses (…) parce qu’elles ne gagnent pas d’argent », « à force de tout détruire comme ça (…) la pauvreté généralise ». Ah bon, la diversité sexuelle nous appauvrit?

Nantel présente cette image d’une manif LGBTQ+ en appuyant sur le mot « pervers » :

z3 pervers

Plus loin, il cible l’islam comme étant l’autre grand ennemi (19min) : « L’Europe est déjà tellement décadente que ses dirigeants ont oublié que ses frontières étaient des nécessités essentielles à la survie de tous les êtres vivants ».

(20min) :

« Les babyboomers qui dirigent présentement l’Europe ont tellement dégénéré qu’ils organisent eux-mêmes la destruction artificielle de leurs propres patries (…). On le voit très bien par l’invasion actuelle de l’Europe par les musulmans. Un continent où les chefs d’État font semblant de pas comprendre que l’islam c’est pas une race, mais c’est une idéologie conquérante (…). Quand on voit des folies pareilles, on ne s’étonne pas (que les Britanniques aient voté pour le Brexit)… » (22min) « C’est l’ensemble des civilisations actuelles qui vont s’effondrer, pas seulement l’Occident (…) ».

 

Deuxième vidéo homophobe et islamophobe

Dans ses différentes capsules, Nantel martèle sans cesse les mêmes idées anti-progressistes. Dans la prochaine, il traitera de « l’invasion actuelle de l’Europe par des millions de faux réfugiés (…). Cette invasion est ultra rapide ».

(2min) : « Pour les Européens, cet immense afflux d’étrangers non-européens est problématique pour deux raisons. D’abord parce que la vaste majorité sont inassimilables à cause de leur religion musulmane. Pour preuve, nos fils n’ont pas le droit de marier leurs filles ».

(12min) : Les nomades (Mahomet) n’ont jamais pu se mêler avec les sédentaires (Europe).

(15min30) : « En arrivant en Europe, les musulmans actuels ont repris d’instinct les comportements qui leur viennent leur culture nomade d’origine. C’est-à-dire qu’ils ont créé des communautés séparées qui forment de véritables États dans l’État. Les plus agressifs d’entre eux ne se gênent même pas pour dire que leur but ultime est de conquérir l’Europe pour y imposer leurs propres lois. L’installation massive des musulmans dans l’Europe actuelle est facilitée par la profonde décadence de la culture occidentale moderne ».

(16min) Vive la pensée unique :

« L’installation massive des musulmans dans l’Europe actuelle est facilitée (…) par la profonde décadence de la culture occidentale moderne. (…) Il s’agit d’une sorte de maladie culturelle (…). Ils se mettent à présenter le mal comme le bien et le bien comme le mal. (19m40) : Ils s’inventent alors toutes sortes de nouveaux droits et de libertés. Ils n’arrêtent pas de faire l’éloge de la diversité et du multiculturalisme. C’est-à-dire qu’ils font exactement l’inverse de ce qu’ont fait tous leurs ancêtres, et tous les pays qui sont en croissance. C’est-à-dire d’essayer de créer une société qui soit le plus homogène possible – avec une seule religion, une seule langue, une seule façon de pensée – de façon à créer un maximum de richesses. Notons que ce que je viens d’expliquer ici, ce n’est pas du prêchi-prêcha de curé, mais du prêchi-prêcha de physicien ».

Bah oui, parce que Monsieur Nantel est certain de détenir le savoir absolu dans les affaires humaines.

(24min) : « Toutes sortes de bandits pourraient se joindre au flot des sans-papiers. (…) les terroristes anti-occidentaux qui coupent des têtes et des mains (…), des voleurs, cambrioleurs et des pickpockets du tiers-monde ». « Les dizaines de millions de faux réfugiés sont tous au courant de la décadence occidentale (…). Le coffre-fort européen est resté ouvert et sans protection au coin des rues (…) ».

Maintenant une charge contre l’éducation à la diversité.

(26min) : « Ils vont prendre la vieille recette multiculturaliste, en organisant par exemple des cours dans les écoles pour expliquer aux enfants qu’ils doivent respecter toutes les minorités raciales, culturelles, religieuses et sexuelles. Dans ce dernier cas (dit-il en riant), ça veut dire qu’ils vont expliquer aux enfants ce que c’est que des lesbiennes, des gays, des bisexuels et des transsexuels, le fameux LGBT. Juste ça, promet de produire beaucoup de flammèches ».

Puis il conclut en se braquant encore contre les musulmans.es :

(28min) : « Quand l’Europe appauvrie aura laissé tomber sa décadence, il est même probable que les Européens vont s’arranger pour éliminer une nouvelle fois l’État dans l’État qu’auront créé les musulmans d’Europe. On va assister probablement à une nouvelle séparation des deux mondes sédentaires et nomades comme par le passé ».

 

Les décadents avec des anneaux dans le nez

Nantel s’en prend également à tout le progressisme, droits et libertés des minorités. Voir également cet autre extrait contre les jeunes et Hollywood :

(8min) : « Quand une société compte peu de décadents, elle se renforce, quand elle en compte beaucoup, elle s’affaiblit. On le voit bien dans l’Occident moderne où tout est en train de s’effondrer ».

Des exemples de gens décadents? « Même dans nos sociétés postmodernes, on rencontre finalement assez peu de gens avec la langue fourchée ou avec des anneaux dans le nez. Vous savez, ces jeunes qui ont tellement de métal planté dans le visage qu’on dirait qu’ils ont eu un accident »…

Et les arts, les arts!!!

(9min) : « La décadence en Occident était déjà commencée dans le domaine des arts au début du 20e siècle, la peinture et la sculpture par exemple », « ça permit à beaucoup d’ignorants sans formation de créer toutes sortes de barbouillages ».

(10min) : « C’est probablement à Hollywood que le processus de dégénérescence est le plus avancé (…). Les héros se droguent, baisent à gauche et à droite (…). Dans ce milieu de nouveaux riches où toutes les perversions sont permises et même encouragées, la dégénérescence est devenue tellement profonde que beaucoup d’actrices  et d’acteurs américains ont décidé d’adopter des enfants plutôt que d’en faire. (…) Sandra Bullock ou Charlize Theron ».

 

Conclusion

L’aspirant candidat à la chefferie du Bloc met donc de l’avant des thèses qui essentialisent les musulmans.es comme étant des « nomades » incompatibles avec l’Occident, de dangereux individus, il les décrit de manière calomnieuse.

Sa critique du progressisme, qu’il nomme « décadence » et « dégénérescence », s’avère une vision ultraconservatrice.

S’il est soutenu par un réseau d’extrême-droite, c’est qu’il défend une idéologie similaire.

Si sa candidature se concrétise, on peut craindre qu’il profite d’une course à seulement deux joueurs pour faire avancer des idées flirtant avec le néofascisme…

Revue de l’année de mon blogue : 2018

Il y a un an, en décembre 2017, TVA Nouvelles déchaînait la ferveur des islamophobes en lançant le fameux « Chantiergate », c’est-à-dire un reportage-choc selon lequel deux mosquées de Montréal auraient soi-disant exigé qu’un chantier de construction proscrive « les femmes » y travaillant le vendredi, jour de prières.

Des menaces sérieuses avaient été lancées dans les jours suivants contre les mosquées et des groupes radicaux avaient organisé une manif le vendredi pendant les prières.

Il n’avait fallu que 48 heures pour mes amis.es d’On Jase et moi pour remettre en question la version de TVA et cibler cet individu dont les propos versaient dans la xénophobie :

z1 Capture1

TVA Nouvelles a ouvert une « enquête interne » et ce n’est qu’un an plus tard que cette vérification s’est conclue… absurde :

z1b Capture1b

 

JANVIER 2018

Les groupes extrémistes ayant connu leur apogée en 2017, tels La Meute et Storm Alliance connaissent un ralentissement durant l’hiver. L’équipe d’On Jase – un journal web amateur bénévole qui plaide en faveur de la tolérance – met en branle le travail de moine qui consiste à calculer le nombre réel de participants au groupe secret de La Meute.

4000

Les conclusions sont renversantes : alors que les chefs de La Meute prétendent pouvoir compter sur 40 000 à 60 000 membres, on apprend qu’ils sont moins de 4000 et à peine quelques centaines de loups sont réellement actifs sur le groupe secret. Ce résultat se confirme aussi à l’occasion de leurs manifestations dans la vie réelle, où ils peinent à rassembler plus de 200 personnes.

Le 10 janvier, une organisation néonazie de Québec – Atalante – cherche à m’intimider en raison d’une entrevue sur le groupuscule que j’avais accordée à Radio-Canada trois semaines plus tôt. Ils posent des bannières durant toute une nuit :

z1d capture xc1

z1e

Atalante vise également des célébrités comme Guy A. Lepage. Les « de souche » sont taxés de « traîtres », tandis qu’Amir Khadir et Jaggi Singh sont taxés de « parasites ». Il ne semble pas que la police les ait embêtés par la suite. Il a fallu que les militants d’Atalante intimident les locaux du média « VICE » pour que la police intervienne enfin.

z1f capture1e liste traitres

z1g Caricature d'Alex Fatta
(Toutes les caricatures en noir et blanc seront d’Alex Fatta)

 

FÉVRIER 2018

Dans le sillage de mon entrevue sur Atalante, d’autres militants anti-islam cherchent eux aussi à me nuire à leur manière, en portant plainte contre Radio-Canada car je ne serais pas suffisamment « expert » à leur goût.

L’ombudsman rejette leur plainte sans hésiter, estimant que je serais tout à fait crédible et que c’est plutôt eux qui font de l’acharnement. Le principal plaignant, François Doyon, perd ainsi la face et décide de quitter Facebook dans les semaines subséquentes :

z2a Doyon
(Il était si obsédé par moi que sa bannière Facebook affichait des stickers contre moi qui avaient été posés au métro Joliette, à Montréal)

Coup dur pour l’extrême-droite, la Storm Alliance perdra son leader Dave Treggett pour une sombre histoire de scandales sexuels. Le pauvre « Treg » était pourtant à son apogée. Quand il y eut le « chantiergate », une vidéo de lui en train de piétiner dans la neige avait été partagée plus de 10 000 fois.

z2b Caricature 1 Alex Fatta
(Dave Treg, spécialiste des vidéos dans son char)

z2b2 Caricature 2 Alex Fatta

 

MARS 2018

En février et mars, des chroniqueurs comme Mathieu Bock-Côté et Lise Ravary se mettent à marteler que les antiracistes sont les vrais racistes. Voir cette fine analyse de Ravary :

z3a ravary

Pendant ce temps, une chroniqueuse française révèle à MBC qu’il est vénéré à l’extrême-droite. Ce dernier réplique : « On ne peut empêcher un cœur d’aimer » ;

z3b cari MBC envers fatta

 

AVRIL 2018

Des tensions politiques commencent à se faire sentir. Il y a par exemple Vincent Marissal qui fait le saut à Québec solidaire et se présentera dans Rosemont. J’avais eu la chance de couvrir l’événement pour Ricochet.

Quelques mois plus tard, Marissal causera la surprise en défaisant Lisée, chef du parti québécois, dans ce comté.

Au même moment, une vague de haine déferle contre la candidate solidaire Ève Torres, pour la simple raison qu’elle porte le voile. Même si elle est progressiste et féministe, rien n’y fait. Ce serait une méchante « islamiste », selon Ravary et Benhabib. Denise Bombardier nous prédit « un sombre avenir »…

En avril, il y a aussi eu le « Manifeste » de La Meute, qui était une niaiserie rédigée par leur gourou Sylvain « Maikan » Brouillette. Ç’a avait pour but d’attirer les médias dans son patelin de Saint-Agapit. Quelques femmes avaient été mises à l’avant-scène pour faire accroire que La Meute – machiste – était paritaire :

z3c Caricature d'Alex Fatta meute

 

MAI 2018

On apprend qu’un des plus influents néonazis au monde est le Québécois Gabriel Sohier Chaput, résident du quartier Rosemont. Il était le #2 du site suprémaciste blanc « Daily Stormer »

Sur le plan politique, une amie me fait remarquer qu’une nouvelle candidate du Parti québécois, Mme Muguette Paillé, partage de drôles de choses sur sa page Facebook.

z4a

En poussant mes recherches plus loin, je me rends compte qu’elle participe carrément à des forums d’extrême-droite et qu’elle tient des propos tout à fait choquants. Suite à mes deux billets sur le sujet, la direction du Parti québécois décide de retirer sa candidature, même si Lisée l’avait accueilli à bras ouverts en disant qu’elle était « la voix de la sagesse populaire » :

z4b

La même semaine, des amis.es insistent pour me signaler qu’au fond, une autre candidate, Michelle Blanc, serait tout autant islamophobe. J’écris donc un billet qui est aussitôt repris par le « Journal de Montréal » :

z4c

Mme Blanc ne me pardonnera jamais ce billet. Elle tentera de se venger plus tard.

z4e Lisée Paillé Blanc

 

JUIN 2018

La Meute fait une assemblée officielle à la Brasserie Gueule de loup, à Sainte-Adèle. Non seulement la propriétaire ferme les yeux sur leur racisme, mais va jusqu’à les appuyer, puis des membres de sa famille et du personnel joignent les groupes Facebook de La Meute. Une guerre d’« avis » s’en est suivie sur les médias sociaux, entre racistes qui accordaient une note de 5/5 à la microbrasserie et les antiracistes qui donnaient 0/5.

z5a

Sommet du G7 à Québec : les grands médias craignaient les manifestants.es, mais ce sont plutôt les forces de l’ordre qui ont abusé…

Un nouveau groupuscule d’extrême-droite émerge, « Independance Day ». L’un des co-dirigeants est l’ancien chef du volet québécois du KKK dans les années 90’…

 

JUILLET 2018

Le 1er du mois, La Meute ose se présenter à Montréal, pour un événement « historique ». Les xénophobes seront finalement moins de 100 et seront encerclés par les contre-manifestants antiracistes.

z6c meute montréal

z6de alex fatta

Je publie un billet sur le Front patriotique du Québec qui tient une marche le même jour. Il s’agit d’un groupe d’extrême-droite souverainiste qui s’est lié à la milice du III%.

z6a

Ce groupe me menacera avec toujours plus d’intensité, souhaitant même organiser une manif devant un cégep où j’enseigne :

z6b Lavigueur

 

 

AOÛT 2018

Diane Blain se fait connaître en interrompant une allocution partisane de Justin Trudeau. Elle l’accusait de favoriser l’immigration « illégale », ce qui est faux. Il réplique que les discours d’intolérance n’ont pas leur place au Canada, ce qui va choquer les chroniqueurs identitaires. On révélera peu après qu’elle était intimement liée à l’extrême-droite québécoise :

z7a diane blain à Lacolle3 - Copie (2)
(ici avec Storm Alliance, à Lacolle)

 

Une nouvelle figure apparaît dans les rangs xénophobes, Pierre Dion, qui tient des propos racistes et confus. Il organise une manif à Laval contre l’immigration. De grands médias décident de couvrir l’événement et lui tendent le micro même s’ils sont tout juste une vingtaine.

z7b dion manif2

La campagne électorale est officiellement lancée le 23 août. Une personne me contacte pour m’informer qu’un autre candidat du PQ aurait multiplié des commentaires inappropriés sur les réseaux sociaux : Pierre Marcotte, dans Drummond-Bois-Francs.

J’écris un billet le soir même et je vais me coucher. Ç’a pris moins de 5 heures que déjà Jean-François Lisée annonçait en point de presse que son candidat était viré.

z7c marcotte

C’était donc le troisième candidat péquiste qui se trouvait dans l’eau chaude à cause de moi. Mais en réalité j’avais à peine enquêté sur eux, leurs publications Facebook étaient publiques, à la portée de tous.

J’ai toujours l’intime conviction que la CAQ est un parti plus à droite que le PQ, c’est juste un hasard si on ne m’a signalé aucun de leurs candidats ayant de telles traces islamophobes sur les réseaux sociaux…

 

SEPTEMBRE 2018

Des chroniqueurs comme Steve E. Fortin, Denise Bombardier, etc., essaient de me traîner dans la boue en me traitant de diffamateur professionnel, etc. Lisée reconnaissait pourtant que mes textes étaient justes et factuels puisqu’ils disaient la vérité.

C’est alors qu’est intervenue la candidate Michelle Blanc – experte en réseaux sociaux – qui m’a diffamé en soutenant que si moi je laissais entendre qu’elle est islamophobe, donc ça lui donne le droit de laisser entendre que j’aimerais « les petites filles de 15 ans ». What??? Elle répéta la même chose dans deux Tweets.

z7e cari Blanc

Un avocat m’a contacté rapidement pour me faire part qu’il faudrait la mettre en demeure pour exiger une rétractation, ce que nous avons fait et obtenu :

z7d blanc rétractation

 

Tout au long de la campagne électorale, La Meute est allée intimider partis politiques, députés.es, en faisant du vandalisme, avec une certaine tolérance des corps policiers. Ils ont même vandalisé un lieu où je travaille. J’ai dû porter plainte :

z7f menace charland1

 

OCTOBRE 2018

Québec solidaire remporte dix sièges, autant que le Parti québécois. Philippe Couillard et Lisée quittent la politique. François Legault triomphe et ne trouve rien de mieux à faire que d’annoncer que sa priorité sera d’interdire le port du voile dans la fonction publique.

Manifestation le 7 octobre contre le racisme et les positions intransigeantes de la CAQ. La chroniqueuse Lise Ravary tentera de diaboliser les manifestatants.es en inventant de toutes pièces la présence de drapeaux de Daesh (l’État islamique), puis des bannières du Hamas et du Hezbollah :

z8b

Elle se justifiera en invoquant une « source béton » :

z8c ravary fatta 2 besy

Le 20 octobre, je publie un article à propos d’une enseignante remplaçante du nom d’Anne-Marie Thibault, ayant tenu des propos racistes à l’endroit de ses propres élèves, en plus de considérer qu’Alexandre Bissonnette est un « prisonnier politique ». Elle sera démise de ses fonctions 3 jours plus tard :

z8d

Cet événement me vaudra tout un backlash. D’une part Pierre Dion qui menaça « de me rendre une petite visite » :

2

 

Ainsi que des proches du Front patriotique du Québec qui mettront sur pied un stratagème criminel pour me diffamer auprès de mes employeurs :

z8e menace à mon emploi

J’ai porté plainte à la police pour ces différentes manigances.

 

NOVEMBRE et DÉCEMBRE 2018

Les différents groupes d’extrême-droite sont toujours en perte de vitesse, bien que la CAQ motive plusieurs à exprimer des opinions décomplexées sur le web.

Au moins deux hommes différents sont entrés dans des MAXI en se filmant, afin de se plaindre des comptoirs « halal » :

z9a

z9b

La solidaire Catherine Dorion fait l’objet d’une réelle fixation de la part des chroniqueurs réactionnaires et des radio-poubelles. Québec solidaire la soutient heureusement et se définit comme la réelle alternative progressiste au conservatisme ambiant.

21 décembre, je publie un court billet sur le trésorier du Bloc québécois dans Papineau, Jean-François Racine, qui remercie l’aide d’une milice d’extrême-droite durant ses manifs :

z9c

Quelques heures plus tard, un faux profil du nom de « Gilles Paquin » se met à me diffamer sous une dizaine de mes publications, par des affirmations scandaleuses à la Michelle Blanc :

z9d

Qui est ce mystérieux « Gilles Paquin »? Une recherche sur son compte permet de découvrir que ses deux seules interactions le lient directement à Jean-François Racine, le fameux trésorier bloquiste.

z2 grand déblocage

J’ai porté plainte à la police pour confirmer son adresse IP.

 

CONCLUSION

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont soutenu durant l’année 2018. Il s’agit en fait d’un travail collectif, je n’aurais jamais pu écrire 10% de ce que j’ai écrit sans l’aide des dizaines de gens qui m’ont épaulé chaque jour.

Le but de mon blogue est simple, prôner une société plus juste, équitable et inclusive, en critiquant et déconstruisant les discours d’intolérance.

Merci encore à Alex Fatta, pour ses caricatures.

Bonne et heureuse année 2019!

Saguenay : quand l’ultra-catholicisme flirte avec le nazisme

Pour la troisième année consécutive, le groupuscule fasciste Tradition Québec, a réédité son pseudo coup d’éclat en déposant une petite crèche sous le sapin, au centre-ville de Chicoutimi.

Leur publication officielle clame : « Pendant que le diable s’installe lentement dans nos institutions, les canadiens-français fiers de leurs traditions n’hésitent pas une seconde à se réapproprier l’espace public! ».

Ce mouvement traditionaliste saguenéen pourrait trouver ses racines aussi loin qu’en 2008, alors que 140 signataires avaient remis une lettre ouverte au maire Jean Tremblay, pour revendiquer le retour de la prière latine durant les messes. Le maire Tremblay s’était dit favorable.

 

Une branche de la « Fédération des Québécois de souche » au Saguenay

En 2007, un néonazi de la région de Québec, Maxime Fiset, fondait la Fédération des Québécois de souche (FQS), dans la foulée de la crise médiatique des accommodements raisonnables.

Au Lac Saint-Jean apparaissait peu après une antenne de la FQS, baptisée « Nationalistes du Saguenay ». Ces militants se battront pour un coin de pays blanc, francophone, catholique pratiquant, puis appuieront le maire Tremblay dans sa lutte pour le maintien de la récitation de la prière dans les conseils municipaux.

z1a kenny3 cas grave3 nationalistes du saguenay1

z1b fqs antenne régionale1

z1d - Copie

Qui étaient-ils? Une publication d’un citoyen du Saguenay, Kenny « Goglu » Piché, démontre qu’il a déjà fait partie de l’organisation, ayant toujours en sa possession un t-shirt « vintage » :

z1d nationalistes1

 

Dans des entrevues accordées dans les médias locaux « Le Réveil » et « Le Point du Lac Saint-Jean », le 4 décembre 2012, un porte-parole anonyme de la FQS déclare qu’il faudrait « supprimer l’immigration ». Remarquons tout d’abord les longs favoris et le jacket noir en cuir.

z1e

 

z1f 49196501_230304584536781_1906632825616990208_n

Dans les années suivantes, l’énigmatique poseur de crèches à Chicoutimi aura aussi un jacket de cuir noir :

z1

Ce groupuscule prendra le nom de « Tradition Saguenay », pour un bref intermède de décembre 2014 à mars 2015. Les jeunes suprémacistes Kenny Piché et Étienne Dumas en seront les fers de lance. Étant ambitieux, ces jeunes fascistes québécois ont changé le nom du groupe pour « Tradition Québec » au cours de 2015, et s’étaient affiliés à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX), qui rejette Vatican II et prône la prière en latin :

z1y goglu et étienne dumas

 

Des actions troublantes au Saguenay

Parlons tout d’abord des actions commises par cette nébuleuse au fil des années. Certains actes ont été revendiquées, d’autres ont été attribués à la FQS par les médias.

Il a y par exemple ce commerçant qui, déjà en décembre 2014, disait avoir subi de multiples agressions :

z2 ville blanche6a

z2 ville blanche6b déc 2014

Notons également l’affichage de pancartes « Saguenay Ville Blanche » ces dernières années :

z2a ville blanche2

z2a ville blanche3

Dont un acte de vandalisme au cimetière de Saint-Honoré, municipalité où – comme par hasard – réside Kenny Piché :

z2aa ville blanche1

Des t-shirts « Saguenay Ville Blanche » ont d’ailleurs été commandés par un mystérieux inconnu, ce qui avait alerté des médias :

z2c ville blanche5

En septembre 2015, des adeptes de Tradition Québec avaient aussi posé une affiche, surplombée de leur drapeau du MTQ, devant l’église Fatima de Jonquière, afin de protester contre la désertion des églises. L’affiche proclamait : « Je me souviens que le Québec est catholique et doit le rester »…

z2c ville blanche7 ftima

Puis, à la fin février 2017, ils remplacèrent un crucifix retiré des murs du CHU de Québec. Ce coup d’éclat fut destiné à combattre ce qu’on estime être une atteinte à l’identité québécoise : « Ça fait assez longtemps que les catholiques reculent au Québec », gronde Kenny Piché, sur les ondes de RadioX.

z2e ville blanche8 crucifixgate

Éric Duhaime s’était réjouit de ce coup d’éclat :

z2e ville blanche8 crucifixgat2

 

Qui est Kenny Piché, alias Rémi Tremblay?

Fier porte-parole de Tradition Québec, M. Piché n’a sans doute jamais coupé les liens avec la Fédération des Québec de souche. Il est à la fois un catholique traditionaliste luttant bec et ongles pour la prière en latin, et un grand adorateur du « Führer canadien » Adrien Arcand :

z2f kenny3 voile
Sa femme porte le voile lors des messes traditionalistes

z2z piché2

Tout d’abord, sur les médias sociaux, M. Piché a pris le pseudonyme de « Kenny Goglu », en l’honneur du journal antisémite animé par Arcand dans les années 30’. Dans une publication, Piché afficha également un buste et des insignes de sa chère idole Arcand :

z3 arcand image à utiliser

Arcand est bien sûr le grand leader nazi canadien des années 30’ :

z3a arcand 2

Coïncidence? Le porte-parole officiel de la FQS, Rémi Tremblay, a déjà écrit sur Arcand :

z3b arcand1

Plus étonnant encore, ce « Rémi Tremblay » collabore au journal catholique traditionaliste « Présent » — quotidien français classé à l’extrême droite — depuis 3 ans, mais sans afficher son visage.

z3t crèche
Notons l’intérêt de Rémi Tremblay pour les crèches.

Or, à l’occasion des fêtes en 2016, le visage de Kenny Piché est apparu pour souhaiter « des vœux pour les lecteurs de Présent », « En mon nom et au nom de mes compatriotes, très saint Noël aux lecteurs de Présent! Kenny Piché, Mouvement Tradition Québec ».

z3tu rémi tremblay déc 2016 FB
Rémi Tremblay est le seul collaborateur de « Présent » à ne pas montrer sa vraie identité. Et tout d’un coup Kenny Piché remercie les lecteurs du journal. Étrange…

Tout porte donc à croire que Kenny Piché emprunte parfois le pseudonyme « Rémi Tremblay » afin de faire passer sa propagande ultra-catholique à la sauce fasciste.

D’après Maxime Fiset dans une entrevue chez VICE : « Il y a plusieurs personnes [au sein de la FQS] qui se font appeler Rémi Tremblay » (19 déc. 2016).

Kenny Piché est d’ailleurs fort actif sur les réseaux sociaux, paraissant être l’administrateur des pages « Pour une crèche de Noël au Saguenay », « Touche pas à mon crucifix », ainsi que « Deus Vult Canada », un groupe extrémiste vantant les vertus du « fascisme au Canada ».

z4 fasciste2

z4 fasciste3

L’homme derrière Deus Vult Canada (ayant pour prête-nom Romain Saint) se prend pour un « soldat du Christ » du temps des Croisades. Littéralement, car les mots « Deus Vult » auraient servi de cri de ralliement durant la première croisade.

z4b deus vult canada2
(En France, Deus Vult prend aussi le nom « Reconquête française » pour ses actions politiques)

Comment se douter que Piché est impliqué là-dedans? Tout d’abord il partage ses propres vidéos, et on peut le voir sur les photos ci-dessous, arborant le même t-shirt :

z4bb

z4 kenny piché deus vult

 

Son fidèle acolyte, Étienne Dumas

Étienne Dumas participe à des événements religieux avec Kenny Piché et ont une complicité également sur le terrain politique.

z4f dumas1
Dumas ci-dessus, et Piché ci-dessous, au cours d’une messe de l’abbé Pierre Roy

 

z4f goglu et conjointe

Tradition Québec (TQ) vient de se partir une maison d’Éditions – Les Éditions de la Vérité – qui fait la promotion d’une œuvre de l’historien fasciste québécois Robert Rumilly, intitulée : « L’infiltration gauchiste au Canada français ».

Untitled-3

Le président de TQ s’avère Étienne Dumas, qui était de passage cette semaine sur la  chaîne du groupe fasciste Horizon Québec actuel, pour promouvoir la sortie du livre :

z4f nomos

Notre mouvement est « Contre-révolutionnaire, car révolution = Dieu en bas, homme en haut ». Nous sommes en faveur de l’« indépendantisme pour des raisons culturelles, ethniques et religieuses »…

 

Liens avec la Fraternité sacerdotale Saint Pie-X

Pour plusieurs mois en 2016, Tradition Québec était affilié aux lefebvristes de la Fraternité sacerdotale Saint Pie-X (FSSPX), qui contrôlent l’école Sainte-Famille à Lévis. Le directeur de l’école, l’abbé Olivier Berteaux, s’est même retrouvé à donner une commémoration en l’honneur de Jeanne d’Arc sur les plaines d’Abraham, pour le compte des boneheads d’Atalante Québec (1er mai 2016) :

z4d berteaux2

z4dd Jeanne d'Arc 1

z4de Jeanne d'Arc 2

Il ne fait aucun doute que Tradition Québec se servi de relai entre ces prêtres réactionnaires et les néonazis de Québec, qui sont fédérés par Atalante et la Fédération des Québec de souche :

z6 berteaux

z6 berteaux[1]

z6 dupuis1

z6c dupuis2

 

Le gourou de Tradition Québec : Pierre Roy

Derrière les deux jeunes militants de Tradition Québec – Kenny Piché et Étienne Dumas – se trouve l’abbé Pierre Roy, qui a œuvré pour la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX) jusqu’en 2016, au moment où il a claqué la porte pour fonder sa propre secte, « Mission Notre-Dame-de-Joie », basée à Lakeville au Nouveau-Brunswick :

z5 pierre roy2 - Copie - Copie

z5 pierre roy notre dame de joie2

Pierre Roy était pourtant très dévoué au sein de la FSSPX, rédigeant abondamment pour leur journal de propagande « Le Carillon ». Piché et Dumas écrivaient aussi dans cette revue. En février 2017, ses deux ouailles l’ont rejoint dans sa secte, qui prône toujours les enseignements de Monseigneur Marcel Lefebvre, fondateur de la FSSPX.

z5 pierre roy

En d’autres termes, ils sont devenus aujourd’hui « lefebvristes », mais anti-FSSPX. L’abbé Pierre Roy administre le site « Canada Fidèle » :

z7 canada fidèle

On y récolte des dons et on accuse désormais la FSSPX de soutenir le diable et l’homosexualité…

L’abbé Pierre Roy se rend parfois au Saguenay pour faire des messes en latin pour ses disciples de Tradition Québec (TQ), et se rend aussi faire des cérémonies à Granby, à tous les trois mois, où habite l’autre jeune militant de TQ, Étienne Dumas :

pierre roy2

 

En conclusion, par-delà les querelles internes, les lefebvristes ont un certain goût pour les idéologies réactionnaires, cultivant des affinités avec les jeunes fascistes.

On est loin du christianisme qui est censée être une religion d’hospitalité, de paix et d’amour…

La CSN dit Non au projet de fausse laïcité de la CAQ

Dans une réunion tenue le jeudi 13 décembre à Lévis, le Conseil confédéral de la CSN a pris position contre l’éventuel projet d’interdiction de signes religieux mis de l’avant par la CAQ de François Legault.

Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le camp de la tolérance, car ce n’est pas en excluant des minorités confessionnelles de la fonction publique qu’on facilitera leur intégration.

Voici la position qui a été adoptée :

z4old CSN et l'inclusivi22 - Copie

Pour en apprendre davantage sur ce positionnement, j’ai interviewé M. Philippe Lepage, enseignant en sociologie et vice-président du Conseil Central Lanaudière – CSN, qui était sur place.

z2b

 

Entrevue : première question

–Quelle instance précise a procédé au vote? Que répondre aux membres qui pourraient dire qu’ils n’ont pas été consultés?

M. Lepage : « Environ 300 élus.es, délégués.es, représentant toutes les régions du Québec, toutes les fédérations et instances, étaient là. La position de la CSN est débattue depuis longtemps ».

« En 2013, la CSN appuyait le compromis Bouchard-Taylor, le consensus s’est transformé depuis. Nous avons mandaté des gens pour faire un suivi de l’actualité, qui ont observé le changement des positions de Gérard Bouchard et Charles Taylor eux-mêmes, on a discuté les sondages, les prises de position de la CAQ, etc. ».

« Ces gens mandatés ont produit un document d’environ 30 pages et s’en est suivi une discussion de plusieurs heures où toutes les opinions ont été entendues. Suite à toutes les inquiétudes, il était important que la CSN adopte une position claire et c’est ce que nous avons fait ».

**Nota Bene : J’ai obtenu une copie du fameux document préparatoire de la CSN sur « La laïcité de l’État » via une tierce personne. Ce document fait 34 pages et contient de nombreux passages intéressants, dont une préoccupation eu égard à la montée de groupes haineux au Québec :

« Le Québec a évolué depuis la Commission Bouchard-Taylor, tenue il y a déjà onze ans. Malheureusement, les positions se polarisent et le dialogue devient difficile, comme c’est déjà le cas aux États-Unis, en Europe et en Amérique latine depuis l’élection de plusieurs gouvernements de droite.

Au Québec, l’extrême droite est devenue très présente et virulente dans l’espace public et dans les réseaux sociaux, mais aussi dans certains milieux de travail, ce qui constitue une menace à la cohésion sociale. La montée de groupes tels que La Meute a d’ailleurs été dénoncée fermement par la CSN ».

1.2 Manif Storm Alliance

 

Entrevue : deuxième question

–La proposition adoptée le 13 décembre était-elle explicitement un positionnement par rapport au projet de loi à venir de la CAQ sur l’interdiction du port de signes religieux chez les employés.es de l’État en situation d’autorité?

M. Lepage : « Oui. La CSN se sent directement concernée puisque des membres pourraient se faire renvoyer. La CSN représente, entre autres, la grande majorité des employés.es de CÉGEP (FNEEQ), en plus de 4000 enseignants.es du privé, et d’autres, et même des agents correctionnels travaillant dans des prisons fédérales. Puis une fois le projet de loi mis de l’avant, ça pourrait influencer des patrons du privé et les conséquences pourraient se répercuter sur toutes les communautés minoritaires confessionnelles ».

 

Conclusion

Lorsqu’on lit la proposition adoptée, on se rend compte que la CSN est tout à fait favorable à la laïcité de l’État et évite soigneusement de tomber dans le piège d’une discrimination à l’égard des employés.es de l’État.

En d’autres termes, c’est l’État qui doit être « neutre » et non les employés.es, dont on n’a pas à brimer les droits fondamentaux. Donc la proposition statue que ce sont les institutions qui ne doivent pas afficher de signes religieux (par exemple le crucifix à l’Assemblée nationale) et imposer des périodes de prières (par exemple dans les hôtels de ville). Les individus, eux, ont droit à leurs croyances, tant que leurs signes ne nuisent pas à « l’identification, la communication et la santé-sécurité » :

z4old CSN et l'inclusivi22

Interdire la « kippa », le « hidjab », le « turban », etc., n’aiderait pas l’intégration des minorités confessionnelles, mais va plutôt favoriser leur exclusion.

Je vous laisse avec les mots du philosophe Michel Seymour, exprimés sur Facebook :

« Il y a de quoi se réjouir de la position adoptée par la CSN. À deux jours de l’hiver, c’est la meilleure nouvelle de l’automne, ou presque. C’est une avancée heureuse qui peut servir de modèle et inspirer les autres groupes. C’est une position qui va très exactement dans le même sens que notre ouvrage «La nation pluraliste. Repenser la diversité religieuse au Québec » (2018).

« La position de la CSN n’est pas arbitraire. Elle peut trouver des assises philosophiques solides. Nous en faisons par cet ouvrage la démonstration. Il n’y a pas de contradiction entre l’interdit du prosélytisme et l’acceptation des signes religieux. Dans notre ouvrage, nous expliquons pourquoi. C’est la différence entre les actes de langage assertifs ou directifs et les actes de langage expressifs. Porter un signe religieux est analogue à un acte de langage expressif ».

Me André Sirois, un chouchou des médias versant dans l’islamophobie

Dans une importante émission sur le Pacte de l’ONU sur les migrants, Mario Dumont a invité Me André Sirois, alors que ce dernier tient des propos tout à fait scandaleux sur l’islam et les réfugiés depuis quelques années.

z1b dumont

Sans surprise, Me Sirois s’oppose au Pacte en scandant : « Ce pacte-là c’est un piège ». Tel fut d’ailleurs le titre de l’article que TVA Nouvelles en a tiré :

z1c

 

Pourquoi Mario Dumont donne-t-il la parole à ce gars-là qui vient faire peur au monde? Ce type d’intervention publique façonne les esprits, incite à la xénophobie.

Dumont aurait pu par exemple regarder l’émission de « Salut Bonjour » (novembre 2015), où Me Sirois fut reçu en tant qu’ « expert qui a déjà travaillé aux Nations Unies », pour commenter l’arrivée des réfugiés syriens.

Dès sa première phrase, il choqua les animateurs : « La crainte que les gens ressentent est très très fondée et c’est pire que ce que les gens imaginent (…). La sélection au niveau des Nations Unies a été faite de manière très incompétente et très corrompue ». Une chance qu’il a une expertise à l’ONU…

Plus loin : « Il y a des terroristes qui vont prendre des familles en otage, dire aux gens qui vont être rendus chez nous : « Vous allez poser la bombe, sans ça on tranche la tête de vos parents (…) J’ai des amis musulmans qui me préviennent contre ça. Mais ils ne veulent pas en parler publiquement, ils ont trop peur ».

Trois ans plus tard on voit bien que les craintes de Me Sirois étaient infondées, les réfugiés syriens n’étaient pas dangereux. Mais il présentait pourtant la chose de manière catastrophiste.

Ces sorties n’ont pas empêché pas certains médias d’apprécier ses interventions, puisque Benoit Dutrizac l’a aussi accueilli cette semaine pour taper sur le Pacte de l’ONU – le « Journal de Montréal » en a tiré un article alarmiste :

z1d

Dutrizac l’avait également interviewé en octobre 2013 sur la Charte des valeurs (au 98,5FM), et aux Franc-Tireurs, le 30 octobre 2013. Une entrevue accordée à Me Sirois s’intitule d’ailleurs « Danger d’islamisation à Montréal » :

z2 danger
En quoi ce gars-là est spécialiste en sociologie des religions?

Me Sirois a publié de nombreuses fois dans Le Devoir (entre autres le octobre 2013avril 2014, septembre 2015, octobre 2018, et décembre 2018) :

z3

L’Aut’Journal a publié son cri du cœur contre le Pacte sur les migrants (on retrouve 6 de ses articles dans ce mensuel de gauche) et il a été reçu cette semaine par Patrice Roy, à Radio-Canada.

Pour celles et ceux qui auraient encore des doutes sur ses peurs anti-islam, voir la vidéo ci-dessous qui date d’il y a 3 ans :

« Les gens se sentent envahis, se sentent menacés, se sentent évacués de chez eux (…) et dans certains cas, ils se sentent agressés par certains groupes d’intégristes et, il faut bien le dire clairement, ils ont parfaitement raison! ».

Donc les Québécois.es sont envahis, menacés, agressés et évacués de chez eux, et c’est l’opinion de Me Sirois…

« C’est absolument pas normal d’être envahis de femmes voilées à Montréal. C’est pas normal d’avoir une invasion d’intégristes. On n’a pas besoin de ça. Ça va changer toute la population québécoise (…). Les intégristes musulmans vont prendre le contrôle et dans moins de 20 ans, ils vont avoir la balance du pouvoir en vertu du vote ».

 

C’est ça l’expert convoqué sur les plateaux de Mario Dumont, Radio-Canada, Benoit Dutrizac et « Salut Bonjour » et auquel Le Devoir offre une généreuse tribune?

On informe pas avec ce genre d’idéologue, on instille plutôt l’intolérance et le rejet de l’altérité.

La Meute, source de discorde chez les fachos

 

Suite à la manifestation ratée de samedi à Ottawa, plusieurs contradictions inhérentes à La Meute sont apparues au grand jour, plongeant les hauts dirigeants dans une crise de leadership. Le chef Sylvain « Maikan » Brouillette essaie de sauver les meubles par la propagande et en faisant le grand ménage.

Il soutient que s’ils sont peu nombreux à le suivre, c’est quand même le groupuscule islamophobe le mieux « ORGANISÉ AU MONDE! ». Voir cet extrait :

z1 maikan1

1) En fait, Maikan a clairement menti des milliers de fois au sujet du nombre de membres. Il clame depuis toujours que La Meute compte 40 000 membres, mais peine à en rassembler 40 lors des manifs. Comme l’a constaté le néofasciste Pierre Dion dans une vidéo :

« 18 groupes : un de 40 000, un de 3 000, etc., Je m’en tarbarnaque! Sont même pas 500! Y’avait peut-être 50-60 membres de La Meute. Lâchez ça ce groupe-là ! »

2) La Meute et ses sbires ont ensuite expulsé manu militari ce militant souverainiste, Pierre Dion, durant l’événement (Maikan prétend que Dion était l’agresseur, c’est faux) :

Ce qui a choqué des groupes identitaires plus indépendantistes. Ils en viennent à la conclusion que les Meutons – plutôt fédéralistes – jouent le même jeu « mondialiste » que les antifascistes. Voir le titre de cet article, du « patriote » pro-PQ « Bo Bois » :

z1b divisions1

Du même souffle, une militante péquiste comme Diane Rose a rompu ses liens avec La Meute :

z1bb diane rose1

(3) Pire encore, dans la même veine, le chef Maikan a osé traiter le premier ministre François Legault avec condescendance, dans une entrevue à Radio-Canada, le taxant de « populiste ». D’après le gourou des Meutonnes et Meutons, Legault est un « populiste » car il n’y aurait pas lieu de baisser les seuils d’immigration. Maikan se montre même ouvert à une hausse afin d’augmenter le poids démographique du Québec.

Cette position est une hérésie au sein de l’extrême-droite! La fachosphère fait « spinner » une vidéo de 8 secondes dans laquelle Maikan ne crache pas sur les immigrants.es (absolutely shocking!) :

 

En raison de ces trois lignes de fracture, La Meute se révèle donc être un simple groupuscule, plutôt fédéraliste et, en apparence, pro-immigration. Les critiques fusent de toutes parts au sein de la fachosphère. Comme le reconnaît l’un de ses lieutenants, les racistes se disputent entre eux :

z2a

Maikan est discrédité. Il n’est plus respecté. Pour en donner une illustration, il y a par exemple la militante conspirationniste Aline Lafond – bien connue dans les cercles xénophobes – qui le traite de « tête de nœud » en pleine face :

z1t 8 secondes4

(Par ailleurs, durant leur séjour à Ottawa, le #2 de La Meute en a profité pour manger du bacon afin de marquer son opposition aux musulmans.es. La grande classe…) :

z2c mangeux de bacon1

 

Le chef meuton pointe du doigt les médias et menace Maxime Bernier

Si la secte islamophobe à Maikan ne reçoit guère la belle couverture qu’elle mérite, ce serait la faute aux médias, corrompus à coups de centaines de millions$ pour adhérer au « Nouvel Ordre Mondial », y compris TVA :

z3a maikan tva morrons1

Le co-dirigeant et troubadour haineux Steeve Charland dénonce bien sûr Radio-Canada, qui serait pire que Camus (c’est peu dire) :

z3b radiotralala

Il faut dire que la « grande » manif à Ottawa aurait gagné du lustre si le politicien Maxime Bernier avait prononcé son discours enflammé contre le Pacte de l’ONU sur les migrants, tel qu’il s’y était engagé. Mais il recula à la dernière minute, alors qu’il aurait dit oui à La Meute :

z3e maikan dit qu'il avait confirmé

Sylvain « Maikan » Brouillette et ses disciples ont désormais largué M. Bernier, qui vient de perdre une partie de sa base électorale :

z3ee

Le maître des loups va plus loin en menaçant de nuire à Bernier :

z3f maikan menace bernier
(à la vérité, je ne vois pas comment les quelques dizaines de votes de La Meute pourraient nuire à Bernier. C’est davantage en l’appuyant formellement qu’ils pourraient lui faire le plus de tort…)

 

Le hic, par-dessus le marché, c’est que Maikan se fait prendre en flagrant délit de mensonge (oui, encore). Car Bernier a déclaré à « La Presse » que c’est en apprenant la présence de La Meute à la manifestation qu’il a décidé de ne pas y participer :

« C’est une organisation dont je ne partage pas les principes. […] Je n’ai pas de liens avec ces groupes-là, et je n’encourage pas ces groupes-là d’extrême droite ».

z3g

 

 

Les Gilets jaunes et le Nouvel Ordre mondial

À travers cette crise de leadership, Maikan est vient à clarifier ses idées tordues.

Il souscrit naïvement aux théories complotistes les plus farfelues, voulant que les « Gilets jaunes » en France soient les marionnettes de George Soros et du machiavélique plan appelé « Nouvel Ordre Mondial », inspiré des « Illuminati ».

Quelques extraits :

z4aa on est 40 000 nouvel ordre mondial maikan

z4b maikan anti gilets jaunes2

Puis comme Maikan n’aime pas les gilets jaunes, il a fait interdire le port du gilet jaune à l’ensemble de la manifestation, y compris aux gens qui n’étaient pas liés à la « table ronde ». Des goons faisaient le tour de la manif pour contrôler vêtements et pancartes :

 

Fascistes?

z5 III%
(La Meute est si extrémiste qu’elle n’hésite pas à former des alliances formelles avec la milice suprémaciste du III%)

 

En conclusion, l’extrême droite québécoise est plus fragmentée que jamais, en une vingtaine de groupuscules aux aspirations divergentes. Il faut toutefois se méfier de La Meute qui cherche à fédérer ces diverses tendances par le biais de « tables rondes » et souhaite toujours séduire les grands médias, tout en espérant obtenir des relais « politiques ».

Les médias sociaux (Facebook), grands médias et politiciens.nes devraient une fois pour toutes fermer la porte à cette formation anti-islam et en finir avec cette mascarade en cessant de leur donner des tribunes.

Déclin d’une plateforme de l’extrême-droite

En seulement 10 jours, André Pitre – alias Stu Pitt – a perdu ses trois plus importants analystes : Philippe Magnan, Richard Le Hir, Alexis Cossette-Trudel.

Le « Stu-Dio » est plus que jamais en péril. Des collaborateurs quittent, des contributeurs se désistent, et Pitre lui-même est sans emploi depuis deux mois.

z2a

 

Résumé de ce roman savon 

(1) Au mois d’août, un reportage de TVA Nouvelles classait le Stu-Dio d’André Pitre parmi les producteurs de fake news au Québec. Peu après, Pitre apprenait la perte de son emploi, avec lequel il finançait les 2/3 des coûts du studio.

Son partenariat avec Philippe Magnan – ex-gourou islamophobe de « Poste de veille » – lui permettait de mettre de l’avant un « média » ayant l’air quasi-crédible. Magnan faisait des reportages, servait de technicien, animateur, analyste, monteur, et il couchait dans le studio à la fin de la journée.

En retour, Stu Pitt faisait d’ailleurs une levée de fonds pour aider son bras droit à financer son appel contre Dalila Awada, sur Indiegogo.

pitt3

(2) Il y a deux semaines, les deux acolytes se sont disputés et Magnan a claqué la porte du Stu-Dio. Pitt l’accuse d’avoir volé l’une de ses caméras en quittant. Ce dernier est si en colère, qu’il a effacé toutes les traces du passage de Magnan au studio, des dizaines de vidéos. Il faut vraiment que Pitre soit furieusement blessé pour supprimer autant de contenu original…

Quant à Magnan, il vient tout juste de perdre son appel contre Awada. Condamné pour diffamation, il devra donc débourser 60 000$, plus intérêts et frais de justice…

Capturemahna

 

(3) Autre coup dur pour Pitre, il a perdu un précieux collaborateur en la personne de Richard Le Hir, ex-ministre péquiste qui gravitait désormais dans les cercles d’extrême-droite. Au cours des dernières années, M. Le Hir fut un important mentor pour Stu Pitt, des racistes d’Horizon Québec Actuel, des conspirationnistes de Radio InfoCité et du Mouvement républicain, pour Stéphane Roch (numéro 2 de La Meute) et alouette.

le hir1

Le Hir est décédé dimanche le 4 novembre.

le hir denis1
Richard Le Hir et Alexandre Cormier-Denis (Horizon Québec Actuel)  tournaient des émissions directement au Stu-Dio

 

(4) Le soir des élections américaines de mi-mandat, Pitre encaissa un autre coup qui lui sera peut-être fatal.

Tandis qu’il organisait une ambitieuse émission qui couvrait les résultats électoraux en direct, une chicane percutante se produisit « live » entre les deux animateurs.

L’ex-candidat (marginal) à la mairie de Montréal, Gilbert Thibodeau, s’est mis à s’obstiner sur des questions de prédictions avec l’analyste Alexis Cossette-Trudel, chercheur à l’UQAM.

Selon la version de Pitre, Cossette-Trudel serait un chaud partisan de Trump et admirateur des théories conspirationnistes de « QAnon ». Il n’aurait donc jamais voulu admettre la défaire de Trump à la Chambre des représentants. Il s’est levé abruptement en soupirant : « J’m’en va aux toilettes ». Cossette-Trudel a saisi sa veste et n’est plus jamais revenu (image ci-dessous).

cosse1v
(La chicane se trouve ici, à 3h49m)

 

Conclusion

Pire encore pour Stu Pitt, de nombreux contributeurs du Stu-Dio, fans de Cossette-Trudel, ont retiré leurs appuis financiers. La fin approche…

« Ils nous imposent leur religion »

En refusant de toucher au crucifix de l’Assemblée nationale et aux 17 crucifix se trouvant dans 11 palais de justice du Québec, la CAQ démontre bien qu’elle détourne le principe de « laïcité de l’État » à des fins identitaires : les minorités culturelles sont appelées à s’invisibiliser, à s’assimiler.

L’État continue à porter le visage du catholicisme, mais les employés.es devront cacher leur appartenance religieuse au prétexte que les référents musulmans choquent des gens.

Capture3

On a beau clamer que les nouvelles règles s’appliqueront à toutes et tous, personne n’est dupe du fait que les symboles ostentatoires dont il est question concernent des femmes musulmanes, des juifs et des personnes de confession sikhe.

On « libère » des musulmanes en les ostracisant.

La neutralité de l’État est-elle mise en péril par ces minorités?

Les statistiques démontrent que les musulmans.es sont moins de 4% au Québec, les juifs sont 1,1%, tandis que les sikhs forment 0,1% de la population. Ces trois groupes confessionnels forment donc environ 5% du poids démographique.

ils imposent leur religion

Le Québec est déjà laïque et harmonieux. D’aucune façon ce 5% pourrait dicter quoi que ce soit à la majorité, d’ailleurs chrétienne à 80%, à moins de vivre dans un univers paranoïaque selon lequel l’Occident serait en voie d’« islamisation ».

Parlant d’islam, le spécialiste Frédéric Castel estimait en 2014 que de 10 à 12% des musulmanes arborent le voile. Donc moins de 0,2% du Québec. Et encore là, rappelons que l’écrasante majorité de celles-ci ont le visage découvert, pourquoi la panique? Pourquoi la CAQ en fait-elle sa priorité?

Depuis le 11 septembre 2001, les médias occidentaux ont fait leurs choux gras de la peur de l’islamisme et du terrorisme, martelant des images de femmes voilées en la « Une » de leurs journaux et de n’importe quel topo. Cela a marqué les imaginaires et amplifié démesurément l’inquiétude vis-à-vis l’islam.

Après la « crise » des accommodements raisonnables, la Charte des valeurs, la panique autour du chemin Roxham, nous revoilà avec un projet de fausse laïcité. La roue tourne et aucune loi discriminatoire ne l’arrêtera. Il faudrait plutôt mettre fin à la démagogie.

 

Caricature par Alex Fatta :

n1b

Réflexion sur le projet de laïcité de la CAQ, ciblant l’islam

Au nom du principe noble de la « laïcité de l’État », la CAQ de François Legault souhaite interdire les signes religieux chez les personnes en position d’autorité, en incluant les enseignants.es de l’école primaire et secondaire.

La vraie laïcité de l’État, celle qui nous est chère, est le principe de séparation de l’État et du pouvoir religieux. Puisque la confession majoritaire au Québec est le catholicisme, on peut reconnaître que cette laïcité est réglée depuis la Révolution tranquille, l’Église de Rome n’intervient pas dans les affaires de l’État.

C’est l’État qui doit être laïque et non les individus. Notre société est pluraliste, il n’y a pas de mal à ce que nos représentants.es illustrent cette pluralité. Puis l’interculturalisme n’a pas à devenir de l’assimilationnisme.

legault non-obstant
Legault promet même de faire fi de la Charte québécoise des droits et libertés

 

La « menace »

Depuis les attentats du World Trade Center le 11 septembre 2001, et les guerres au terrorisme qui s’en sont suivies, il s’est développé une crainte particulière de l’islam en Occident. Les manifestations de cet islam dans la sphère publique provoquent le malaise, principalement parce que les perceptions ont changé : plus que jamais, on associe cette religion à un danger, un ennemi, voire de la « barbarie ».

Comme l’a écrit par exemple le chroniqueur Mathieu Bock-Côté dans le principal média québécois : « Le voile est un instrument de combat symbolique. Il sert à marquer la présence de l’islam politique dans l’espace public », « Il représente une logique d’apartheid appliquée aux femmes. (…) il entre en contradiction avec notre civilisation » (30 mai 2018).

mbc islam

mbc anti civilisation1
Citation de MBC, JdeM

Bref, bien que les statistiques démontrent que moins de 1% de la population québécoise fréquentent les mosquées (et que ces gens ne sont nullement une « menace »), les caquistes voient urgence à nous prémunir contre une soi-disant menace à la laïcité.

conjointe de legault

 

La neutralité religieuse vaut-elle pour toutes les confessions?

Qu’on se dise les vraies affaires, ces projets d’interdiction des signes religieux sont en réalité le procès de l’islam. Personne ne pense sérieusement que les catholiques en souffriront, ni les bouddhistes, les taoïstes, etc. On est certes prêt à sacrifier quelques personnes de confession juive ou sikhe – qui en subiront les lourdes conséquences – mais on cible d’abord et avant tout les musulmans.es.

crucifix
Évidemment, la CAQ ne touchera pas au crucifix de l’Assemblée nationale

« La religion, ça reste à la maison »

Les signes religieux comme le hidjab, le turban sikhe ou la kippa ne peuvent pas être retirés n’importe quand comme bon nous semble. Interdire ces signes dans le milieu professionnel revient à discriminer certaines minorités religieuses, alors que des personnes tout aussi croyantes, mais issues de la religion majoritaire, auront le privilège de pouvoir continuer à exercer les emplois de juges, enseignants.es ou gardiens de prison.

On instrumentalise donc des principes universalistes pour, en fait, mettre les bâtons dans les roues d’un islam qu’on croit menaçant. Ce moins de 1% de femmes qu’on ne voudrait pas voir en position d’autorité?

Sondos Lamrhari
La jeune Sondos Lamrhari, à gauche, rêve de devenir policière et son voile est tout à fait discret. D’ailleurs, quel message va-t-on envoyer aux autres musulmanes qui veulent devenir politiciennes ou occuper des emplois prestigieux, n’envoie-t-on pas le signal qu’elles ne seraient pas des citoyennes à part entière?

L’argument le plus récurrent, à la défense de ces projets de loi discriminatoires, est que le « voile islamique » serait lui-même un symbole de soumission de la femme, donc en soi sexiste et misogyne.

Mais nous sommes au Québec: les femmes sont libres de porter ce qu’elles veulent et tout porte à croire que le hidjab, par exemple, est une expression de foi et chaque personne vit sa foi à sa manière. Rien ne laisse croire qu’une femme portant le hidjab serait plus soumise qu’une femme portant le crucifix, ou qu’une femme juive, etc.

C’est en défendant la liberté et les droits des minorités que le Québec demeurera un État libre, loin des dictatures et du fascisme.

Si la CAQ souhaite faire la guerre au « voile islamique », au risque d’alimenter les tensions sociales et de nourrir l’essor des groupes haineux, qu’elle le dise franchement. C’est à la CAQ de nous démontrer qu’il y a urgence, le fardeau de la preuve lui revient. Jamais une loi discriminatoire ne pourra atténuer ces tensions sociales, elle va les exacerber.

De plus la CAQ espère réduire les seuils d’immigration.

Le procès des nouveaux arrivants, des minorités culturelles et religieuses ne fait que commencer…